1
min

Au point mort

Image de Ernesto

Ernesto

2 lectures

1

Le matin est là.

La luminosité pénètre par la fenêtre et réveille tous les êtres vivants de l'appartement.

Le chien, les plantes, les éphémères, mites et les papillons de nuit dans le placard

et moi!

Je remarque immédiatement que les jours se sont réchauffés.

J'ouvre les yeux, regarde la joie du nouveau jour sur le visage de mon chien
et pourtant mon corps reste fatigué, impuissant, sans énergique, sans ailes, sans volonté, abattu.

Avec un sentiment... avec ce sentiment...,

Comme cette bougie oubliée sur le chauffage et puis c'était juste une cire amorphe étendu sur le sol.

Les os sont adaptés aux bosses de l'ancien matelas mouillé

Et puis vous pensez: pourquoi...?

Sortez du lit, sortez du lit, sortez de cet étang de draps, de sueur, d'impuissance, de pensées... et de panique.

C'est dur La journée commence très fort

Les dernières tentatives du réveil sont dirigées sur un bout de papier qui est collé à une lampe

Il dit: "Il n’y a de cafe et nous n’avons plus de lait!"
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,