Ambrine

il y a
3 min
135
lectures
121
Qualifié

"Le hasard c'est la forme que prend Dieu pour passer Incognito" Jean Cocteau J'écoute la vie et je la peins, je l'écris ou la chante selon mon humeur. Membre de la S.A.C.E.M. comme parolière. Mon  [+]

Image de 2019
Image de Très très court

Une brume épaisse emmitoufle la campagne humide, le cimetière est désert à cette heure avancée de la soirée, d'ailleurs Antoine le gardien ne va pas tarder à verrouiller la lourde grille de fer forgé qui en protège l'entrée.
Depuis dix ans maintenant, il occupe ce logement de fonction accolé au mur du cimetière.
Ses amis le chahutent souvent à propos de cela en lui disant qu'il n'aura jamais de conflits avec ses voisins et encore moins de tapages nocturnes.
Jusqu'à aujourd'hui, ces insinuations provoquaient des petits sourires moqueurs, seulement depuis un mois maintenant, Antoine ne rit plus du tout.
En effet, depuis quelques temps il se passe des phénomènes étranges et des bruits bizarres viennent le sortir de son sommeil presque toutes les nuits.
La fenêtre de sa chambre qui se trouve au deuxième étage donne directement sur le cimetière et la forêt environnante.
Antoine n'a pas osé en parler à son entourage par peur du ridicule, mais il est très préoccupé et sans vouloir se l'avouer assez angoissé par toutes ces mystérieuses manifestations.
Comme tous les soirs depuis un mois maintenant, il descend dans la cuisine se faire couler un café bien serré et entrouvre sa porte prudemment, il essaie de scruter la nuit noire pour apercevoir d'où proviennent ses bruits étranges.
Il tend l'oreille, cela ressemble à des râles gutturaux et il aperçoit à la lisière du bois, deux petites lumières qui scintillent.
Il n'a pas encore trouvé le courage de s'aventurer jusqu'au bout du cimetière pour percer la clef de ce mystère.
Demain, quand il fera jour, il ira inspecter les tombes qui longent le mur, peut-être trouvera t'il des indices ou une explication rationnelle à ses tourments.
Le lendemain aux premières lueurs du jour, il vérifie minutieusement chaque tombe mais à son grand regret ne trouve rien d'anormal, il s'assure également que la porte qui donne accès à la forêt est bien verrouillée.
Aujourd'hui, c'est son jour de repos, cela va lui permettre de décompresser un peu et de sortir de son train train quotidien, un bon repas avec des potes voilà ce qu'il lui faut.
Pendant toute la soirée, Antoine a un peu bu, bien mangé et beaucoup ri aux blagues potaches de ses amis, cela lui a permis d'oublier pendant quelques heures ses tracas inavouables.
Vers onze heures il prend congés de la joyeuse bande et rentre chez lui sans grand enthousiasme.
Il vient tout juste d'ouvrir sa porte qu'une lumière étrange l'interpelle, il entrouvre les rideaux opaques et aperçoit tout au fond du cimetière une silhouette qui se dirige vers sa maison.
Pris de panique, il reste tétanisé et n'a pas le temps de réagir que l'ombre est déjà devant lui.
Il s'agit d'une très belle jeune femme qui lui sourit, elle porte une robe vaporeuse de voiles blancs sur laquelle tombe en cascade une opulente chevelure d'ébène retenue par deux barrettes scintillantes.
A travers la vitre elle lui dit qu'elle s'appelle Ambrine et qu'elle habite 15 rue des lilas, et si il n'y voit pas d'inconvénient, elle l'invite à prendre un café demain vers quatorze heures.
Elle rajoute qu'elle l'aperçoit tous les jours au cimetière et que finalement il est devenu comme un ami.
Antoine reste bouche bée, cette fille est d'une beauté irréelle et de surcroît elle l'a remarqué, cela le flatte et l'intrigue à la fois.
Il lui demande par où elle est rentrée, et celle-ci lui répond avec aplomb qu'elle est passée par la porte au fond du cimetière, celle qui donne sur la forêt.
Antoine reste perplexe, il est sûr de l'avoir verrouillée, mais il n'a pas le temps de le lui dire que la belle s'est évaporée, il aperçoit sa silhouette blanche qui semble voler sur le gravier.
Le lendemain à quatorze heures précises il se rend à l'adresse indiquée, il sonne à la porte d'entrée et c'est une très vieille femme qui vient lui ouvrir, elle semble très surprise de voir de ce jeune homme et lui demande la raison de sa visite.
Il demande à parler à Ambrine et tout de suite la vieille femme recule d'un pas, son teint devient blafard et des larmes roulent de ses yeux translucides.
-Vous connaissiez Ambrine ?
- Non mais elle est passée me voir hier soir et m'a invité à boire un café.
La vieille femme recule encore apeurée, ses larmes redoublent et dans un cri rauque elle lui lance...
- Mais Ambrine est morte depuis cinq ans maintenant.
Antoine recule à son tour, tout tourne autour de lui, il part en courant comme un fou vers le cimetière.
La porte était bien verrouillée...

