3
min

Argentphobie

Image de Drakdrak44

Drakdrak44

92 lectures

45

Il enlève la bandoulière de cet énorme sac avec lenteur, trépidant d’impatience et de peur. L’héritage de son père se trouve à l’intérieur. Quel va être ce présent qui restera à jamais en son cœur ? Il pense tout d’abord à de l’argent, puis se ravise immédiatement. Son père a toujours eu une « Argentphobie », c’est le nom que Kévin a donné à sa soi-disant maladie. Son frère, quant à lui, affirmait que cette anxiété maladive était due à un traumatisme. Selon lui, depuis que Catherine, leur mère, les a quittés pour un homme riche, elle a emporté la raison de son mari. Mais Kévin est persuadé que ce n’en est pas la cause, malgré nombre des arguments que son frère ainé s’est fatigué à énoncer. Non, ce n’est en aucun cas un traumatisme, car cette Argentphobie l’avait déjà frappé avant la traitrise de leur mère, deux ans plus tôt. Mais Kévin sait que l’infidélité de Catherine a poussé leur père à disparaître. Ce qu’il cherche, c’est la cause de la maladie.
Il vide le sac lui étant destiné. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il voit une pioche en argent aiguisée. Il glisse sa main dans le sac et y trouve une lampe à huile ainsi qu’une lettre qu’il s’empresse d’ouvrir. Son père lui lègue une mine, à son grand étonnement. L’incompréhension le submerge, mais il reprend vite pied. Kévin aperçoit un mot au dos de la lettre : « Vas, vois, et tu comprendras ». Kévin ne prend pas le temps de réfléchir. Les rouages de son corps s’accélèrent, son cœur se serre. Il lâche la lettre, remet la pioche dans le sac à dos, le met sur ses épaules, sort de son domicile puis enfourche son vélo. La mine dont parle son père ne se trouve qu’à quelques kilomètres.
Elle est abandonnée depuis des années suite à un éboulement ayant tué de nombreux mineurs. Kévin ne comprend pas pourquoi son père leur a caché l’existence de cette mine. Cherchait-il de l’argent pour faire cesser leur pauvreté ? Kévin espère trouver la clef de tous ces mystères. Une fois arrivé, il cale son VTT contre un mur puis escalade avec peine le grillage clôturant la mine abandonnée. Mais la curiosité le fait avancer. Une fois de l’autre côté, il observe ses mains abimées et ses genoux écorchés. Il se dépêche d’entrer dans ce lieu sacré.
L’obscurité est telle qu’il ne distingue rien à plus d’un mètre. Il se dépêche d’allumer la lampe à huile. La lumière intense permet à Kévin d’apercevoir les moindres détails de ce qui l’entoure. Malgré son naturel calme, il ne peut retenir un cri lorsque qu’une centaine de chauve-souris se ruent sur lui dans un véritable tintamarre de claquements d’ailes avant de sortir de la mine.
Il faut quelques minutes au cœur de Kévin avant qu’il ne se remette à pulser normalement. Une fois remis de ses émotions, il reprend sa marche et s’enfonce de plus en plus profondément dans ce boyau de roche. Kévin se demande comment la réponse pourrait se trouver dans un lieu aussi sinistre où le silence est maître. Mais il s’agit de sa dernière chance de comprendre la cause de la maladie qui a frappé son père, alors il continue d’avancer, jusqu’au moment où une intersection s’offre à lui. Avant de prendre sa décision, Kévin s’empare de la pioche en argent, sans vraiment savoir pourquoi, peut-être pour se défendre s’il se passe quelque chose. Les rayons de la lampe se répercutent contre la pioche, prenant une teinte argentée. Il décide finalement d’aller à droite. Mais, au bout de quelques mètres, il est confronté à une impasse. Il retourne sur ses pas puis emprunte le chemin de gauche, suivi du même résultat. L’éboulement a bloqué le chemin. Kévin aurait fait tout ce trajet pour rien ? La surprise passe au stade de désespoir jusqu’à devenir colère noire. Il veut la réponse, et il sait qu’elle se trouve dans cette mine. Alors, Kévin brandit la pioche au-dessus de lui, la tenant fermement de ses deux mains, puis l’abat violemment sur la roche. Il sait qu’elle est friable et qu’un éboulement peut survenir à tout instant, mais il n’y pense qu’après coup. Plusieurs fissures partent du point d’impact, avançant d’abord lentement puis accélérant. Le sol se met alors à trembler, mais il ne peut bouger, ni même crier. Il peut juste fermer les yeux, ce qu’il s’empresse de faire, lorsqu’il sent le sol se dérober sous ses pieds, le faisant chuter.
Il heurte violemment le sol du dos et pousse un hurlement de douleur. Il se relève tant bien que mal puis s’empare de la pioche. La lampe à huile ayant explosé, sa lumière s’est dissipée. Kévin regarde autour de lui et voit, à sa grande incompréhension, des chandeliers contenant des flammes argentées. La réponse se trouve ici, c’est certain. Il avance, essayant de courir malgré la douleur omniprésente. Une fois arrivé au bout du chemin, il ne peut retenir un hoquet de surprise. De l’argent, à perte de vue. Des dunes entières ! Il doit y avoir des milliers de pépites. Mais une lettre se trouve par terre, à ses pieds. Il la ramasse, l’ouvre. Il s’agit de son père. Il verse une larme en lisant son écriture.
« Mon cher Kévin, ce lieu, que j’ai découvert il y a deux ans, m’a rendu fou. Voir toutes ces richesses enfouies, impossible à emmener à la surface... Nous pauvres, j’allais enfin nous sauver. Alors, quand Catherine est partie pour des richesses, ce n’était plus possible. Excuse-moi, mais je devais mettre fin à cette démence, être libre. Mon objectif était à portée de main, nous sauver de la misère, mais j’ai échoué. N’essaie pas de prendre ce trésor, il est contrôlé par des forces qui nous dépassent. J’ai touché une pépite et une douleur fulgurante m’a frappé ; elle essayait de me happer, j’ai cru mourir. Cet argent est maléfique, enfuis-toi. Garde ce secret pour toi, ne dis rien, et vis. »
Kévin regarde l’argent, les yeux embués de larmes. « Je suis désolé, Papa », dit-il avant de se jeter dans les richesses. Kévin subit alors un martyre insupportable, pousse un hurlement strident avant de se transformer lentement en une pépite d’argent, et d’atterrir aux côtés de son père.

