1
min

Babelio - Octobre 2015 - L'Espace

Image de Caroline-H

Caroline-H

35 lectures

5

Whispers under the moonlight.

Quand j'étais petite, j'adorais regarder le ciel alors que le soleil se couchait. Je m'installais sur mon lit, qui était placé juste sous la fenêtre, et ma sœur me rejoignait. Et tout en regardant la couleur du ciel changer progressivement, nous nous échangions nos secrets. On inventait des histoires épiques et partageait nos rêves et nos espoirs sous le regard bienveillant de la Lune Lorsque celle-ci était pleine, on essayait toujours de deviner son humeur. Parfois elle semblait rêveuse et parfois triste, parfois moqueuse et parfois curieuse. Toujours mystérieuse. Sa présence était toujours rassurante lors de nos promenades nocturnes.

Depuis très jeune mes problèmes de respiration ont cette tendance à s'empirer la nuit. A l'adolescence, j'ai appris à contrôler ma panique pendant ces crises. Dans ces moments, je me levais, et m'installais dans le salon, d'où je pouvais observer le ciel étoilé. La lumière blanchâtre et doucereuse du clair de lune baignant le salon m’apaisait immédiatement et me berçait, jusqu'à ce que je m'endorme sur le canapé.

Aujourd'hui je suis adulte. Le Monde a changé autour de moi et ne cesse de s'agiter. Il y a toujours tant de choses à faire, tant de choses à penser, mais jamais assez de temps. Alors lorsque l'angoisse me dévore, que mes pensées me noient, je me désengage de mes draps et je vais m'installer devant la fenêtre. Parfois, lorsque la nuit est douce et me le permet, je m'aventure sur la terrasse du jardin. Et lorsque je lève les yeux, je me perds dans l'immensité du ciel. Dans l'infinité de l'univers.

J'aime quand le ciel est clair et dégagé. J'aime fixer les étoiles, seulement pour me rendre que plus je me perd dans ma contemplation, et plus d'étoiles apparaissent. Certaines sont timides et ne brillent que très légèrement. D'autres sont espiègles et semblent n'apparaître que dans les limites de mon champs de vision et je ne peux les apercevoir que du coin de l’œil. L'une d'entre elle est mystérieuse et mélancolique; elle scintille sous mon regard et pourtant, elle n'est déjà plus là. Et là-haut, ma vieille amie est à mes côtés, telle une fidèle confidente.

Soir après soir, nuit après nuit, j'observe ces palettes de couleurs qui ne cessent de se mélanger, de s'étendre et se métamorphoser. Et parfois, je me demande si le ciel, ne me confie pas ses secrets en retour.

5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Moi c'est l'observation des arbres qui m'apaise le plus. Un joli texte sur la complicité entre sœurs.
Image de Caroline-H
Caroline-H · il y a
Oui, en effet, les arbres ont aussi ce petit quelque chose de magique et apaisant. Merci beaucoup de prendre du temps pour lire mes textes. Ça me touche énormément.
Image de Mama Durodie de Charrin
Mama Durodie de Charrin · il y a
Belle contemplation du ciel qui apaise les angoisses et fait partir au large des étoiles avec vous. Merci pour ce moment de pause doux et rassurant.
Je vous offre un sucre, doux aussi mais moins contemplatif !
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/mon-sucre-d-orge?utm_source=notifications&utm_medium=mail&utm_campaign=Template+77&all-comments=true&update_notif=1454757306#js-collapse-thread-post-82021
Avec joie ! ;)

Image de Caroline-H
Caroline-H · il y a
Merci beaucoup, je vais y jeter un œil! ;)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Nostalgique. Savoir regarder le monde avec des yeux toujours prêt à s'émerveiller de ses beautés! Voilà qui est beau, touchant!
;-)) +

Image de Caroline-H
Caroline-H · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire touchant!
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
j'aime bien cette nostalgie des deux frangines accoudées au comptoir des cieux et palabrant
si le coeur vous en dit, j'ai deux saint valentin en compèt' :
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/foudroyes
et aussi
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/de-toute-eternite-1
sans obligation

Image de Caroline-H
Caroline-H · il y a
Merci, c'est gentil! Pas de problèmes, j'aime beaucoup ce que vous écrivez. Je ne doute pas que cette fois encore ce sera très joli!