5
min

Angela et démons

123 lectures

166

C’était l’Initiation pour Angela, comme tout démon de dix-sept ans.

Quelle ironie de s’appeler "Angela" quand on est un être obscur. En tant que fille de Lilith, elle était à la fois princesse des Enfers, sorcière et démon.
- Es-tu prête, Angela ?

Lilith s’approcha de sa fille et leurs identiques yeux noirs se croisèrent. Angela passa la main dans sa longue chevelure noire.
- Je ne suis pas sûre de pouvoir faire ça, Mère.
- Tu es plus puissante que tu ne le crois.
- Et si je répète mal l’invocation ?
- Ce ne sera pas le cas. Fais-toi confiance.

Angela soupira longuement. Son Initiation consistait à prêter serment à la Grande Ombre. Elle devrait la nourrir de ses peurs et de ses angoisses. Ensuite, sa Mission lui serait révélée.

Dans le Grand Hall, tous les démons ainsi que les sorcières obscures étaient réunis et s’inclinèrent en voyant arriver la royauté. La Grande Ombre était un imposant nuage de fumée noire, empli de murmures. Angela s’entailla l’intérieur de la main avec sa dague et se mit à chuchoter : « ô toi, le Ténébreux, Qui t'abreuves du sang des démons et des mortels, Toi, qui prospères sous terre et ne crains les lumières, Toi qui m’a engendrée, Toi qui te nourris de la Mort, Toi qui dévores les âmes perdues, Je te supplie de me donner ta puissance.»

Angela sentit les ténèbres l’envahir tandis qu’une voix grave se mit à parler dans sa tête : « Te voilà mon enfant, Je te vois, je t’entends, J’accepte ton serment, Toi qui es de mon sang. Un grand destin t’attend, Chez les êtres vivants , Écoute maintenant. La prophétie, entends :

Enfant de la Noirceur, Venant de l’Autre Monde,
Dépouillé de ses peurs et angoisses profondes
Son pouvoir éternel,Ne sera révélé
Que lorsque dans le ciel, Mourra l’Obscurité»

Angela ouvrit les yeux. Elle était étendue sur un divan, et sa mère se tenait près d’elle.
- Angela, comment te sens-tu ? Tu t’es évanouie pendant le rite.
- Je...je dois m’en aller, annonça Angela en se levant précipitamment.
- L’Ombre a parlé ?
-Oui. Et je dois partir tout de suite pour le monde des vivants.
- Dans ce cas, pars donc accomplir ta mission, ma fille.»

Angela ne comprenait pas pourquoi l’Ombre n’avait pas pris ses peurs. Pourtant, elle se sentait invincible. Elle soigna rapidement sa main entaillée et enfila une tenue confortable avant de prendre la route vers le portail qui la conduirait dans l’autre monde.

La nuit était bien entamée quand elle se retrouva dans le bayou de la Nouvelle-Orléans. Sous forme d’ombre flottante, elle traversa les marécages et se rendit dans une des demeures à l’entrée du bois. Passée sous la porte, elle reprit sa forme humaine et parcourut la pièce du regard.
- Te voilà enfin ! »
Angela se trouva en présence d’une jeune métisse au visage rond et aux yeux noisette intenses.
- Je suis Almira Wilson, et j’avais prédit ton arrivée. Je suis enchantée de te rencontrer, Angela.
- Je ne suis pas sûre de savoir ce que je fais ici, exactement ?
- Ici, tu es au royaume vaudou, ma mère règne, ce qui fait de moi la princesse. Je viens de faire mon rite d’initiation et je t’ai vue dans ma transe. Cela fait deux jours que je t’attends. Mais je sais peu de choses sur toi à part ton nom, en fait.
- Je suis la fille de Lilith, Reine des Enfers, et je viens moi aussi de faire mon rite. Je suis mi-sorcière, mi-démon. La Grande Ombre m’a dit de venir ici pour trouver mon destin.
- La Grande Ombre ?
- La Noirceur originelle, celle qui nous a tous créés, démons, sorciers, elfes noirs et autres êtres obscurs. C’est aussi cela qui a généré la prophétie de l’Enfant promis.
- Ah oui, la prophétie. Je suis aussi une sorcière, pas seulement vaudou. J’étudie dans une grande école de magie au Royaume-Uni. Je crois qu’effectivement nous avons besoin l’une de l’autre pour confirmer notre rite. Mais j’aimerais comprendre notre mission commune.
- L’Ombre m’a dit qu’on devait capturer le démon Coyoté, expliqua Angela. Il erre entre le monde des morts et le monde des vivants, par châtiment. Il se nourrit des âmes d’enfants pour survivre.
- Je connais ce démon. Nous avons des rituels de protection contre lui dans les traditions vaudou.
- Et s’il a possédé un enfant ? Comment le protéger ou le sauver?
- Parfois, sauver une personne signifie la tuer. Mais j’espère que nous n’en arriverons pas là.»
Après avoir localisé le démon, les deux sorcières se téléportèrent dans un petit village désert de Grande-Bretagne. Le jour était proche.
Almira fit apparaître des feux follets qui les guidèrent jusqu’à une colline sur laquelle se trouvait un manoir lugubre.
Arrivées devant la porte, Almira s’apprêtait à lancer un sortilège d’ouverture mais Angela lui fit signe de silence. Puis, grâce à son ombre obscure elle les fit passer toutes les deux sous la porte.
En montant à l’étage, un horrible spectacle leur faisait face : au milieu de la pièce se trouvait un jeune garçon assis sur une chaise. Près de lui, des cadavres d’enfants jonchaient le sol. Un tourbillon de fumée noire recouvrait le plafond et du sang tapissait les murs.
Les deux filles se regardèrent puis Almira dessina des signes de protection par terre. Angela, après que l’enfant ait levé les yeux vers elle, lui demanda :
- Est-ce que tu m’entends ?
Le garçon, impassible, hocha lentement la tête.
- Comment tu t’appelles ? Continua-t-elle.
- Je suis Henry..., répondit-il d’une voix tremblante.
Le tourbillon noir se dispersa et l’enfant se mit à convulser violemment en tombant de sa chaise.
- Almira, le Coyoté s’est emparé de l’enfant !
- Ouvre le portail, Angela, je vais le renvoyer dans sa prison démoniaque ! »
Angela ouvrit le portail grâce à un éclair gris. Pendant plus d’une heure de résistance, elle maintint l’ouverture pendant qu’Almira combattait le Coyoté avec sortilèges et incantations.
- Dépêche-toi, Almira, il reste peu de temps. C’est presque l’aube !
- J’y suis presque, mais je dois tuer l’enfant !
- NON, sors le démon mais sauve l’enfant ! »
Almira acquiesça, ouvrit la bouche de l’enfant évanoui et invoqua le démon.
Celui-ci sortit avec rage dans un grondement intense. Almira l’immobilisa puis il se fit aspirer par le portail. Des particules noires quittèrent le jeune enfant et il se réveilla, hébété.
Almira lui effaça la mémoire, le renvoya chez lui par magie et invoqua l’Iwa, maître vaudou de la mort, pour emmener les esprits des enfants et enterrer dignement leurs corps.
- On a réussi, Almira ! Juste à temps !
- Oui, le Coyoté est de nouveau enfermé. Et c’est l’aube, à présent.
Alors que les deux jeunes filles se firent éblouir par les premiers rayons du soleil, les particules noires suspendues dans l’air entourèrent Angela et une aura grise se dégagea d’elle.
- Angela, c’est la prophétie ! Souviens-toi, "son pouvoir éternel ne sera révélé que lorsque dans le ciel, mourra l’Obscurité", C’est toi, l’enfant promis !
- On dirait bien..., répondit simplement Angela, incrédule.

