Amanda jardine ...

il y a
2 min
11
lectures
1

Passionné de littérature et de la langue française, j'écris des textes courts,des nouvelles. J'ai publié mon premier roman aux éditions du Mérite"Un Amour Infini" et mon 2ème roman " Les  [+]

Amanda jardine
Amanda , la concierge de l'immeuble Des Pigeonniers , se remet de sa chute, elle marche de mieux en mieux et s’évertue à faire une promenade chaque jour dans le quartier .Après une halte dans le square des Pigeonniers, elle redouble ainsi d’énergie pour fleurir la cour, les abords de sa loge. Elle aime s’adonner à sa passion : le jardinage. Mardi après-midi en rentrant du marché les sacs chargés de plants divers et variés, elle s’est mise avec frénésie à mettre en terre ses acquisitions du jour. Elle commence par les pensées naines qui sont à la mode cette année, puis les surfinias, enfin elle termine par les géraniums rouges vif dans les jardinières suspendues sur le mur de pierre au fond de la cour (Marc, toujours serviable, les avaient remplies de terreau la semaine dernière à sa demande). Evidemment, elle n’a pas omis comme chaque année d’accrocher la suspension en osier verni où des campanules violet commencent à déborder de la coupe. Après une pause, elle attaque toujours avec la même volonté l’espace potager :- repiquage des tomates cerises très prisées des résidents, d’une courgette jaune, de quelques piments rouges d’Espelette pour les omelettes, d’une aubergine, et enfin de deux poivrons rouges pour les ratatouilles de la fin d’été. Tout est déjà bien rempli désormais avec tout cela. Elle désherbe ensuite le coin des aromatiques qui ont bien résisté à l’hiver- plutôt rigoureux cette année .Le thym argenté commence à faire de nouvelles pousses d’un vert clair plus tendre –idéal pour le poisson quand on l’utilise frais .La sarriette étouffée par le romarin, est replantée un peu plus loin par ses mains délicates. Elle n’aime pas mettre de gants pour jardiner. Elle sent mieux ainsi les racines qu’il faut décompacter délicatement –la terre étant très argileuse –elle rajoute ensuite du terreau universel pour l’enrichir. Son expérience de quelques années de jardinage l’aide à ne plus recommencer les erreurs du passé –arrosages excessifs, exposition inadéquate, terre trop pauvre qui ne permet pas une bonne croissance des plantes ... Son expertise étonne les habitants de l’immeuble qui lui demandent régulièrement ses secrets de plantations ; elle a la main verte comme on dit ! Elle avoue tout de même sans complexe qu’elle puise sa science du jardinage dans le fameux « Guide Clause »- la bible du jardinier. Elle a aussi un couple d’amis qu’elle rejoint souvent le Dimanche midi dans leur jardin ouvrier près de la voie ferrée. Là, elle passe un bon moment de partage et d’entre-aide à l’ombre du grand figuier qui les abrite de sa fraîcheur au moment du déjeuner. Les conversations tournent toujours autour des secrets de ce duo de jardiniers - Robert en l’occurrence et sa femme Jeannette- qui depuis dix ans travaillent cette parcelle avec amour et passion .Leurs connaissances permettent à Amanda de reproduire à son échelle leurs conseils. Du temps de son mari, ils ont eu aussi une parcelle dans le même secteur. Elle en a gardé une certaine nostalgie mais le fait de recréer un paradis végétal dans la cour de l’immeuble lui redonne « la pêche »comme on dit et suffit à son bonheur.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !