Avant que la nuit ne tombe

il y a
2 min
167
lectures
28

Ecrire c'est plus un besoin qu'autre chose. Un besoin d'essayer de comprendre le monde à travers des mots, mais aussi de se débarrasser des sentiments qui nous tailladent. Ecrire c'est vital  [+]

"Avant que la nuit tombe, avant que le soleil ne meure, je veux t’aimer. Pleinement, je veux prendre le temps de laisser ce sentiment prendre l’espace de mon être. Je veux arrêter de courir pour avoir ce moment de bonheur simple.
Je veux te sentir contre mon corps frêle, contre mon coeur bouillant. Je veux la chaleur de tes bras, je te veux tout simplement toi. Je veux m’endormir dans tes bras protecteurs.
D’ailleurs...
Seras-tu là quand la nuit tombera? Tiendras-tu ma main? Ou seras-tu loin? Penseras-tu à moi ou m’oublieras-tu dans l’alcool et les clopes?
Non en fait ne me le dis pas, je ne veux pas savoir.
En réalité je ne devrais même pas me poser la question. Je sais, je sais. Le problème, c’est que je doute tout le temps. Je me pose des questions et me perds dans celles-ci.
En fait des fois je voudrais que tu partes, que je ne t’aie jamais rencontré. Parce que tu es trop gentil, trop bon pour quelqu’un comme moi. Parce que je sais que dès le coucher du soleil tu souffriras, à cause de moi. Mais qu’aurai-je fait sans toi? Comme disait un chanteur, « et si tu n’existais pas dis-moi pourquoi j’existerais... »
C’est grâce à toi si ma vie est si intense. Je n’aurai pas eu la vie la plus longue, mais tu m’as profondément aidé à la rendre plus merveilleuse encore. Grâce à toi j’ai vécu, réellement. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai haï, j’ai aimé...,
car je t’aime, c’est la seule chose qui me fait attendre le coucher du soleil.
Mon corps ne marche plus, mes pensées s’embrouillent, mais mon coeur fonctionne encore grâce à toi. Et puis même si la nuit tombera bientôt, même si je n’avais pas la force de voir un nouveau jour je sais que tu seras là.
Je suis triste pour toi, car moi je vais m’endormir lorsque le soleil disparaitra et ne me réveillerais jamais. Toi, toi tu resteras seul, dans le froid de ce nouveau jour. Je suis si désolée de ne pas être assez forte, j’aimerai pouvoir me relever pour toi, mais je n’arrive même plus à parler... J’ai juste le courage de t’écrire cette petite lettre, ce petit mot que te liras peut être.
Je ne veux qu’une chose, que tu ne m’oublies pas. C’est une demande très égoïste, mais tu sais que je le suis. Et puis, quand la lune arrivera, je n’existerai plus que dans ton esprit et ton coeur. Plus personne ne se souviendra de moi à part toi, alors ne m’oublie pas. Vis, ris, bois, aime, fais tout ce qu’un homme fait dans sa vie, mais ne m’oublie pas.
Avant que la nuit ne tombe, je voudrais te dire que je t’aime, et je te remercie pour tout ce que tu as pu faire.
À toi à jamais. Bonne nuit."

C’est à côté du lit froid d’hôpital qu’il trouva cette lettre qui ne le quitta plus. Oui, pour elle la nuit était tombée, pour toujours. Mais pour lui une étoile finit par arriver pour éclairer cette soirée. Une nouvelle vie fut créée, une qui portait son prénom à elle de sorte qu’elle existe encore, qu’il ne l’oublie jamais.

28

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !