1
min

Après les vacances rien n'a changé

Image de Paquet de livres

Paquet de livres

4 lectures

0

le 3 janvier rentrée des classes après les vacances de noël.

Comme chaque année, la même routine s’installe, les bonjours et tout ce qui va avec et surtout la fameuse phrase “Bonne Année”. La première heure de cours est sur le point de commencer, mes camarades et moi-même sommes sagement avachis sur nos chaises, à moitié endormis. Le professeur très aimable dit d’une voix dynamique afin de nous réveiller “ Bonjour à toutes et à tous et bonne année, que celle-ci vous apporte chance et réussite surtout pour le Bac !!!”. Par habitude et par politesse, nous répondons tous en coeur “ Merci, à vous aussi”, bien entendu nous n’en pensons pas un mot . L’heure suivante même discours du professeur mais cette fois-ci sur un ton ironique , à croire qu’il ne croit pas a notre réussite. La journée se déroule tranquillement chaque heures de cours commençant par ce discours ennuyeux et bercé par les nombreux commentaires inutiles qui ne fond rire que la classe et énerves profondément les professeurs. Dix-sept heures, la dernière de cours va débuter, et comme à chaque début de séance, en cette première journée de cours de l’année, bien saoulé de l’éprouvante après-midi, nous sommes prêt à écouter pour la dernière fois de ce jour les voeux de notre professeur. Mais surprise, rien pas un mot, même pas l’ombre d’un bonjour, le silence total. Le temps commençait à devenir long, chaque minute qui passait , soutenue par l’assombrissement du ciel devenait inquiétantes. Dix minutes plus tard, voilà enfin la bouche du professeur qui s'ouvre et non, rien ne sort, quelle déception. Soudain d’une voix ferme et puissante le professeur annonça “ sortez les exercices que vous aviez à faire pour aujourd’hui” surpris par une telle demande, fatigué de notre journée scotcher sur nos chaises, comme un troupeau de moutons apeurer, nous nous somme mis à la recherche de ces exercices perdus au milieu de tous nos cahiers, mêler à des papiers de bonbons et des vieux emballages de gâteaux. Dix-huit heures le signal sonore tant attendu par les élèves retentit, “enfin libérer” s’écrit l’un d’entre nous. Dans les couloirs ça discute, et ça discute, un mélange immonde de conversations ce forme. Je parviens à en extraire quelque phrases: “ Quelle impolitesse de la part de notre professeur, il aurait au moins pu dire bonjour, ça prouve qu’il n’a pas changé”, “c’est n’importe quoi des exercices pendant les vacances non mais ou va t-on”. Personne ne revenait de l'arrogance du professeur, et dire que celui-ci nous fait régulièrement la morale, sur le manque de respect et la politesse, mais pour qui se prend-il? pour le ROI !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,