Aujourd'hui j'ai droit à la vie

il y a
3 min
102
lectures
25
Image de 2019

Thème

Image de Très très courts
Aujourd’hui j’ai senti tes caresses. J’ai presque posé ma main sur la tienne. J’ai deviné les octaves de ta voix.
Aujourd’hui j’ai essayé de comprendre l’histoire. Celle que tu me racontes tous les soirs, celle qui finit par m’endormir alors que je ne l’entends pas.
Aujourd’hui j’ai presque vu ton regard sur moi. J’ai senti tes lèvres monter au ciel.
Aujourd’hui j’ai senti des secousses. Elles avaient l’air joyeuses, j’ai entendu ta voix, ton rire.
Aujourd’hui j’ai rebondi beaucoup. C’était curieux comme sensation, jusqu’à ce que j’en ai la nausée. Tu as beaucoup marché. Tu étais si fatiguée que tu t’es endormie, la main tout près de la mienne, sans me raconter l’histoire.
Aujourd’hui tu as encore marché, beaucoup. Ca fait longtemps que je ne t’ai pas entendu chanter et rire.

« Pardonne moi mon amour. Tu n’as pas eu la chance de naître là où d’autres se réjouissent des bourgeons éclos dans leur jardin au printemps... »

Aujourd’hui tu marches encore. Tu cours aussi. Parfois je suis tout plié dans ma bulle, comme si tu te courbais. Je n’entends plus que ta respiration saccadée. J’entends ton cœur qui bat vite, ça résonne partout autour de moi. Tu ne parles plus.

«... Là où d’autres lisent des poèmes, apprennent l’histoire, la géographie et les langues d’autrui ; là où d’autres ont chaud sous une couette et sous la douche du matin... »

Tu vas où comme ça ? Pourquoi tu marches autant ? Je suis fatigué avec toi. Tu veux peut-être voir le monde, changer d’air. Pourquoi tu ne me parles plus ? Tu veux m’emmener là où c’est beau, là où tu peux rire de nouveau et chanter de ta voix suave ?

J’ai réussi à plier mes doigts aujourd’hui. Tu as senti mon poing dans le creux de ton ventre aujourd’hui maman ? C’était pour te donner de la force ! Je sais que tu l’as senti. Tu t’es arrêtée de marcher. Je t’ai imaginée baisser la tête, j’ai vu ta fossette et ton regard tendre. J’ai senti ta main sur mon poing.
Aujourd’hui tu as chanté longtemps mais c’était pas comme d’habitude. Tu as chanté tout doucement, quelque chose de lent, de triste.

«...Là où ça sent bon le parfum et les plats gourmands ; là où ça pleure pour un caprice. »

Aujourd’hui tu as dormi sans moi, en plein milieu de la journée. C’était pas agréable, c’était piquant. Maman j’ai peur. J’ai essayé de comprendre, c’était pour ça les petits coups de poings dans ton bas du ventre, pardonne-moi. Maman je veux sortir pour te prendre la main, t’emmener, te porter.

« J’aurais voulu que tu naisses là où la violence n’est pas, là où la peur n’est plus, là où l’insécurité n’est pas connue. Mon amour, c’est là que j’essaie de t’emmener. »

Tu marches tout doucement aujourd’hui, tu as l’air épuisée. Je me fais lourd dans toi. Je sens que c’est dur. Je n’ai rien décidé de tout ça, j’aimerais tant ne pas être un poids pour toi.
Tu as eu chaud. J’ai eu soif.

« Je t’emmène voir ce monde, je t’emmène vivre cette vie loin des coups de feu, du sang, de la barbarie. »

Tu ne me caresses plus. Tu me soutiens à la place. Ta main sous moi, tu me portes. Tu laisses traîner tes sacs qui ne tiennent plus sur ton épaule, parfois ils se cognent contre moi. J’ai mal à la tête.
Tu maigris maman, et moi avec toi ; j’ai faim, j’ai soif. Je n’arrive plus à plier mes doigts, à cogner mon poing, à te donner mon énergie. Je n’en ai plus.

Aujourd’hui j’ai senti ton cœur s’accélérer.
Tu as souris de nouveau, tu as crié de joie.

« Je veux que tu voies des paysages pastels, des visages bariolés, des sourires colorés; je veux que tu sentes, que tu touches, que tu goûtes, que tu ris, et aimes de tout ton être. »

Tu as couru, j’ai rebondi de partout mais c’était pas grave, j’étais heureux avec toi, j’ai oublié la nausée. J’avais hâte de comprendre.
Est ce qu’on est arrivé maman, là où le monde est beau, là où tu vas rire et chanter de nouveau ?

« Je t’emmène là où la douceur est le quotidien. »

J’ai senti beaucoup de secousses. Il est tard, pourquoi tu ne dors pas comme d’habitude ?
Tu es enfin assise. Mais ça bouge, j’ai la nausée. Les voix autour de toi chuchotent. Qu’est ce qu’ils disent ? C’est qui ces gens maman ?

Maman j’arrive, je suis presque, j’existe bientôt.

Aujourd’hui je suis sorti. J’ai vu pour de vrai tes yeux tendres, tes cernes et tes joues creuses, ton sourire timide, ta fossette fatiguée.
J’ai vu tes habits trempés, salis, tes baluchons posés à côté de toi.
J’ai vu de centaines d’yeux posés sur moi. J’ai eu peur, j’ai crié ; ils semblaient tous soulagés.
On m’a lavé avec l’eau sombre qui nous entoure. Les étoiles illuminent tous ces visages blafards. Pourquoi semblent-ils tous fatigués ? Pourquoi sont-ils tous amaigris ?

« Mon amour, pardonne moi si je n’y parviens pas. »
25
25

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Magnifique texte, très touchant et plein de beauté
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Très attachant comme texte. C'est bien que vous ayez abordé au moins un article de la déclaration universelle des drotis de l'homme. Le thème est donc respecté. Je vous donne mes voix. 3+. Au cas où le temps vous le permettrait, je vous invite à découvrir ma nouvelle " sous le regard du diable " qui participe au Prix littéraire " Jeunes écritures ...? https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
très beau texte, beaucoup de tendresse...
Image de Baptiste Dlf
Baptiste Dlf · il y a
Incroyablement émouvant
Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
C'est très beau. J'ai lu cette nouvelle avec beaucoup de plaisir et vous ai donné toutes mes voix.
N'hésitez pas à en faire de même si, seulement, ma nouvelle vous plait :) Un voyage au Japon en 3 minutes chrono : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-main-tendue-4

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Seulement 3 voix pour ce joli texte plein de tendresse et tout à fait dans le thème ! J'en suis aussi surprise que désolée ! Franchement : bonne chance !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très joli texte vous avez mes 3 voix et merci de découvrir mes deux textes.