Au delà des Brumes...

il y a
2 min
229
lectures
106
Qualifié

Écrivaine à temps partiel qui partage un peu de ses modestes créations par ici ! Certains textes ont été écrits sur d'anciens blogs que je tenais et republiés ici par la suite  [+]

Image de 5ème édition
Image de Très très courts
Un matin...

Une autre journée dans les tréfonds de la Cité commençait. Il faisait froid, l'air était chargé d'humidité et pénétrait les corps engourdis. Les êtres qui déambulaient dans les rues embrumées tels des automates neurasthéniques se recroquevillaient semblant vouloir garder au creux de leurs bras le peu de chaleur que leurs corps pouvaient encore produire. Une dure journée de labeur les attendait...

Quelques vieux engins à moteur se faufilaient parmi cette foule somnambule et laissaient derrière eux un léger nuage de chaleur éphémère mais bienvenu.

Certains racontaient parfois qu'avant "la Nuit de Feu" les hommes pouvaient apercevoir dans le ciel cet astre lumineux qu'on appelait soleil et qui leur apportait chaleur et réconfort. Aujourd'hui peu de visages se tournaient vers lui n'espérant plus entrevoir un frêle rayon se frayant un chemin entre les nappes de brouillard. Ceux qui osaient encore le faire étaient invariablement considérés comme fous ou porteurs d'espoir, ce qui dans ce monde était peu ou prou la même chose. L'espoir était inutile, un leurre embrouillant les esprits. Seule la survie comptait et faisait sens. Toute journée menée à son terme était une victoire.

Eliona devait alors être bel et bien folle et terriblement accroc à cet espoir en voie de disparition car chaque nouvelle journée qui débutait se devait d'être entamée par un regard porté vers les Cieux. Chaque journée qui touchait à sa fin également.

Mais plus que ce soleil fantasmé, c'était la Cité céleste qu'elle cherchait à entrevoir. Fille de la Brume, elle n'en connaissait que le nom et quelques bribes d'histoires anciennes. Les récits de ceux qui l'avaient érigée étaient transmis de générations en générations comme de saintes reliques et tous parlaient d'un lieu de félicité où chaque homme, chaque femme vivaient ensemble en parfaite harmonie, où le froid et la peur n'étaient que de lointains souvenirs. Les quelques élus qui parvenaient à y entrer n'en revenaient jamais car quitter le paradis était tout bonnement insensé.

Il existait pourtant des liens entre la Cité céleste et le peuple des tréfonds. Les Passeurs se mêlaient parfois à cette foule d'automates proposant aux plus solides et aux plus vigoureux d'entre eux de les suivre au-delà des tours et de l'enceinte du cercle de Brume.

***

Le soir...

La corne de brume se fit entendre. Il était temps pour les équipes de jour de rentrer. La même procession de marionnettes se mit en branle mais cette fois-ci dans l'autre sens, croisant sur leur chemin la horde fantoche des équipes de nuit. Les ouvriers de la Grande Recycleuse, de l'Engrenage et des Subsistances rejoignaient en rangs serrés leurs quartiers. Chaque foyer se résumait à une pièce au confort spartiate, aux murs décrépis avec pour seules commodités un point d'eau, des toilettes séparées du reste par un paravent en bois et une vieille gazinière d'un autre âge.

Eliona vivait seule depuis la mort de ses parents. Les hommes ne faisaient pas de vieux os dans le cercle des Brumes...

Elle mangea un morceau de pain azyme et but avidement une soupe clairette et peu consistante. Puis elle fit chauffer un peu d'eau pour prendre une douche rapide et salvatrice. Elle s'allongea enfin sur le matelas poussiéreux posé à même le sol remontant la lourde couverture abimée jusqu'au menton. Elle trouva alors rapidement le sommeil, éreintée par une journée de travail à l'atelier B236 de la Grande Recycleuse.

Au son des cliquetis mécaniques émanant de l'Engrenage elle se mit alors à rêver à des jours meilleurs, à ce qui l'attendait peut être de l'autre côté...
106

Un petit mot pour l'auteur ? 39 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un récit futuriste, post apocalyptique (?) maîtrisé et de qualité. Mon vote
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Oui ,ce récit est bien post apocalyptique dans mon esprit. Merci beaucoup pour vos compliments !
Image de Robert-Haïtam Péaud
Robert-Haïtam Péaud · il y a
Bientôt viendra le temps où la réalité rattrapera l'écriture...Mes voix.
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Je n'espère pas mais... Merci !
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
un futur
déglingué
transforme
le monde
en une terre
rouillée
et
laborieuse^^+5

Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Un futur déglingué en train de naître sous nos yeux... Merci d'être passé me lire, je suis flattée tant j'apprécie votre travail !
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Attirée par votre titre, me voilà plongée dont un univers bien sombre et bien triste, à l'atmosphère morose . . .ça fait froid dans le dos, j'espère que cela ne préfigure pas de l'avenir ! En tout cas vous avez très bien su décrire ce monde situé " au-delà des brumes", à bientôt Céline !
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout malgré la noirceur qui s'en dégage ;)
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Par simple curiosité, je vous invite à lire sur ma page " Au-delà des nuages" . . . qui évoque cet autre côté avec un regard moins " noir" ;-)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
une lecture prenante une écriture authentique et réaliste bravo mes votes
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci beaucoup !
Image de Pat
Pat · il y a
Un Zola très moderne voire futuriste. J'aime votre style authentique et réaliste. Je vous invite à venir chercher un peu de chaleur en lisant,"Madère au soleil", si vous avez un moment.
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Quel beau compliment vous me faîtes là ! Merci beaucoup pour vos mots qui m'encouragent et me donnent l'envie de continuer à écrire. Je vais vous lire de ce pas pour prendre un peu le soleil !
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un beau voyage... au delà des brumes.
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci ! Contente de vous avoir fait voyager !
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Merci à vous.
Image de Pixis
Pixis · il y a
Bah non ! ça ne va pas du tout... j'aurais bien aimé une longue suite et reste sur ma faim ! ;-)
D'ailleurs vous le dite vous-même : "Cette histoire je l'ai en tête depuis longtemps et le thème du concours m'a permis de la faire vivre en partie"
Bref, un texte à suspens très réussi

Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci beaucoup ! J'espère tout de même ne pas vous avoir trop frustré ;) En tout cas, vos encouragements font du bien !
Image de Nectoux Marc
Nectoux Marc · il y a
Ce n'est pas l'imagination qui vous fait défaut. C'est bien écrit. Que se passe -t-il au-delà des brumes ? Vous l'avez bien expliqué. Bravo. Je vous donne mes voix. Maintenant si vous le voulez bien, rendez-vous sur ma nouvelle " Voyageur sans billet" qui est en compète sur les 40 ans du RER; Les textes sont bons et c'est à couteau tiré. Merci beaucoup.
Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci beaucoup Marc !
Image de Maryse
Maryse · il y a
Un joli titre, une belle histoire, et plein d'espoir ! Pour toutes ces bonnes raisons : mes voix !
Je vous invite à passer quelques instants devant mon "miroir"

Image de Céline Bricabrac
Céline Bricabrac · il y a
Merci beaucoup !