3
min

Amour à la montagne

Image de Allie

Allie

84 lectures

18

Lorsque je l'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est arrêté de battre. Je l'ai regardé passer devant moi, sans savoir quoi faire. Je m'étais arrêté de marcher sans m'en rendre compte, je m'étais retournée pour la regarder encore un peu plus longtemps. Elle semblait si fragile, si douce. Elle avait un sweat-shirt dont la capuche était remontée sur sa tête. Ses longs cheveux bruns étaient détachés comme soigneusement posés sur elle. Elle était parfaite. J'ai gravé son visage en mémoire en espérant la revoir. J'aurais tellement aimé connaître son prénom.
Je l'ai revu un mois plus tard. Il faisait plus froid, en novembre. L'hiver commençait déjà à se montrer sur le plateau de Villard-de-Lans. Il avait neigé ce week-end-là et de nombreux touristes étaient venus bien que les pistes de ski ne soient pas encore ouvertes à Côte 2000. Elle portait une doudoune violette dont la capuche était encore remontée sur son doux visage. Elle avait des bonnes de neige et un jean noir très serré. Qu'est-ce qu'elle était belle ! Nos regards se sont croisés. Elle m'a souri et je suis resté là, bêtement, à la regardée. Elle était avec ses parents. Elle a vu qu'ils s'étaient éloignés et elle s'est dépêchée de les rattraper. Sans que je ne puisse connaître son nom...
Je pensais à elle sans arrêt. Au lycée, situé sur la colline des bains, je laissais mon esprit vagabonder. J'imaginais notre prochaine rencontre. On pourrait aller au cinéma Le Rex tous les deux, ou se balader sur la colline, aller faire de la luge... On pourrait aller à la patinoire, ce serait tellement bien. On se tiendrait par la main.
Notre rencontre suivante ne s'est pas passée comme je l'espérais. C'était pendant les vacances d'hiver. J'étais allé skier avec des amis. Sur la piste qui s'appelle La Canyon, nous nous sommes rentrés dedans. Je ne l'ai pas tout de suite reconnue. On s'est aidé à se relever puis j'ai vu son doux visage. Nous nous sommes souri et j'ai senti qu'elle me reconnaissait aussi. Elle allait repartir, mais je devais à tout prix savoir. Alors je lui ai demandé son prénom. Et en descendant la piste de ski, elle m'a crié "Alexia". C'est là que je suis tombé amoureux, je crois. Mes amis m'ont charrié avec ça jusqu'aux vacances de février. Et pendant tout ce temps, je n'ai cessé de penser à elle. Je l'ai même cherché sur Facebook, sans succès.
Je l'ai croisé devant l'office du tourisme la fois d'après. En la voyant de loin, j'ai crié son nom que j'avais pu écrire sur tous mes cahiers pendant son absence. En m'entendant, elle s'est retournée. Mais quelque chose avait changé sur son visage. Elle était moins souriante qu'avant. Elle a murmuré quelque chose à ses parents et ils sont partis. Elle s'est avancée pour moi et nous avons commencé à parler. Elle m'a demandé mon prénom. Nous avons rigolé et nous avons finalement passé l'après-midi ensemble. Nous avons échangé nos numéros et on s'est promis de se revoir dès qu'elle reviendrait. Elle m'a raconté que son cousin habite à Lans-en-Vercors, à 7km de là et qu'ils ont un petit studio au Grand Adret qui se trouve juste en haut du village. Elle vient régulièrement et elle habite sur Lyon. A seulement une heure et demie de moi.
Nous nous sommes vus plusieurs fois jusqu'aux vacances d'été. On s'écrivait tous les jours. Plus j'apprenais à la connaître, plus je l'aimais. Mes parents savaient que j'étais amoureux d'elle, mais elle non. Je voulais que ça aille plus loin entre nous, mais elle venait environ une fois par mois et ce n'était pas suffisant pour avoir une vraie relation. On se disait souvent "je t'aime". Lorsqu'on se voyait, ça nous arrivait de nous tenir la main, de nous faire des câlins. On était un couple sans en être un. J'avais l'impression d'être en couple avec elle. Mais à chaque fois que je la voyais, je la sentais dépérir un peu plus. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, elle ne se livrait pas beaucoup. On rigolait ensemble, mais on parlait peu des sujets importants. On était juste content de passer du temps ensemble.
En été, elle m'a appris que ses parents allaient divorcer et qu'ils allaient vendre l'appartement. Qu'elle pourrait venir voir son cousin pendant les vacances, mais que ce serait compliqué. J'ai senti dans sa voix qu'elle voulait tout arrêter. J'ai acquisse. C'est la dernière fois que je l'ai vu. On s'est encore parlé quelques fois, mais elle a coupé les ponts peu à peu. Je l'espionnais sur Facebook, mais elle ne postait jamais rien. Je regardais les photos de nous deux avec nostalgie. Et maintenant, j'ai l'impression d'avoir rêvé notre histoire.
Toute ma ville me rappelle Alexia. La patinoire me rappelle à quel point elle était douée alors que moi je tombais tout le temps. Le cinéma Le Rex me rappelle les films d'horreur qu'on avait vus, où elle se cachait dans mes bras pour ne pas avoir peur. Quand elle était venue une semaine, on avait vu le même film deux soirs de suite juste parce qu'on n’avait rien à faire. Le bowling me rappelle cette soirée qu'on avait faite avec mes amis. Elle s'entendait avec tout le monde. L'ours devant la mairie me rappelle cette séance photo qu'on avait faite. J'avais pris des centaines photo d'elle sur l'ours. Je les ai encore d'ailleurs.
Je ne l'oublierai jamais, elle a été mon premier amour. Mais je vais sûrement déménager à Lyon pour mes études. On aura sûrement moins de chance de se croiser...

