3
min

Amour inconditionnel

Image de Corinei

Corinei

37 lectures

13

Elle se promenait dans la campagne verdoyante. Au loin, un champ de blé ondulait en des vagues dorées. L’orée de la forêt invitait à découvrir son humus et ses chênes d’où le lierre et le gui s’entrecroisaient. Elle sentit une légère brise et accéléra le pas. La forêt attirait comme une invitation amicale empreinte de sérénité.
Avant de rentrer sous la frondaison, elle regarda le ciel et la chantilly des nuages posée délicatement sur un fond azuré. Elle se tourna  vers l’horizon. Elle pensa la nature est généreuse. Un murmure, elle pense au vent dans les branches, au ruissellement de la rivière, mais elle entend un fredonnement comme une comptine, un mantra, des mots assemblés et répéter régulièrement.
Elle avance sous les arbres. Sapins, églantiers, chênes s’entrelacent délicatement sur un parterre de mousse et humus picotant son nez d’odeurs apaisantes. Au milieu de fougères immense, elle entend l’eau du ruisseau, cristalline et cette voix indistincte enfantine. Quand tout à coup, elle sent happer par la manche et un cri résonne dans ses oreilles :
- Guéris-moi.
Corine sort de son sommeil violemment, ce hurlement en plein rêve la perturbe. Elle se lève, se prend le doigt de pied dans le bord du lit. Elle gémit sous la surprise de la douleur.
- T’as mal ? C’est bien fait. Elle pense tiens la même voix que dans mon rêve.
- Non, je ne suis pas un rêve de voix. Allume et tu verras.
J’imagine des voix maintenant pas mal du tout ma Coco.
À tâtons dans la pénombre, elle appuie sur l’interrupteur. Là, assise sur son lit un petit garçon renfrogné, les poings serrés, les joues rouges de colère inspecte de la tête au pied l'humble propriétaire des lieux en tenue d’Eve.
Les questions se bousculent,  loupe des mots sous la surprise.
- Qui es-tu ? Comment as-tu atterri sur mon lit, dans ma maison, et puis comment des parents peuvent laisser sortir un petit garçon de ton âge ?
Elle prend sa tête dans ses mains, se couvrent les oreilles.
- C’est bien toi, cinquante questions au lieu d’une seule. Tu ne sais vraiment pas qui je suis ? Allons ne soit pas si sotte ?
- En plein nuit, je te trouve sur mon lit, tu as tous justes 5 ans et je suis sotte de me poser autant des questions ?
Corine se demandait si elle était encore dans son rêve qui se transformait en cauchemar éveillé.
- Tu te demandes qui je suis ? Je suis ton cœur, je me suis projetée à l’extérieur, car tu ne m’entends plus ou tu ne veux plus entendre. Enfin, comme je ne peux rester longtemps à l’extérieur, ne me coupes plus la parole Le petit garçon regardait Corine. Ses yeux pleins de souffrances et d’incompréhensions plongeaient au plus profond d’elle. Elle décida de l’écouter. Elle s'assoit au bord de son lit.
- Depuis le jour de ta conception, je suis ton ami le plus fidèle.Je bats le rythme de ta vie comme le métronome bat le tempo de l’apprenti musicien.
Quand tu es joyeuse, je bats à plein poumons. Quand tu es triste, mon rythme baisse. Quand tu es dans l’effort, je te file un coup de pouce en battant plus fort. Quand tu es amoureuse, je suis à l’unisson de tes émotions. Je suis fort ou forte, je suis ton binôme parfait. Je suis l’amour inconditionnel parfait. Présent, disponible vingt-quatre heures sur vingt-quatre car ton énergie vient de mon obstination à gérer tes angoisses, tes bonheurs ou tes maladies enfin ton mal me dit ou je dois envoyer plus de pression pour gérer ta vie.
Tel un chevalier amoureux avec fougue, je suis le confident de tes silences, de tes joies, de tes pleurs.
Mon amour pour toi est généreux sans faille. Et toi aujourd'hui, tu as décidé de lâcher prise, de ne plus combattre, de ne plus vivre. Non, tu n’as pas le droit de défaillir de car moi, je connais ton avenir.
Bats-toi, reviens vers moi... Le monde t’attend, tu as de nouveaux combats à vivre. Et qui sait autour des feux l’amour viendra te surprendre. Garde-moi précieusement dans tes pensées, caresse moi de ta voix, pose la main sur moi.
- Entends-tu le sifflement ? Entends-tu ces voix qui rapprochent de nous ?
Ses formes s’estompent. Il n’est plus qu’un halo de lumières ou la brume d’un fantôme. Corine ne le distingue plus quand elle sent un violent coup poing dans sa poitrine.
Et elle entend une voix, des voix.
- Madame, vous avez fait un arrêt cardio-vasculaire, tout va bien.
Elle devine les palmes de l’hélicoptère de la sécurité civile le bruit, les palmes qui tournent dans le vent, et le bip de la machine tout va bien et les voix quand un murmure lui susurre langoureusement à l’oreille :
- On est heureux ensemble non ? Je t'aime, elle sourit.
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Je continue mes lectures chez vous car j’ai bien aimé le premier texte
Et je reviendrai .... pas déçue par celui-ci
À bientôt peut-être sur ma page

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Beaucoup d'originalité pour cette œuvre et fascinante et réussie ! une invitation à revenir jouir du parfum et de la lumière de mon haïku, “Éclats de lumière”, qui, grâce à vos voix, est en Finale pour le Grand Prix Printemps 2019 ! Merci d’avance ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere
·
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
Quel texte vraiment intéressant ! On en voudrais plus, bravo pour cet écrit .
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un soupçon d'E.M.I avant le retour. Comme un rêve, en somme ...
·
Image de Benjamin Amblard
Benjamin Amblard · il y a
Ouah. Très très beau texte.
·
Image de Eisas
Eisas · il y a
C'est tout à fait merveilleux !
Merci pour ce très beau moment de lecture.

Et merci aussi pour votre gentil commentaire sur "Petit matin"...

Bien sûr, je m'abonne...

·
Image de Corinei
Corinei · il y a
merci Eisas
·
Image de RAC
RAC · il y a
Que se passe t-il vraiment quand on est sur "le passage" ? Une belle prouesse que ce texte fort bien écrit !
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Dialoguer avec son coeur est une idée bien originale. Une jolie fin.
J'aime bien " la chantilly des nuages "

·
Image de Corinei
Corinei · il y a
MERCI ce n'est pas qu'une idée essayez
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
On se demande parfois pourquoi certains reviennent, d’autres pas. Vous avez peut-être trouvé.
·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Très belle idée de personnifier ce coeur sous forme d'un petit garçon.
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
Merci Eliza
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

La traqueJe suis transparente et personne ne me remarque. Je traque, je traque dans la société, la méchanceté, la violence, la bêtise. J'étudie, j'analyse toues les ...