2
min

Balade d'automne

Image de Sully Holt

Sully Holt

68 lectures

40

En forêt, tout devient magique quand on prend garde à ce qui se passe autour de soi : la lumière, les odeurs, le bruit du vent dans les branches dénudées... Il y a pourtant quelque chose de meilleur encore que fouler le sol couvert de feuilles mortes ; une sensation plus excitante que parcourir la solitude des sentes broussailleuses ; une émotion plus piquante que le froid qui fouette le sang : c’est tomber sur toi à l’improviste au détour d’un chemin de terre. Rien n’égale cette vision.

Rires gênés... Piétinements embarrassés... Les regard plongent vers le sol, les sourires s’étirent. Quelques phrases s’échangent maladroitement sur le climat. Et puis, insidieusement, le temps nous pousse à reprendre notre balade, côte à côte cette fois. Le nez au vent, nos doigts se joignent timidement et s’entremêlent. Profitons-en, après tout. C’est rare qu’on puisse se laisser aller de cette manière dans la rue alors qu’ici, on ne croise personne.

Le grand air me fait tourner la tête. Il est bon d’éprouver la force brute de la bise qui chahute et bouscule nos corps. Nous frissonnons quand les gifles glacées nous obligent à plisser les yeux, abîment nos lèvres et nous font claquer des dents. Les yeux fermés, je suffoque de plaisir quand tes bras m’entourent pour me faire partager ta chaleur et avancer, les narines saturées par le parfum des résineux alors que le ciel limpide s’étend au-dessus de nous.

Nous dévorons des kilomètres de sentiers mouillés bordés de feuillages rougeoyants. J’aime me perdre dans les bois, sauter dans les flaques, débusquer malgré moi les petits animaux qui nous font sursauter comme des gosses effrayés quand ils surgissent entre nos pieds. Et j’aime l’idée de la chaleur qui nous attend à notre retour si je te persuade de me suivre ; du réconfort d’un feu de cheminée ; d’une tasse de café brûlant partagée sur le canapé ; d’une montagne de plaids qui dissimulera nos premières caresses maladroites...

Au fil des heures, nous nous frôlons, nous nous cherchons, nous nous rapprochons, jusqu’à l’envie. Jusqu’au désir. Jusqu’à ce que la balade n’ait plus rien d’attirant, que le spectacle des branches nues dans leur gangue de cristal n’éveille plus rien d’autre que l’ennui ; que froisser l'extrémité des fougères, écraser sous nos bottes le tapis d’aiguilles de pin, souffrir de nos doigts gourds et gelés ne devienne source d’agacement et ne nous pousse à rentrer.

Oui, la forêt est merveilleuse. Elle est grande, inquiétante et tout à la fois apaisante et protectrice. Respirer à travers elle est une bénédiction. Se dissimuler en son cœur est un soulagement pour le solitaire que je suis. Pourtant, à présent, c’est ton souffle que je veux sentir. C’est ta chaleur que je veux partager. C’est dans ton regard rempli d’attente et de promesses que je veux m’égarer.

Quand l’envie devient trop forte, nous repartons en courant vers la maison, comme deux gamins hilares et frigorifiés qui se hâtent de rejoindre leur coin de paradis sans jamais lâcher la main de l’autre.

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
40

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Votre oeuvre est est l'une des meilleures oeuvres des cette compétition je vous rends mes voix. Je vous invite à découvrir la mienne sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant et merci d'y laisser vos voix
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci !
·
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
Bravo c'est magnifique
Prière de lire mon texte pour la finale du Prix Rfi des jeunes écritures
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci !
·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
Le partage d'une promenade où l'émotion et la sensation l'emportent sur les paroles. Très beau.
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
C'est une balade muette, c'est vrai. Merci !
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Belle rencontre sur de belles images portée par une belle écriture.
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci !
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Une belle illustration avec cette plume qui décrit cette belle nature. Je m'y retrouve. Mes voix. Je vous invite
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Très buccolique, une jolie mise en mots de la nature.
Entre les deux votre cœur balancera peut-être ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/cavale-d-auteur#
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/se-conter-fleurette#
Bonne chance Sully

·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci !
·
Image de Essbé
Essbé · il y a
C'est doux et fort à la fois, comme peut l'être la nature. C'est apaisant et enivrant grâce à une écriture très élégante de simplicité. 😁
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci Essbé !
·
Image de Joelle Samyn
Joelle Samyn · il y a
j'ai l'impression de me revoir avec mon époux entourés de cette nature si belle si vivante si glorieuse où on peut se dire des choses que seuls les arbres ou les animaux peuvent entendre et peut-être se réjouir pour nous merci pour ce beau et émouvant texte
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci pour votre visite Joelle ! C'est tout à fait ça.
·
Image de Nath Rousseau
Nath Rousseau · il y a
Aaaah ! C'est tellement toi ! J'aurais pu reconnaître ton texte les yeux fermés, vu la narration et l'attention apportée à la nature <3 Joli moment !
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci, tu ne pouvais pas me faire de plus beau compliment !
·
Image de Raj
Raj · il y a
Très belle balade amoureuse à travers la la forêt. Malgré la longueur du texte et le temps imparti, j'ai senti les fragrances, j'ai ressenti les émotions. Bravo !
·
Image de Sully Holt
Sully Holt · il y a
Merci Raj !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

C’est d’abord un souffle poussiéreux, un soupir un peu ancien, un vieux parfum de bois, de colle, de poussière mêlés qui m’accueille sitôt les portes franchies. Quelque chose de vaguement ...