3
min

Aux premières lueurs du jour

Image de Laura

Laura

59 lectures

59

Comme chaque matin, depuis une semaine, avec le changement d’heure, Lisa part travailler alors qu’il fait encore nuit. Elle arrive devant la banque où elle travaille avec les premiers rayons du soleil.

Comme chaque matin, depuis un mois qu’il a repris le café près de la banque, Gaétan sort les tables et les installe sur la terrasse. Il est prêt à recevoir les premiers clients de la journée.

Comme chaque matin, depuis un mois, Lisa jette un regard discret au nouveau patron du café en se dirigeant vers l’entrée de la banque. En passant devant lui, elle rentre le ventre, relève la tête et fait attention de ne pas trébucher, hissée sur ses escarpins. Elle espère secrètement qu’il la regarde.

Comme chaque matin, depuis un mois, Gaétan, laisse ses chaises en suspens et suit du regard, la jolie jeune femme qui passe devant son café. Il espère secrètement qu’un jour, elle poussera la porte de son café.

Quelques semaines plus tard, Lisa accompagne ses neveux et sa sœur à la fête foraine. Ses neveux l’entrainent dans les manèges à sensation. Avec sa sœur, elles s’envolent dans les chaises volantes comme quand elles étaient plus jeunes. C’est repu de pleins d’émotions, de joie, de rire et de barbes à papa, qu’ils se dirigent tous ensemble vers la sortie. Avant de franchir les portes, Lisa est alpaguée par une diseuse de bonnes aventures qui lui promet de lui dévoiler son futur. Lisa rit, elle ne croit pas à ces choses-là, elle est trop cartésienne. Sa sœur lui lance un défi et lui paie la séance de la voyante : « Demande-lui quand tu rencontreras l’amour ». A contrecœur, Lisa se glisse sous la tente de la voyante et prend place. Cette dernière lui tire les cartes. Aux vues des cartes choisies par Lisa, celle-ci lui dit que l’amour, elle le croise tous les matins et qu’il serait peut-être temps d’agir. Lisa part d’un grand éclat de rire. Comme, elle l’avait prévue, elle n’a rien appris de plus. Elle remercie la voyante, sort de la tente et part rejoindre ses neveux et sa sœur en précisant à cette dernière qu’elle a dépensé de l’argent pour rien.

Le lundi matin, Lisa sort du métro et prend la rue qui mène à son travail. En passant devant le café, elle jette son œillade habituelle. Là son regard croise celui du patron du café tenant des chaises dans ses bras. Leurs regards restent accrochés quelques secondes. Gênée, Lisa se détourne et continue son chemin. Gaétan, aussi surpris qu’elle, reprend ses activités. Il a eu le temps de remarquer les magnifiques yeux verts de la jeune femme. Encore mal à l’aise d’avoir été surprise, Lisa s’installe à son poste de travail. Dans la matinée, occupée à répondre à ses mails, la phrase de la voyante surgit dans sa tête et prend sens : « Chaque matin, vous croisez l’amour. ». Et si...

Ce matin-là, Lisa, mains moites, jambes flageolantes et nœuds dans l’estomac, pousse la porte du café. Elle s’approche du bar et d’une voix hésitante, commande un café. Surpris, Gaétan tente de garder son professionnalisme tandis que son cœur fait la danse de la joie et sert Lisa.

Chaque matin, désormais, Lisa pousse la porte et s’installe à une petite table près du bar pour déguster un café. Ils échangent des banalités, des regards appuyés, mais ni l’un, ni l’autre n’osent faire le premier pas. Lisa commence à se décourager et se demande si elle n’a pas inventé toute cette histoire : et si les regards de Gaétan ne voulaient rien dire et si ses sourires n’étaient pas juste de la politesse. Elle ne peut s’empêcher d’y réfléchir et Gaétan occupe continuellement ses pensées. De son côté, Gaétan s’en veut d’être bloqué par sa timidité et de ne pas arriver à dire plus de deux mots à Lisa, ni même de partager un café avec elle.

Ce matin-là, Lisa a décidé de prendre son courage à deux mains et de lui proposer de s’asseoir avec elle. Elle entre, pleine de détermination. Mais son courage disparaît vite, elle n’est pas la première cliente et le café a déjà ses habitués. Dépitée, elle tourne sa cuillère dans sa tasse, des mélodrames pleins la tête. Soudain, son regard se porte sur la serviette placée sous la soucoupe. Elle fouille dans son sac à main, saisit un stylo et marque son numéro de téléphone. Elle pose sa monnaie sur la serviette en évidence et quitte le café, fière d’elle. Son téléphone ne la quitte pas de la journée, elle sursaute à la moindre vibration. Mais non, aucun message, ni appel téléphonique ne vient lui redonner le sourire. Elle quitte son travail triste et espère que ces deux semaines de vacances, lui feront oublier ses histoires de cœur.

Gaétan attend l’arrivée de Lisa. Il lève les yeux du comptoir près à croiser les siens à chaque fois que la porte s’ouvre. Mais non, la jeune femme ne franchit pas le seuil de son café, ce matin-là, ni les suivants. Gaétan se traîne, il a perdu son entrain et sa joie de vivre depuis que la jeune femme aux yeux verts a laissé sa place libre.

De retour de vacances, Lisa trouve sur son bureau une tasse à café. A l’intérieure, une feuille de papier pliée. Elle l’ouvre la feuille et y découvre : « Je vous attends pour prendre un café, n’oubliez pas la tasse ». C’est toute souriante que Lisa pousse la porte, sa tasse à la main. Elle s’approche de Gaétan, qui s’excuse de ne pas avoir pu la rappeler, avec sa maladresse, il a renversé du café sur la serviette et le numéro s’est effacé. Il a fait des recherches auprès de ses collègues pour la retrouver. Lisa est heureuse et c’est sous le charme qu’elle partage son premier café avec Gaétan.

Comme chaque matin, aux premières lueurs du jour, Gaétan et Lisa, blottis l’un contre l’autre s’installent à une table pour déguster ensemble leur café.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
59

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Charmant texte ! Bravo pour la ténacité des deux héros, une dose de hasard et beaucoup d'application à le faire vivre !
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci!
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Vilain café mais ouf ils ont quand même fini par se trouver
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Comment une maladresse aurait pu changer le cours de deux vies.
·
Image de Brennou
Brennou · il y a
Vite, vite, vite ! Votez : il n'y a pas de temps à perdre ! Il faut faire gagner ce conte charmant ! ! !
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup!
·
Image de Silvie
Silvie · il y a
J'adore ce "cœur qui fait la danse de la joie". Rien qu'à vous lire, on est joyeux.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci!
·
Image de Viviane-Claire Wynen
Viviane-Claire Wynen · il y a
J'ai beaucoup aimé cette histoire ou le destin entre dans la vie de deux êtres ! Voté ! Je vous invite à lire mon Conte Saint Valentin !
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci!
·
Image de Sandrine Ratieuville
Sandrine Ratieuville · il y a
Un quotidien qui peu en persévérant peu déclencher une belle histoire d amour. très beau!!!
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci! :)
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
C'est mignon comme tout ! Très fleur bleue !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Les deux timides qui n'osent pas se déclarer... un classique que vous revisitez de jolie façon.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Une histoire toute mignonne.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci
·