3
min

Angélique

Image de Didier Lemariey

Didier Lemariey

11 lectures

0

Angélique profite pleinement de cette soirée dans cette discothèque, cela la change des expertises en assurance. Ce soir elle est en chasse, la situation de célibataire lui va très bien, cependant elle ne serait pas contre un flirt et plus si affinités. La gent masculine ne l’intéresse pas, elle a déjà essayé mais ce n’est pas son truc. Elle préfère les grandes à forte poitrine. Tout le contraire d’elle qui est menue et qui se contente de bonnets A.

Justement, elle vient de repérer une jolie blonde qui lui conviendrait parfaitement. L’ennui c’est qu’un gros baraqué ne la lâche pas d’une semelle. Cela n’a aucune importance, elle a des atouts de séduction avec lesquels aucun homme ne peut rivaliser. Elle continue donc de surveiller sa proie du coin de l’œil afin d’attaquer au moment propice.
Plus de trace du gêneur, il vient de disparaître soudainement. Angélique en profite et se précipite vers son élue de la soirée. Elle l’aborde sans complexe ni retenue et engage la conversation.
– Salut, moi c’est Angélique, tu t’appelles comment ?
– Salut, moi c’est Sophie.
– Super Sophie, tu sais que je te regarde depuis tout à l’heure, je te trouve magnifique.
– Merci c’est gentil de ta part.
– C’est la vérité, je te trouve tellement désirable.
– Merci, mais ça me gêne un peu de t’entendre parler comme ça.
– Pourquoi ? C’est la vérité, tu me plais vraiment beaucoup, j’ai envie de faire ta connaissance.
– C’est la première fois qu’on m’aborde de cette façon, enfin, tu vois ce que je veux dire, t’es une fille.
– Justement, je suis une fille, pour apprécier tous les efforts que tu fais pour te mettre en valeur, il faut être une fille.

La conversation s’engage sur ce ton. La puissance du son les oblige à se rapprocher pour pouvoir échanger. C’est parfait pour sa stratégie, elle pousse donc son avantage. Elle est maintenant très près et c’est directement dans le creux de l’oreille qu’elle continue son travail de séduction. Sophie est un peu déstabilisée mais aussi flattée que quelqu’un s’adresse à elle de cette façon. Elle a plus l’habitude des propos un peu salaces de gros machos qui la reluquent.
– Qu’est ce qui se passe ici ? C’est quoi cette gouinasse qui veut me piquer ma copine ?
C’est la baraque qui revient. Il n’a pas l’air vraiment d’apprécier la situation. Il cherche à empoigner Angélique, mais celle-ci est insaisissable. Elle pratique depuis longtemps les arts martiaux, elle a toujours évité beaucoup d’ennuis avec ses techniques. L’autre ne veut pas en rester là, son honneur est atteint, il retourne une claque à Sophie et invective l’intruse qui ose bafouer son statut de mâle.

Angélique s’en veut un peu d’avoir fourré sa nouvelle amie dans cette situation, mais ce qu’elle a ressenti quand elle a manqué de se faire attraper la désole. Il ne faut surtout pas qu’elle laisse ce gros tas sans le traiter. Elle revient donc vers lui pour le provoquer afin de le faire sortir de ce lieu. Il fonce tête baissée et c’est un jeu d’enfant de le mener dehors sur le parking sans témoin. Il est dans un accès de rage et n’a pas l’air de se contrôler. Elle n’a plus aucun doute, les symptômes parlent d’eux-mêmes, elle a si souvent fait face à ce genre de problème qu’elle en est devenue une spécialiste. Une entité malfaisante possède le malabar.

Depuis toute petite, elle voyait déjà des choses que personne d’autre ne pouvait percevoir. Quand elle en parlait à sa sœur qui était pourtant très proche d’elle, les réactions frisaient la moquerie. Elle a décidé une fois pour toute de ne plus évoquer ces phénomènes. En grandissant, elle s’est documentée et maintenant, elle sait parfaitement à quoi s’attendre. Une personne un peu sensible, à l’écoute, est capable de se rendre compte de se qui se passe autour d’elle. Des aberrations et autres choses inexplicables prennent soudain un sens. Elle connaît les mesures à prendre pour faire face à ce genre de situation. La plupart du temps c’est assez simple, mais il y a des entités qui donnent beaucoup plus de fil à retordre.

L’homme devant elle n’est pas vraiment lui-même mais d’après son expérience cela fait un moment que ça dure, il va falloir jouer serré. Elle s’adresse directement au démon possesseur.
– Quel est la raison de ta présence parmi nous ? Tu n’as rien à faire en ce monde, rejoint immédiatement ta dimension.
Elle commence les incantations pour donner l’énergie indispensable à cette entité pour ne pas rester coincée sur terre. Beaucoup de ces âmes en détresses sont ravies d’abandonner un lieu ou un corps et de rejoindre les leurs. Cependant certaines, les plus inquiétantes, s’accrochent pour nous hanter. C’est le cas ce soir. Elle a une pensée pour Sophie, pour elle c’était certainement très compliqué de cohabiter avec ce type dans l’état où il est. Il se jette sur elle et ne laisse aucun doute sur ses intentions, la démolir. L’esquive reste un atout maître et pendant qu’il s’acharne, elle continue ses formules de libération. Elle lui assène un coup derrière la tête et le voilà qu’il s’effondre comme un pommier poussé par un tracteur agricole. C’est maintenant un jeu d’enfant d’achever l’exorcisme.

Quand le costaud revient à lui quelques instants plus tard, il est complètement à plat et se demande ce qu’il fait là. Elle l’aide à se remettre d’aplomb et lui conseille de rentrer chez lui. Comme un somnambule, il rejoint son auto et part. Angélique sourit et retourne retrouver sa nouvelle amie. Sophie encore sonnée par la gifle magistrale qu’elle a reçue, découvre stupéfaite une Angélique sûre d’elle et sans aucune blessure. Vu l’état d’excitation de son ex petit ami, elle craignait le pire. Quelques explications plus tard, sans trop de détails, elles finissent la soirée d’une manière plus intime. Angélique est très satisfaite de ce coup double, se débarrasser d’une entité indésirable et se retrouver dans des bras affectueux. Elle sait cependant que son combat n’est pas terminé, qu’il reste de nombreux spectres à combattre pour les secourir malgré eux.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,