PRIX

Image de 4ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
45

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Julie Page
Julie Page · il y a
Waoh ! J'adore, on s'attache facilement au personnage de Kevin, très bien écrit :)
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
;-)
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Je vous dis un grand merci ! Mon histoire vous plaît et c'était mon objectif. Encore merci Julie !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bravo, Drakdrak44 ! Vous avez un grand talent de conteur doublé d'un fabuliste. L'argent n'est pas tout et peurtentraîner le malheur avec lui comme la perte d'êtres aimés. Vous avez mes cinq votes !
Si vous désirez faire un peu de patin à glace, j'ai ce qu'il faut ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Un très grand merci à vous Jean. Vs me faites très plaisir. Je suis heureux que mon histoire vous plaise. Je m'en vais immédiatement lire votre conte !
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un conte fantastique avec des allures de "Le laboureur et ses enfants". Une histoire habile et bien menée.
(Pour ma part, c'est en hauteur que je t'invite pour écouter les nuages ... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecouter-les-nuages)

·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Je vous suis extrêmement reconnaissant pour votre commentaire !
Je vais voir votre nouvelle qui m'intrigue de ce pas !

·
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Votre histoire me fait penser à un conte : le roi qui voulait que tout ce qu'il touche se transforme en or. On imagine qu'il est peut-être mort de faim à moins que...
Belle histoire, joliment écrite !

·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Merci beaucoup Hortense !
·
Image de Keith Simmonds
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Je vous remercie.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Drakdrak44 ! Mes deux œuvres, “Coques de Noisettes” et “Poète Explorateur”, sont en FINALE 2016. Merci de passer les soutenir.
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/coques-de-noisettes
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/poete-explorateur
Bon dimanche !

·
Image de Arlo
Arlo · il y a
.J'aime.Texte très bien écrit + 5 de la part d'Arlo qui vous invite à venir découvrir son poème "la découverte de l'immensité" et son TTC "le petit voyeur explorateur". Bonne soirée à vous.
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Ho un très grand merci à vous Arlo ! Je m'en vais immédiatement lire votre poème !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
La richesse se trouve parmi les trésors que sont nos enfants.
Sincèrement,
Sandrine.

·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Merci beaucoup d'avoir voté pour moi Sandrine. Je suis content que mon histoire vous aie plû ! Je suis d'accord avec vous.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
L'argent ne fait pas le bonheur! Belle chute! C'est difficile de résister.
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Merci beaucoup Sibipa !! Je suis d'accord l'argent ne fait pas le bonheur. Je suis content que ma nouvelle vous plaise !
·
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
L'attrait de l'argent est intemporel, comme les contes auxquels ressemble votre récit. J'aime, beaucoup.
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Je suis vraiment content que mon histoire vous plaise. Je vous remercie.
·
Image de Drakdrak44
Drakdrak44 · il y a
Merci beaucoup je vais voir de ce pas cet autre genre d'explorateur !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Le ciel était azur, les oiseaux réalisaient leur parade nuptiale, une légère brise faisait osciller nos chapeaux et l’herbe verdoyante était imprégnée de la fraîche rosée du matin. Tout...