3
min

Après...les oeuvres de Lily

Image de Hany

Hany

123 lectures

128

Lily est partie, il y a tout juste deux mois. Je me tiens là, devant sa tombe. Comme vivant l’enfer sur terre. Je ne pensais pas qu’une vie pouvait être un désastre à ce point. Une fois rentré à notre appartement, j’arrosais les fleurs de Lily, puis lui préparais son petit déjeuner. Je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas, tout simplement parce-que son corps n’est plus là. Je savais que l’âme de Lily serait toujours présente. Je ne suis pas fou, je vis dans la vérité. En plus, elle avait toujours une petite faim. Alors, au cas, où.
-Tu voudrais qu’on aille au centre commercial, aujourd’hui, Lily ? Tu pourrais trouver des gouaches pour ton nouveau tableau ! La matinée était terminée. J’entendis du bruit, un bruit de meubles, un fracas. Je regardais alors par la fenêtre, c’était un déménagement. Les cartons, mobiliers passaient dangereusement de main en main, et le sofa était calé à l’arrière d’un vélo. Très loufoque comme déménagement, marmonnais-je.
-Lily, nous allons avoir des nouveaux voisins. Et ça ne semble pas être des voisins modèles !
Après le déjeuner, je m’installais sur le sofa, en guise de digestion. Et sombrais dans le sommeil.
Je nous voyais, Lily et moi, dans la cuisine, nous étions en train de parler de nos journées. Quelle bonheur de la voir sourire. Je veux te voir, me dit-elle. Je veux te voir. Elle le répétait avec force. Je me réveillai aussitôt, saisi par la peur. Qu’est-ce qu’il se passe ? Elle m’a parlé ? Je suis pas fou, elle m’a parlé dans mon rêve !
Il ne faut pas prendre ça à la légère, il paraît que ça signifie quelque chose !
Hagard, je marchais dans l’appartement, aussi pourri qu’une maison laissée à l’abandon. La bonne ne voulait plus venir depuis qu’elle m’avait vu parler à Lily. Elle racontait qu’il y avait des problèmes car je continuais à correspondre avec les amies de Lily à qui je ne voulais pas annoncer sa mort, et que je prenais des rendez-vous chez le coiffeur de Lily comme si elle était toujours là. Ce qui était vrai, mais qu’un organisme d’aide à domicile ne pouvait pas comprendre.
Reprenant mes esprits, je saisis l’ordinateur sur mon bureau et entrai le mot SPIRITISME sur GOOGLE. Puis, SPIRITISME SEANCE PROFESSIONNELLE.
Puis, trouvais des contacts, des adresses...
Je sélectionnais un numéro et saisis le combiné en moins d’une seconde. Je fixais un rendez-vous pour demain 16h.
Le lendemain matin, on sonna à la porte. C’était mes nouveaux voisins, le style jeune, à lunettes, remplis d’une fraicheur aussi contrastante que possible avec mon teint livide, et ils me signalaient :
- « Nous sommes vos nouveaux voisins. Qu’est-ce que vous avez comme opérateur ? Notre télévision ne fonctionne plus, elle marchait, hier, pourtant. »
Pris par un ennui profond par le désintérêt que je leur portais, je leur fis une réponse aussi évasive que polie pour rentrer dans le cadre d’une réponse acceptée. Je fermais, et la femme bloqua la porte par le pied, et dit :
- Vous vous appelez MARTIN. Je connais une Liliane MARTIN. J’étais sa stagiaire quand elle travaillait dans une galerie d’art, à deux rues d’ici. C’est votre femme ?
-Oui. C’est elle. Mais, elle est sortie, aujourd’hui répondis-je.
- Oh, je la verrai demain. Ce sera un plaisir. Puis, je refermais la porte. Quel choc. Je pense que je vais les aimer ces voisins, finalement. La séance approchait. Il était 16h.
Je dégoulinais de sueur dans la salle d’attente. Puis, j’étais appelé, entré dans la salle obscure, et fut invité à m’asseoir par une vielle dame. Son visage était dur et apaisant à la fois.
-Vous voulez entrer en contact avec ? demanda-t-elle, froidement.
-Lily, ma femme, partie il y a deux mois.
Un silence se fit sentir.
-Lily, commença, la vieille dame, ton époux est ici.
Il ajouta : - «  J’ai fait un rêve, un rêve où elle me dit, je veux te voir, avec insistance. »
La médium prit mes mains. Elle vous aime, vous aimera toujours, mais, veut vous dire quelque chose.
Vous pouvez lui parler maintenant, allez-y.
Dans un bruissement de rideau, une forme apparue, sur la vitre, tout près d’eux. Les contours du visage de Lily se dessinaient, son sourire, ses cheveux, son regard, le même que Lily.
Je rêvais, c’était Lily qui était descendue pour me voir.
- «  Lily, parle-moi, demandais-je collé à la vitre.
- Tu dois m’aimer, parler de moi, toujours. dit-elle. Expose mes œuvres, pour que mon art continue à me faire vivre encore. annonça-t-elle.
Mes yeux se remplirent de larmes. Puis, un souffle effaça son visage sur la vitre.
Elle est venue vous parler, dit la médium. C’était son souhait de venir vous donner ce message.
La séance est finie, monsieur.
Je me levais, tout retourné. Sans avoir rien à dire de plus, c’était un bonheur d’avoir pu la revoir.

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
128

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Beaucoup de tendresse et d'amour dans ce texte ! A bientôt...
·
Image de Cathy Cherrak
Cathy Cherrak · il y a
Touchant
·
Image de Laurent Martin
Laurent Martin · il y a
Un texte poignant !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Une histoire touchante : un deuil est toujours une épreuve difficile à vivre
·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
L'art en prolongement de l'amour. Très beau.
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Hany, je découvre un très joli texte bien écrit, avec cette apparition très émouvante, la rencontre de l'âme, l'amour qui ne meure jamais. Il y a beaucoup de tendresse dans vos mots. Je vous donne mes 4 voix avec plaisir. Si vous avez 2 petites minutes pour mon poème " émergence" merci d'avance. En attendant belle journée à vous. Jacques.
·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Mes trois voix sont pour vous.veuillez en revanche faire pareil pour moi sur le lien ci-dessous https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant?
·
Image de Virginie Ronteix
Virginie Ronteix · il y a
J'ai frissonné à vous lire ! Joli texte.
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Une apparition furtive pour continuer l'œuvre de la bien-aimée.
·
Image de AKM
AKM · il y a
Mes 3 voix !
Je vous invite à lire ma nouvelle et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1
Merci

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Ernest s’installa à son bureau, alluma une bougie, et fixa la neige qui tombait par la fenêtre, suivant des yeux les flocons. Puis, tremblante, sa main, empoigna un crayon, et une des pages ...