2
min

Aube nouvelle...

Image de Solizé

Solizé

33 lectures

23

Il se demanda ce qui lui arrivait. Etait-ce la venue du printemps, le vélo qu'il avait décidé de pratiquer chaque jour ? Il se réveilla étonnamment noyé par une vague de sensations, depuis bien longtemps a marée basse. Doucement, il se tourna vers sa femme encore profondément endormie. Bien que fripé, son visage avait gardé ces traits enfantins qui l'avaient tant séduit. Les boucles de ses cheveux blonds d'autrefois étaient devenus doucement nacrés.
L'aube naissante filtrant par les volets clos, s'amusait a glisser sur cette mer argentée. La chaleur intense de la moelleuse couette lui avait fait découvrir son corps, et il pouvait parcourir le tapis fleuri de sa chemise de nuit. Les rondeurs éparpillées qu'il avait tant aimé, avaient disparues depuis longtemps, mais elle avait su bien conserver cette sveltesse d'ancienne sportive.
Doucement, il posa sa main sur sa joue ne voulant pas la réveiller. Ouvrant brusquement les yeux, elle se demanda si elle ne faisait pas de nouveau ce rêve récurant, porteur de tant de tendres souvenirs. Se tournant vers lui, elle reçue en plein coeur ce sourire demandeur, qu'elle lui connaissait si bien. C'est alors qu'elle sentie monter en elle un flot de désirs, depuis bien longtemps oubliés. A son tour, elle glissa sa main vers ses lèvres, les caressant délicatement, et ses yeux glissèrent sur son pyjama de satin de fines rayures. Bien qu'un peu devenu voûtée, sa carrure d'homme était toujours attirante, et son pyjama de longues jambes fines protégeaient une absence, qu'elle avait mis longtemps a regretter...
Ils étaient devenus comme deux vieilles pommes abandonnées dans la coupe de la vie, tout fripés, tout desséchés a l'extérieur, mais dont la chair résistait et ne demandait qu'a vivre. Percevant cette flamme nouvelle dans ses yeux, il s'enhardit et passa son bras sous sa fragile nuque. Retrouvant les gestes anciens, elle posa amoureusement sa tête sur sa chaude poitrine. Elle pouvait entendre cette vie qui ne battait plus la chamade d'autrefois, mais lui jouait une nouvelle partition vibrante d'émotions. Lui, ses lèvres noyées dans la vapeur de ses cheveux, en soulevait des nuages bleu de sensualité parfumés. Il y retrouvait ce discret parfum de violette qui ne l'avait jamais quitté, mais qu'au fil du temps, lui, avait égoïstement oublié.
L'aurore prenant possession de la chambre, sa douce lumière s'amuse a glisser sur leur corps. Et dans son jeu coloré d'innocence, elle révèle au grand jour toutes les misères de leur age avancé. Mais tout occupé du plaisir partagé, ils oublient les ravages du temps passé. Ils s'offrent sans le savoir, la plus belle de toutes les aurores boréales, faisant naitre au ciel de leur lit, un bel azur de tendresse amoureuse partagée. Ils savent bien que leur amour s'arrêtera le plus souvent a hauteur de leurs yeux, leur corps est devenu autre. Mais ils doivent se l'avouer,leur âme n'a pas changée. Ce lien puissant qui a su les unir tout au long de ces années, se révèle indestructible.
En cette aube printanière, ils viennent de réussir leur plus belle union. Par une magique alchimie, transformer la puissance de leur amour en une fragile mais infinie tendresse. Ce sentiment de l'enfance qui aide tant a grandir, va les aider a bien vieillir.
Parcourant de leur corps chaque rives profondes, comme une rêverie sous un ciel doux d'automne; se respirant comme un parfum souvenir qu'on ne voudrait jamais oublier, ils croisent leurs vieux doigts noueux, et dans un souffle inespéré se disent enfin : " Je t'aime".
Fermant les yeux a l'aube lumineuse tapissant la chambre, ils font tous les deux, rescapés de la vie le plus beau des naufrages, perdus sur l'ile de la tendresse infinie...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
23

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Cecile
Cecile · il y a
Très beau et poétique. Beaucoup d'adjectifs viennent accompagner vos mots, parfois un peu chargé à mon gout, mais c'est un beau texte plein de poésie. L'amour traverse le temps
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Je soutiens un texte injustement délaissé.
·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Le monde change, nous vieillissons, seules les aubes restent les mêmes
·
Image de Solizé
Solizé · il y a
Bonjour
Grand merci d'une dame de 78 ans qui a toujours écrit, mais n'avais jamais osé publier. C'est toujours un plaisir de pouvoir partager le bonheur de la création.
Solizé

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un joli texte plein de tendresse... :)
·