Balnéo

il y a
1 min
51
lectures
7

"Les cons ça ose tout. c'est même à ça qu'on les reconnaît. " Michel Audiard. Loin d'être un con, mais un peu quand même, je me lance à écrire, j'ose. Je ne me prend pas au sérieux. La vie  [+]

IL nous a jeté dans ce bassin de « balnéothérapie ».
Le changement de température nous saisis, car dehors, le froid sévit.
L‘eau est chaude et quelques remous nous font danser.
Nous sommes beaucoup dans cette espace aquatique, à peine de quoi nous bouger.
Je sens cette chaleur bienveillante devenir plus chaude.
Et les remous, plus forts.
Ce bassin ne permet aucune échappatoire.
Nous sommes sûres et certain d’y rester.
Un silence pesant règne, on n’a pas demandé à être ici.
La chaleur de l’eau devient insupportable.
Les moins valeureux pâlissent de minutes en minutes.
Et j’en fais parti.
IL déverse sur nous, un sable blanc qui nous démange atrocement.
Et les remous reprennent ; dans cette tornade, on se trouve projeté les uns contre les autres.
Combien de temps sommes-nous restés serrés comme des sardines?
Une minute, une heure, une éternité, je ne serais dire.
Les remous et autres tourbillons s’arrêtent...

Soudain, une voix se fait entendre.

- Les enfants, vous pouvez mettre la table ? les pâtes sont prêtes.

7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !