Art thérapie

il y a
2 min
4
lectures
1

Mon roman "L'héritage du docteur Moreau", uchronie steampunk, est sorti en novembre 2018 chez Nestiveqnen. L'univers s'est enrichi d'un recueil de 10 nouvelles : "L'envol de Moby Dick et autres  [+]

— Le coloriage, ça me détend. Tu devrais essayer.
Pardon ? Je viens d’entrer dans cette grande librairie et il n’y a que deux femmes à portée d’oreille. J’ai sûrement mal entendu.
— C’est pour les gosses, non ?
— C’est un vieux cliché. Regarde ces magnifiques livres de coloriage. Quand tu auras essayé, tu seras accro.
Non, j’ai bien entendu. Elles sont effectivement devant un étal largement pourvu en grands livres avec des couvertures chatoyantes.
— Tu as bien choisi pour ton premier, il est trop top celui-là, de l’ethnique tribal...
— Je trouve les dessins chouettes.
D’ici je devine un triskell et des spirales celtiques. Un graphisme teinté de Bretagne ou d’Irlande ferait-il dans l’ethnique tribal ?
— Attends, je me prends le même puis je t’emmène choisir ta boîte de crayons de couleur.
Perplexe, je les regarde s’éloigner vers le rayon des loisirs créatifs puis je m’approche du présentoir. Je prends un ouvrage au hasard pour le feuilleter : il s’agit de dessins animaliers en prêt à colorier, avec des modèles. J’en prends un autre, plus géométrique, apparemment en libre interprétation chromatique. Je le repose. J’observe distraitement les couvertures jusqu’au moment où deux mots, répétés sur plusieurs, captent enfin mon attention : « art thérapie ». Voilà une discipline dont j’ignorais l’existence.
— Ils ne devraient pas mettre « art thérapie ».
— Pourquoi mon chéri ?
— Les coloriages détendent peut-être mais l’art thérapie nécessite un accompagnement, la présence d’un art thérapeute.
Le couple, qui est passé sur ce bref dialogue, se perd dans le rayon Sciences Humaines. D’autres cahiers portent les mentions « détente » ou « relaxation ». J’aurais bien besoin de me détendre justement. Je m’abîme dans le vide d’une contemplation immobile.
— Je peux vous aider ?
Mes pensées s’ébrouent pour décrocher la torpeur et je pose un œil silencieux sur le vendeur qui se sent obligé de continuer.
— Le rayon a doublé pour cet été. Le coloriage va détrôner le sudoku et le roman sur la plage. C’est tendance...
— Je vous remercie mais c’était une simple curiosité. Je ne suis pas intéressé.
Mon ton était peut-être un peu trop empressé pour être aimable mais il me libère de l’importun. J’aimerais que cet interlude entre mes creux de détresse se prolonge. Pas de cahier de coloriage. Non. Par contre, ça me donne des idées.


Depuis que Coralie m’a dit qu’elle me quittait, je déprime mais, là, je dois reconnaître que ça fait du bien. J’ai ressorti les albums photos et j’ai repeint en noir toutes celles où elle apparaissait. D’ailleurs, il est amusant de constater que nous avions plusieurs albums alors que ce ne sont que des clichés numériques. Et puis je ne vais pas colorier la tablette tactile.
Il ne me restait plus de noir alors j’ai attaqué au violet son portrait accroché dans la chambre. Cette couleur est plus endeuillée que le noir et elle correspond parfaitement à ce que je ressens. La douleur, à ce moment, s’est estompée, comme son image.
J’ai chassé ses bouquins des étagères et les ai passés au jaune comme ce carton qui sert d’avertissement bien que l’avertissement soit déjà tombé. J’allais mieux. Non. Ce n’est qu’un nuage dans cette éclaircie d’humeur.
J’ai usé de vert et de marron pour les menus objets qui, pour moi, sont liés à sa présence. Et le rouge... J’ai fait un gros tas avec ses fringues et j’ai renversé le pot de rouge dessus. C’était franchement jouissif.
Et le bleu... Je l’ai soigneusement choisi, ce bleu. Comme celui des personnages d’Avatar que nous avons regardé tant de fois. Ah ! Je ne suis finalement pas convaincu par cette thérapie. Je replonge. Quand je regarde Coralie, si belle en bleu, allongée nue et immobile sur le sol, je ne me sens pas bien du tout.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Ah oui effectivement, l'art thérapie ou plutôt la couleur thérapie n'a pas fonctionné sur ce coup-là... la fin m'a même un peu refroidie. J'ai apprécié, bonne journée
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. Peut-être ne pouvait-il plus la voir en peinture.

Vous aimerez aussi !