3
min

Belle comme Lucille

Image de Céline Lledo

Céline Lledo

353 lectures

46

Qualifié

Elle est trop trop belle, Lucille ! Elle le sait d’ailleurs : elle fait sa belle ! Un peu trop même. Mais elle a bien raison, elle est si belle ! Ses dents sont parfaites. Moi, j’ai un diastème : « Les dents du bonheur ! » comme dit ma mère... Lucille a de longs cheveux blonds et bouclés. Souvent, elle les entortille du bout de ses doigts. Elle fait souvent ça, surtout quand il y a des garçons. Elle entortille ses boucles, en mâchant du chewing-gum avec ses belles dents et elle les regarde du coin de l’œil en riant. Ils tombent tous fous amoureux d’elle ! J’ai essayé de faire pareil : « Entortiller des cheveux courts et raides ça n’a pas de sens ! Fais-toi teindre en blonde tant que t’y es ! T’en as pas de marre de faire tout comme Lucille ? » m’a balancé ma sœur.

C’est pas vrai, en plus, je fais pas tout comme Lucille ! Lucille, elle a le droit de se maquiller, elle ! Oh, pas beaucoup ; juste un peu de mascara noir et du brillant à lèvres. Juste de quoi la rendre encore plus belle qu’elle n’est ! Moi, ma mère ne veut pas entendre parler de maquillage. Et puis, Lucille, elle a le droit de s’épiler les jambes ! Elle peut mettre des shorts, des jupes, tout ce qu’elle veut ! Elle porte toujours des fringues à la dernière mode. Moi, je récupère celles de ma sœur, à la mode d’il y a trois ans ! Je vais encore passer tout l’été avec une vielle salopette en jean ! Lucille m’a conseillé de la porter avec une bretelle détachée, pour paraître plus cool. Le problème c’est que si je laisse tomber une bretelle, on voit ma poitrine. Enfin, on voit surtout ma « non-poitrine »... Lucille, elle, elle a déjà des seins et les soutiens-gorge qui vont avec. Moi, je mets encore des brassières comme les petites de CM2 ! Ma mère n’arrête pas de me répéter que ça poussera quand je serai réglée. Lucille, elle l’est déjà depuis l’année dernière. Quand elle me l’a annoncé, je lui ai répondu que moi aussi j’avais pris mon matériel de géométrie. Elle a éclaté de rire. Ce n’était pas pour faire de l’humour, pourtant. Le soir même, j’en ai parlé à ma sœur et elle s’est foutue de moi en me traitant de pauvre naïve. Maintenant, je comprends pourquoi...
Lucille est déjà sortie avec plein de garçons. En ce moment, elle n’arrête pas de changer de petit copain. Cet été, j’en aurais passé des après-midis à leur tenir la chandelle au square ou à la piscine municipale, cachée sous ma serviette, tentant de dissimuler ma poitrine minuscule et mes jambes velues ! Alors je suis là, j’attends, et quand ils s’embrassent, je fais comme si je regardais ailleurs. Ils sont toute une bande, les garçons. Elle me dit souvent que moi aussi je devrais m’en trouver un. Mais elle préférerait que ce soit un avec qui elle n’est jamais sortie parce que, apparemment, ça ne se fait pas de sortir avec les mêmes garçons quand on est amies. Ma sœur me l’a confirmé. Heureusement que je n’en ai pas trop envie : vu que Lucille sort avec tout le monde, il n’en reste plus beaucoup des garçons. Alors, elle dit que je suis difficile et que, par exemple, Arthur, il serait bien pour moi malgré son acné et ses oreilles décollées. Non, moi, si je pouvais, je choisirais Diego sans hésiter ! Il est trop beau, Diego ! Ah, si seulement j’étais belle comme Lucille !

