Bel inconnu

il y a
3 min
54
lectures
4

Je suis une jeune fille passionnée de lectures et d'écritures. J'aime découvrir. Je ne sais pas trop qui je suis moi-même alors je vous laisse découvrir qui vous pensez que je suis à travers  [+]

Ok. Je suis dans le train. Mouillée mais dans le train. Pour une fois il a bien de l’avance. Quel temps de merde. Bon je vais lire mon livre pendant le trajet, comme d’habitude.

Le train ne part toujours pas. Il va partir en retard. Ce n’est pas grave. Continue de lire, tu t’en fous.

Bon il part enfin. Cinq minutes de retard ça va.
Purée les gens parlent forts, ils pourraient faire moins de... Oh purée ! Ok calme-toi ! Tu t’es juste assise en face de quatre sièges et le seul qui est assis en face de toi est un beau gosse ! Il n’y a rien de mal, tout va bien ! Je n’aurais jamais dû relever la tête ! Fais comme si tu n’avais pas vu, détends toi ce n’est pas la mer à boire non plus !

Non ! Ce n’est pas de ma faute je vous jure ! Ce sont mes yeux ! Ils ont regardé tout seul et ma bouche, elle a souri toute seule ! Ok fais comme si de rien n’était ! Regarde par la fenêtre au pire ! La pluie commence à s’arrêter et le Rhône commence à briller avec le peu de rayons de soleil qui sortent des nuages gris.

Je vous jure que je sens son regard. Ok je dois le regarder encore une fois, mes yeux n’arrivent plus à tenir. Juste quelques secondes. Purée on est en train de se regarder ! Mon cœur s’accélère, mon sourire recommence à se dessiner et le sien aussi. Par timidité je dois détourner mon regard, je ne peux plus tenir !

[Dans quelques instants nous arriverons à la gare de *** veuillez...]

Il me regarde. J’ai envie de lui dire « Non ce n’est pas mon arrêt » mais évidemment je ne dis rien, je ne peux pas. Bon allez lis ton livre et oublie le, de toute façon tu ne vas plus le revoir après. Mais justement profite ! Non lis et c’est tout.

Je n’arrive pas à me concentrer, je ne comprends pas ce que je lis. Bon je vais regarder le paysage par la fenêtre. Le soleil commence à briller. C’est marrant ce temps quand même. On dirait qu’il est lié à mon état d’esprit. Orageux pour le désespoir et ensoleillé pour l’espoir, même pour un infime espoir. Mais quel espoir ? L’espoir qu’au final je plais peut-être aux hommes, qu’ils trouvent en moi une beauté que moi-même je ne trouve pas. C’est marrant cette façon dont il me regarde. Non j’ai envie de le regarder maintenant. Ok c’est bon il est sur son portable alors je peux le regarder sans... Merde il lève la tête ! C’est l’heure d’utiliser la technique de « je ne te regarde pas je regarde juste en face de moi ». Purée je sens son regard insistant, je résiste mais... Il a des yeux magnifiques quand même ! Des yeux verts qui regardent des yeux bleus. Dis comme ça c’est poétique non ? On m’a toujours dit que les yeux bleus étaient les yeux de l’amour pourtant j’ai jamais attiré tant de garçons que ça avec ces yeux bleus. Il rebaisse sa tête.

[Dans quelques instants nous arriverons à la gare de *** veuillez...]

Il relève la tête mais mes yeux le regardent d’un air « Ce n’est toujours pas mon arrêt ». Est-ce que ça ne serait pas un brin de soulagement dans ses yeux que j’aperçois ? Je détourne le regard, je ne peux décidemment pas tenir longtemps. Ou je suis trop timide ou c’est son regard qui m’intimide. Sûrement les deux. Il baisse de nouveau la tête et je me permets de le regarder quelques minutes sans qu’il ne s’en aperçoive. Je me mets au défi de soutenir son regard s’il relève la tête !

