Bâton de vieillesse

il y a
1 min
170
lectures
14
BÂTON DE VIEILLESSE

- Savez-vous ce qu’est une famille nombreuse ?
Ho, je vous entends d’ici : « une marmaille, comme disent les habitants dans la région, une tribu, pour les autres... » jusque-là je ne vous apprends rien. Mais restons dans le sens familier du nom voulez-vous, le côté péjoratif ne me plait pas car je vous l’assure on peut être nombreux et obéissants....
Mais savez-vous ce que l’expression « bâton de vieillesse » signifie pour la petite dernière de cette marmaille ? Pouvez-vous imaginer combien ces trois mots ont pu raisonner dans la tête de cette petite fille ?
Eh bien, pendant longtemps elle imaginait qu’elle devrait tenir un bâton pour guider ses parents lorsqu’ils deviendraient vieux. Pas très loin de la vérité me direz-vous !
Elle perdait son nom de baptême à chaque fois qu’elle était présentée par ses parents à des inconnus : « voici notre petite dernière, disait sa mère, c’est notre bâton de vieillesse ». Et tout le monde souriait, elle aussi, insouciante, car c’était pour elle un mot flatteur et une fierté d’être un bâton de vieillesse.
Cela ne suscitait pas de réactions particulières de la part de ses frères et sœurs. D’ailleurs, les trois ainés étaient partis à l’âge adulte pour fonder leur propre famille et au fil des années les deux suivants aussi ; et notre petit bâton de vieillesse se retrouva seule avec ses parents, quelques années durant.
La fratrie voyait cela comme un privilège et la considérait comme la « petite gâtée » alors qu’une proximité s’installait entre les parents vieillissants et l’enfant.
En grandissant, Bâton de vieillesse comprenait de mieux en mieux la signification de cette expression, cette sorte de pacte de loyauté inter générationnelle. Celui-ci permettrait aux parents de ne pas être délaissés par la plus jeune après avoir assuré son éducation et sa sécurité.
Puis à son tour, Bâton de vieillesse partit elle aussi pour fonder sa propre famille mais eut beaucoup de mal à trop s’éloigner. Son père avait vieilli et était malade, il lui fallait garder cette proximité, au cas où....
Comment Bâton de vieillesse pouvait-elle sortir de cette expression un peu vieillie alors que la réalité qu’elle désigne demeure ? Pour elle, son destin et sa place s’inscrivirent à jamais dans son histoire familiale.
La métaphore d’ailleurs en reste belle.
14

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,