À chaque fois qu’on passe devant chez lui pour rejoindre des garçons au square, il nous regarde. Lucille, bien sûr, entortille ses cheveux, mâchouille bruyamment en montrant son beau sourire, alors, évidemment, il nous regarde ! En fait, il la regarde, sans aucun doute ! On ne lui a jamais adressé la parole, il est un peu plus vieux que nous et il ne va plus au collège. Il est torse nu, bronzé, en short de bain, en train de bricoler des scooters avec ses copains, dans le garage de ses parents grand ouvert, la radio à fond. Cet après-midi, on va encore passer devant chez lui. Lucille le fait exprès en espérant qu’à force de nous voir passer tous les jours à la même heure, il va finir par la remarquer. Moi, je lui ai dit de ne pas s’inquiéter car il l’a sûrement déjà remarquée depuis longtemps. Elle est trop trop belle, Lucille ! J’aimerais tellement être belle comme Lucille !
Ça y est, on entend la musique qui vient du garage de Diego. Lucille est en mode entortillage-mâchage intensif. Moi, je réajuste en vitesse la bretelle de ma salopette. Il est là ! Il nous a vues ! Il nous fixe de ses beaux yeux noirs ! Il la fixe, il ne la lâche plus ! Il a une canette de soda à la main. Il en boit une gorgée et continue à la regarder en lui faisant signe de s’approcher en remuant son index. Il lui demande s’il peut lui parler une minute. Lucille glousse, mâchouille, entortille une boucle et acquiesce en hochant la tête. Je reste à l’écart, en dehors du garage, sur le trottoir, en évitant de sourire pour qu’il ne voie pas mon « bonheur » ou plutôt mes dents écartées... Il lui chuchote quelque chose à l’oreille. Lucille ne sourit plus, hausse les épaules en disant à haute voix qu’elle n’en sait rien et sort du garage, l’air vexé. Je suis impatiente de savoir ce qu’il vient de lui dire ! Lucille fait la tête et marche rapidement vers le square les bras croisés, sans me regarder. Je la suis et j’insiste pour savoir ce qu’il lui a dit pour qu’elle soit contrariée comme ça. Elle me demande en criant si je veux vraiment savoir ce qu’il lui a dit de si contrariant. Je réponds que oui, je veux savoir tout de suite ! Lucille lève les yeux au ciel, soupire et finit par lâcher en imitant Diego siroter sa canette : « Comment elle s’appelle, la copine qui est avec toi, là, la petite brune aux cheveux courts ? Tu crois qu’elle voudrait bien sortir avec moi ? Elle est trop trop belle ! »

PRIX

Image de Hiver 2017
46

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yann Jean Eon
Yann Jean Eon · il y a
C’est sympa d’écrire, mais encore mieux d’être lu ! J’aime ton texte et je vote. Si tu en as le courage va voir mon Le magot de Joe Pépin-de-pomme en lice pour le Prix Lucky Luke !
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-magot-de-joe-pepin-de-pomme
Merci et bonne route Yann Éon

Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote solidaire et enthousiaste! J'ai un caïman et un Profil en lice pour ce même prix :- ))
Image de Adonis
Adonis · il y a
J ' aime beaucoup ce texte Abelys. ...
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
trop chou...!
mais vous avez quel âge..?...quatorze ans..?....;-))

Image de Céline Lledo
Céline Lledo · il y a
20 de plus ! ;-)
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
ça se voit pas...!..j'ai les boules...!...;-))
Image de Vodko
Vodko · il y a
Beau oui comme Bowie cette ombre de Lucille ! Je vous invite si vous ne l'avez déjà fait à venir lire "Bouquet final"
Image de T. Siram
T. Siram · il y a
Waouh ! Elle est trop belle... cette histoire !
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Finalement Diego pas le méchant gars. Une petite histoire pour le début d'une histoire, qui commence avec des histoires.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
La vengeance de la brune ! Un texte touchant ciomme un chagrin d'enfant.
Image de Chatsometimes
Chatsometimes · il y a
J'aime beaucoup :-D Merci.
Image de Caiuspupus
Caiuspupus · il y a
Mignon :)+1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Tous les ans, dès l’automne, avant même que les rues ne se parent de leurs décorations clignotantes et kitsch, j'ai des envies de rouge et or et je me dis que, pour une fois, je vais organiser un...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

À l’orphelinat du souci, derrière la rue des pissenlits, Pierre avait… de gros soucis. Ce n’était pas marrant d’être lui ! Pourtant, Pierre était comme tous les autres enfants de ...