Ok il a relevé la tête et j’ai tenu deux secondes si ce n’est pas moins. Pas de commentaires s’il vous plaît. Ce que vous pensez je le pense aussi.

Mon cœur s’accélère j’ai envie de lui demander son prénom et même son numéro, pas forcément pour sortir avec lui hein mais pour parler. Je me sens tellement seule dans ma vie que juste parler à quelqu’un me ferait du bien. Mais ferme là avec tes histoires, de toute façon tu sais déjà que c’est cause perdue car tu n’iras pas lui parler. C’est vrai je n’irai pas. Si ce n’est pas lui qui vient je n’irai pas.

[Dans quelques minutes nous arriverons à la gare de *** veuillez...]

Je n’ose pas le regarder. C’est mon arrêt mais je ne veux pas descendre. J’attends ce jour chaque semaine pour rentrer voir ma famille mais là c’est la première fois que je ne voudrais pas descendre de ce foutu train. Je ne bouge pas. Je range mon livre que je n’ai pas avancé. Je ferme les yeux. Je me dis que je vais devoir m’habiller et quand je le ferais il comprendra. Je mets mon écharpe et ma veste tout en le regardant. Je sens qu’il se force à ne pas me regarder. Le train ralentit. Dans quelques secondes le train arrive dans ma gare. Je me lève. Je prends ma valise. Je ne peux pas l’avancer car une valise bouche le passage. Le propriétaire de la valise porte la mienne pour la passer au-dessus de la sienne. Je le remercie.

Il me regarde. Je ne le regarde pas. Je le regarde. Il ne me regarde pas. J’avance en le regardant une dernière fois (sans que lui me regarde), comme si on se connaissait depuis longtemps et que de se séparer faisait mal. J’arrive devant la porte. Le train s’arrête. Quelqu’un ouvre la porte. Mes jambes ne veulent pas partir. Je veux faire demi-tour, lui demander son numéro. Ou lui donner le mien. Mais la peur, encore cette peur débile qui m’enveloppe, m’empêche de faire demi-tour. Le train va repartir. Je dois descendre. Ce que je fais.

Je reste sur le quai. A cause du soleil qui tape sur les vitres je ne le vois pas à travers. Me regarde-t-il ? Je ne sais pas. En tout cas moi j’essaie malgré ce soleil. J’entends siffler. Les portes se referment. J’ai envie de crier « Ouvrez les portes ! » mais je ne le fais pas. Le train part. Il part avec mon espoir.

Je te remercie tout de même pour ces 35 minutes d’espoir bel inconnu.

4

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
J'aime beaucoup ce texte, pudique et très sensible. Tout sonne juste. Le grand train de la vie qui souvent se sépare en deux pour partir dans des directions différentes.
Image de Démange
Démange · il y a
Oui tout à fait, le grand train de la vie… Merci pour ce commentaire Sylvie
Image de Adibro
Adibro · il y a
J'adore comment t'as tout raconté, elles sont tellement bien ces histoires :)
Et si un jour quelqu'un essayait pour voir ce qu'il se passe ;-)

Image de Démange
Démange · il y a
Merci beaucoup, je suis contente que mon tu aimes mon texte :)
Oui ça serait bien :)

Image de Adibro
Adibro · il y a
J'adore ces histoires comme ça.
Tellement :)

Image de Démange
Démange · il y a
J'essaierai d'en refaire alors :)
Mais malheureusement c'est rare :)

Image de Adibro
Adibro · il y a
Oh oui chouette :)
Et oui, il faut penser à saisir l'occasion

Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
On ne peut espérer aller au bout du monde avec un gars qui est même pas capable de vous rejoindre sur un quai de gare ! ne regrettez surtout rien.....mais quel c.. !
Image de Démange
Démange · il y a
J'ai espéré jusqu'à la fin tout de même mais finalement non, il n'est pas venu, c'est comme ça, mais vous avez raison merci beaucoup pour votre commentaire Jarrié :)

Vous aimerez aussi !