Les deux jeunes filles retournèrent dans le bayou sous le soleil levant.
- J’ai été honorée d’être ton alliée, Almira. Il y a beaucoup de pouvoirs en toi.
- En toi aussi, Angela. J’ai assisté au réveil de l’Élu ! Alors, protège bien tous les mondes menacés par les démons destructeurs. Pendant ce temps, je vais passer mes diplômes de l'école de magie.
- Bien sûr, compte sur moi. Mais tu ne peux pas parler de moi à ton peuple. C’est pour cela que je dois m'effacer de ta mémoire. Ce qu’il s’est passé à Hangleton doit rester secret dans ton monde. Tu étais seule ce soir à accomplir la mission. Adieu, Almira.

Angela retourna au Royaume des Enfers après s’être séparée d’Almira. Les siens l’acclamèrent car la Grande Ombre avait révélé l’accomplissement de la prophétie. Les yeux de Lilith brillaient de fierté.
Angela devint le gardien protecteur des mondes, une grande première dans le monde obscur. Même si Almira ne se rappellerait pas d'elle, celle-ci avait hâte de découvrir la voie que suivrait son amie vaudou. Leur route allait certainement se croiser à nouveau, qui sait...

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
166

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier  Commentaire de l'auteur · il y a
Bonjour, pour l'histoire d'Almira, vous pouvez lire son histoire qui fait suite à celle-ci :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-serpent-le-rat-et-loeil

·
Image de Lyriciste Nwar
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
.. un monde envoûtant à loisir, mes voix
Je concours avec ' Lumière dans le soir ' si vous aimez

·
Image de Maeline Giraud
Maeline Giraud · il y a
Yes le bayou, yes le vaudou !!!
Ton récit est super, j'en veux plus !!!!!!
Une autre !!!

·
Image de Anna Storel
Anna Storel · il y a
Génial !
·
Image de Alima Senbi
Alima Senbi · il y a
Bonjour Coraline, très belle histoire ! Je la fais lire aux adolescents de mon école pour réfugiés au Maroc.
ça leur permet d'apprendre le français et de découvrir des œuvres fantastiques. Bravo !

·
Image de Deborah Salt
Deborah Salt · il y a
Bah comme j'ai lu la nouvelle en même temps que ma soeur, du coup, je ne vais pas redire ce qu'elle t'a dit, elle est #TeamAlmira et moi #TeamAngela donc :-) toujours un plaisir de te lire ma chère !
·
Image de Teefany Salt
Teefany Salt · il y a
Comme d'habitude, j'adore ton écriture Coraline ! On s'identifie dans tes personnages je trouve.
+ 3

·
Image de Julian Leray
Julian Leray · il y a
J'aime le girl power de ton récit :-)
·
Image de Naomi Loyet
Naomi Loyet · il y a
Bravo Coraline, deux jeunes filles intéressantes ! J'ai l'impression que le combat avec le démon était un peu précipité dans la narration, manque de place peut-être, mais tu as dit l'essentiel et notre imagination a fait le reste ! En attendant de savoir si Angela et Almira se recroiseront par la volonté du destin, je t'accorde mes voix maximum +3
·