121

Un petit mot pour l'auteur ? 47 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Si les fantômes se mettent à faire des cachoteries, où va-t-on ? Bravo, Jany, pour ce TTC intrigant d'une bout à l'autre. Je clique sur J'aime.
Je vous invite à lire mon sonnet Roberto qui est en finale automne et à voter pour lui s'il vous a plu : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/Roberto
Bonne soirée à vous.

Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Ambrine serait-elle une amoureuse éternellement éconduite ? En tout cas son fantôme ne renonce pas aux dépends de ce pauvre gardien. Voici mes voix.
Je me suis également essayée à cet exercice de la cavale et vous êtes la bienvenue sur mes lignes.

Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Un gardien de cimetière est un gardien de la paix des morts. Mais l'auteur nous apprend qu'ils peuvent ressusciter sous forme d'une belle Ambrine. La porte du cimetière nous ouvre la porte de l'amour et pourquoi pas ? Merci pour cette Halloween
5 voix de solarius
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-mort-un-point-cest-tout

Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Trop bu, trop ri... ? Ambrine c'est joli, un prénom empreint de mystère.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Il faut avoir du courage pour vivre près d'un cimetière. Après le rêve, dure réalité. Et ce temps est bien amené.
Pousserez-vous la porte d'une bibliothèque ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/trop-longue-nuit

Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
merci pour le soutien Atoutva ...Moi je ne crois pas qu'il faut du courage pour vivre près d'un cimetière il vaut mieux avoir peur des vivants c'est bien connu .... Bien sûr je vais venir vous lire
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
C'est vrai, les vivants sont les plus à craindre.
Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Des amours dans les sphères éthérées ? et pourquoi pas ! Mes voix Djany
Je concours aussi

Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
merci pour le soutien Zouzou bien sûr je vais venir vous lire
Image de jc jr
jc jr · il y a
Et pourquoi moi je n'en n'ai pas vu le soir d'Halloween ? Il y a vraiment des privilégiés ! Vous avez l'adresse du cimetière, Djany ? Mes voix et une invite à venir pousser ma porte... si vous l'osez :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-porte-des-histoires
Amicalement, JC

Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
ah ah ah !!!! pour aller dans ce cimetière il faut de préférence être mort... Merci pour le soutien amitiés
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Gardien de cimetière, un métier à risque, surtout pour un grand sentimental ! Un mystère et une intrigue bien dans le thème, merci Djany pour ce joli moment de lecture !
Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
merci pour votre passage Fred.. Ravie que cela vous ai plu... Amitiés
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Agréable histoire d'amour de l'au-delà
Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
Merci pour votre visite Sandrine amicalement
Image de Vrac
Vrac · il y a
Quoi ! toutes les belles jeunes femmes en robes vaporeuses de voiles blancs seraient des revenantes ?
Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
ah ah ah j'espèreque non parce que autrement aux mariages ce serait un peu glauque... Merci pour vore soutien ...Amicalement
Image de Djany Bonnard Parolière
Djany Bonnard Parolière · il y a
qui peut le savoir ...Sûrement un gardien de cimetière... Amitiés