Arrêt à Terra

il y a
1 min
60
lectures
29

Écriture brève Page blanche papillonnée Les mots mes amis  [+]

Image de Les 40 ans du RER

Thème

Image de Très très courts
Oui, ce matin là, encore assoupie, les yeux dans le vague, je m'apprétais à sortir. Sortir de mon lit douillet. La nuit avait été plus mouvementée que d'habitude. Je ressens encore le roulis. Si lourd... Vous connaissez cette sensation, lorsque vous vous trouvez dans le train! Et bien moi, Ève, je vis chaque soir, dés que je m'enfile entre mes draps de soie, cette impression de tangage. Et, ce qui est hors du commun, suivant la couleur de ma nuisette, je vais faire un voyage nocturne différent. Mes draps sont toujours blancs, comme au 'cinéma des draps blancs'. Expression que ma grand-mère me citait quand venait l'heure de se coucher. Donc entre le blanc et la couleur de ma tenue de nuit que j'ai apprise à choisir, il y a moins d'interférence. Revenons à nos moutons qui peuplent bien évidemment mon monde de nuit. Ces voyages astraux me mettent dans des états extatiques. Mais ce fameux matin, à l'aurore, ma chambre s'était évanouie pour laisser place à une gare. Une voix annonçait: "Dernier arrêt, vous voici bien arrivés à Terra". Arrêt, Terra, ces deux simples mots m''intriguaient. J'en étais certaine, le violet de ma nuisette m'avait transportée dans une sphère parallèle. Enfin j'étais parmi eux, entourée par des mots, des phrases, des lettres, tout ce petit monde se bousculait sur le quai. Aucun chiffre! Ils étaient absents, oubliés, rejetés? Je n'en saurai pas plus quand un mot s'adressa à moi et me fit sursauter. "Je me présente Tom, dans la famille des anagrammes, je demande le palindrome et l'anacyclique." Aussitôt, moi dénommée Éve, me retrouvais dans la famille des anagramme en anacyclique. Vivre en tant que mot est une sensation hors du commun. Et Tom, en douce, avait su me persuader. Oui, me convaincre d'aimer son univers sans nombre. Car, il m'expliqua que là oú il résidait les chiffres étaient banis. Ceux-ci avaient atteint des sommes exorbitantes.
Et elles s'étaient d'elles-même effacées de Terra. Car avec les lettres, les nombres s'accordent difficilement. Surtout sur Terra où je sens mes lettres vibrer, je sors de la gare pour m'immerger dans l'inconnu. Vous allez songer que je vous conte un rêve. Un songe, un cauchemar, une illusion, un fantasme, une chimère... Et bien non, car j'ai décidé de rester à Terra. J'irai quérir pour vous des histoires avec mes nouveaux amis. Amis en courbes, plats, arrondis, avec pieds, avec têtes tétûes, enfin vous connaissez bien votre alphabet. Au petit matin, la chambre semble en abandon, le lit est déserté, une effluve du parfum d'Ève plane. Elle est bien partie et ne reviendra sûrement pas de sitôt. Ève a retrouvé la Vie. Ève est ici. Ici , *ICI*.
29
29

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
j'ai adoré, mes 5 votes avec plaisir
Image de Caruso
Caruso · il y a
Un voyage onirique, en quelque sorte.
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Je suis tombé en arrêt devant votre récit. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir son poème *sur un air de guitare* retenu pour le prix hiver catégorie poésie. Bonne chance à vous. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/sur-un-air-de-guitare-1
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour ce récit bien conçu et bien écrit ! Mes votes + 5 !
Mon “Gros père Noël” est en compétition pour le Grand Prix Hiver 2018. Une invitation à le lire et le soutenir si le cœur vous en dit ! Merci d’avance !

Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Joliment écrit. Mes voix. Sans contrepartie je vous invite à prendre un billet pour mon 7h24, en lice dans la même catégorie, merci. http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/7h24-1 Mais j'ai beaucoup d'autres choses qui vous attendent.
Image de Isdanitov Yves Deschuyter
Isdanitov Yves Deschuyter · il y a
J'aime votre texte mais je ne suis pas sûr qu'il colle au thème.