PRIX

Image de 2016

Thème

Image de Très Très court
18

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Thara
Thara · il y a
Des paysages qui donnent envie qu'on approfondit leurs connaissances !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Paysages témoins de tous vos émois...En osmose, c'est attendrissant. Mon vote solidaire ALLIE
·
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est une très belle histoire joliment racontée ! La fin m'a un peu moins plu mais ça c'est simplement parce que j'aime que tout finisse bien, rien à voir avec ton texte. Il m'a beaucoup parlé en tout cas, comme souvent, parce que tu as une manière de décrire les chose, de raconter et d'analyser les émotions qui me parlent vraiment. Bravo à toi, encore :)
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Amour et paysages, un excellent compromis, mon vote!
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une très belle histoire d'amour sur fond de paysages isérois, merci pour ce partage de lecture, j'aime.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Un petit vote d'encouragement pour ton texte gagnerait en intensité à être un peu plus court, il y a de belles promesses d'écriture.... +1
·
Image de Moeun Touch
Moeun Touch · il y a
Une histoire d'amour émouvante qui finit en riches souvenirs, avec l'impression d'avoir rêvé. Des fois, les retrouvailles peuvent rallumer la flamme.
Très beau texte. Bonne chance.

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Toujours émouvant ces premières amours adolescentes .... Et moi aussi j'ai une photo sur l'ours de la place ....
(Sinon, c'est à Grenoble et au grand air que tu peux me retrouver .... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/d-isere-a-aujourd-hui)

·
Image de Maë
Maë · il y a
Très bien écrit :)
·
Image de Allie
Allie · il y a
Merci ;)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Toute la fraîcheur et la douceur des amours adolescentes dans un bien bel écrin !
·
Image de Allie
Allie · il y a
Merci beaucoup !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

J'ai grandi dans une famille qui m'inculquait les bonnes manières, à être polie avec tout le monde et à ne pas m'énerver. J'étais en toutes choses une jeune fille bien élevée, ne cherchant pas...