Au p'tit bonheur la manche

il y a
1 min
87
lectures
31
Image de 2016

Thème

Image de Lever de bonheur
Je m’extirpe du sommeil alors qu’il fait encore nuit. Dans mon métier, on se lève tôt. On se passe des soirées de fête et de toute vie sociale. On mène une vie d’ascète pour la satisfaction des clients.
Mon métier ? Ah oui, j’oubliai de le préciser : je multiplie les pains. C’est vous dire dans quel pétrin je me suis mis. Par contre, je vous mentirais si j’affirmais être tombé dans de beaux draps, ce qui me donne une raison supplémentaire pour être matinal. Pour être franc, sur ce plan là, c’est encore plus terrible que si je vivais avec une religieuse. Dans ce cas, j’aurais quand même eu le droit aux pets de nonne, mais non ! Je dois me contenter des pets du gros Dédé.
Mais bon, je parle, je parle et je m’éloigne de mon sujet. Je constate que vous vous impatientez. Vous désirez connaitre ma spécialité, car, bien sûr, tout commerce a sa spécialité. En ce qui me concerne, c’est la flûte. Avec Dédé, on forme un duo de flûtes à bec et on multiplie et distribue les pains dès six heures du matin dans les couloirs du métro. Mais attention ! C’est moi qui le mène à la baguette, le gros Dédé. Pas question qu’il mélange des canards avec les pains.
Bref, pendant que je vous explique tout ça, l’heure tourne. Il est presque huit heures et demie et avec Dédé, c’est le moment où l’on s’octroie une pause déjeuner bien méritée. Alors, je vous laisse, ravi de vous avoir rencontré. Les pains aux raisins au chocolat attendent et ça au moins, c’est pas du pipeau.

31
31

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
J'apprécie vos jeux de mots, ce texte ne manque pas d'humour ni de pipeau
Image de Korete
Korete · il y a
Merci pour votre commentaire
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Je vote pour la fraîcheur de cette histoire et aussi pour les petits pains...
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une fort belle utilisation des adages. C'est un "au petit bonheur la danse". Car attention, il y a distribution de pains et distribution de pains. Bravo, Korete. Vous avez mon vote et si vous vous voulez vous rafraichir, vous le pouvez ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas
Image de Korete
Korete · il y a
Eh oui! Autant de distribution, ça fait l'air de rien du pain sur la planche. Merci pour votre commentaire
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour ce jeu de mots sur la multiplication des pains! Je vote! Merci de venir faire un tour sur ma page pour lire et soutenir, si vous les aimez, “Coups de Vent”, “Un Soir retentissant”, et “Paradis reconquis” ! Bonne journée et bonne chance!
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Je vote pour ce texte qui ne nous roule pas dans la farine.:-)
Image de Korete
Korete · il y a
Merci pour votre passage
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Comme diraient les Inconnus : "Je n'ai jamais vu quelqu'un distribuer autant de pains !". Je suis certain malgré tout que ce narrateur reste une bonne pâte ;-D Mon vote !
Image de Korete
Korete · il y a
Sans doute une pâte à choux. Merci pour votre passage
Image de Hermeline
Hermeline · il y a
Jolie imagination ! Je note cependant avec regret une faute d'inattention à la 4ème ligne qui m'a gênée, je l'avoue...un conditionnel en "ez"...
Image de Korete
Korete · il y a
Très juste. Une erreur grossière de ma part. Merci de la remarque malheureusement, il est trop tard pour corriger.
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Pas trop tard pour corriger la faute. Il vous suffit d'envoyer un mail à l'équipe de Short et la faute sera corrigée.
Et mes votes pour votre petite histoire ;-).

Image de Korete
Korete · il y a
Merci.
Image de Kate Dü
Kate Dü · il y a
Pareil que Patricia, 2 lectures pour être sûre, et imagination du double jeu de mot
Je suis en compète avec http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-birkini

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Unr rencontre dans le métro. On a l'impression d'une urgence, d'un débit rapide, on comprend les allusions à double sens mais on vérifie quand même par une deuxième lecture. Bref, un bon moment.