4
min

Alice et la grotte d'Akelarre

Image de Marie

Marie

250 lectures

230

Temps gris sur la Côte basque, brume de mer sur Biarritz. C’est bientôt la Toussaint. Et si nous filions vers la frontière, déjeuner à Ainhoa qui est si joli ou bien en Espagne ? Pierre, mon mari, et moi optons pour Zugarramurdi, ce très ancien village basque espagnol. Nous visiterons la fameuse Grotte des Sorcières, évoquée plus que racontée dans notre guide. Et puis, raison supplémentaire, j’ai découvert dans ma généalogie que mes ancêtres de Bidart étaient originaires de Zugarramurdi, dont une certaine Cathalina de Sancena. Joli prénom. Pas de noblesse, ce sont des humbles et Sancena doit désigner son lopin de terre ou la maison de ses maîtres.

Une fois sur place, nous retenons pour déjeuner, tard, à l’espagnole, et découvrons qu’il existe un Musée des Sorcières. A vrai dire cela ne nous tente pas mais nous y posons un pied, consciencieusement. Une heure plus tard, nous y sommes toujours, absorbés par les documents et abasourdis par ces histoires d’Inquisition et de sorcières, sorginak en basque, brujas en castillan. En fait des femmes simples de la campagne qui soignaient les maux de leurs contemporains avec des plantes ; plusieurs de ces « enherbeuses » ou empoisonneuses prétendues ont péri en 1610, sous les tortures et sur les bûchers des inquisiteurs de Logroño.

Repas, agréable, puis retour devant le musée d’où nous prenons la direction de la grotte d’Akelarre, toute proche. Chance : elle ne ferme que dans trois jours. Le temps ne s’arrange pas et je pense que ça va être étroit, froid et noir là-dessous.
Mais pas du tout. Des enfants courent sur le chemin du bois là-haut et la grotte est très large, haute et éclairée des deux côtés, par la grande entrée et une lumière naturelle tout au fond. Des lumignons habilement placés dessinent les contours de cheminées de pierre en hauteur, sorte d’étage où l’on peut circuler sur un chemin en balcon. L’effet est saisissant surtout quand on surplombe l’énorme, colossale pierre ronde et surélevée où se déroulaient les scènes de sabbat, akelarre en basque, devant des foules de spectateurs. Nous sommes très surpris, c’est si près de chez nous et nous n’avions jamais vu le lieu ni même entendu parler de sorcellerie.

Il faut rentrer, la brume s’est levée et nous aimerions bien être sur la voie rapide avant la nuit.

A la porte, je pense avoir oublié mon écharpe, la rose fuchsia, celle que je préfère. Pierre propose d’y aller mais il ne va pas la trouver, je crois savoir où je l’ai posée et j’ai encore une photo à prendre. Il soupire qu’il m’attendra au café. Tu fais vite, Alice !
Il me surnomme « Alice détective » quand je me plonge dans mes recherches diverses.

J’ai en tête l’aspect général de la grotte, sorte de cathédrale souterraine composée d’une nef principale et de deux latérales, plus étroites, derrière des piliers. Mais le décor a changé. La brume est entrée dans la grotte où elle se répand peu à peu, dessinant d’étonnants motifs, des formes fantastiques, habillant de gaze le cou des pierres dressées dont certains lumignons se sont éteints. Bien qu’inégal, le pavement grossier permet d’avancer ; je ne monterai pas, on n’y voit plus assez mais je prends quelques photos de l’énorme estrade où le brouillard esquisse d’étranges silhouettes. Je revois les tableaux du musée sur le sabbat et ces femmes demi-nues aux yeux exorbités. Quelqu’un chuchote, je pense. On me parle ? J’ai soudain très chaud et le trouble m’envahit ; je crois entendre les bruits et chants d’une foule déchaînée et je transpire en même temps que je frissonne. Je m’essuie le front avec ma manche puis je crois que je reprends conscience. Que m’arrive-t-il ? J’ai plutôt un esprit rationnel. Un malaise ?
Le soir tombe sans prévenir et, me retournant, je ne vois plus l’entrée qui me paraît loin maintenant. Il vaut mieux aller vers la lueur du fond, il y avait un petit ruisseau là-bas... Je manque lâcher mon sac en me cognant violemment le genou sur une roche saillante. Je voudrais sortir maintenant, l’atmosphère me paraît pesante et mon imagination semble me jouer des tours.
Un vent léger s’est levé et dans les interstices des pierres siffle une plainte lancinante. Je pense aux pauvres femmes torturées et parfois brûlées, c’est leur plainte, ce sont leurs pleurs que j’entends, leurs gémissements... J’aurais ouvert une porte du Temps ? Et si le temps qu’il fait avait donné la main au temps qui passe et que je me sois retrouvée dans cet entre-deux ?
Je sens des fils, des filaments, qui me frôlent. Pourvu qu’il n’y ait pas de chauves-souris ! Ce sont des branches sans doute... Il n’y a plus personne, les familles rieuses de tout à l’heure sont parties. Je tente de me rassurer en me disant que Pierre au moins sait que je suis là ; mais il ne peut pas savoir où exactement et je doute qu’il y ait un préposé aux secours. J’approche de la lueur, il y a bien un ruisseau, le ruisseau dit de l’Enfer, en contrebas de mon chemin mais les pentes des talus seront trop escarpées pour monter vers le village. Et des barbelés, heureusement encore visibles, bloquent la sortie. Je me retourne vers l’entrée indiscernable. Je reste immobile, figée : je sens une présence, je perçois un souffle. Je suis certaine qu’il y a quelqu’un qui s’approche et mon cœur cogne dans ma gorge. Soudain, c’est l’horreur : on touche mon épaule, des cheveux étrangers glissent sur ma joue ; un cri étranglé m’échappe...

Là ! Il y en a « Une » tout près de moi, un être femelle à sa voix, qui éclaire faiblement son visage avec une lampe. Elle porte de misérables cheveux orange vif, des hardes violettes à son cou décharné. Je deviens folle dans ce brouillard épais où je ne vois plus rien sinon que tout est de travers dans ce visage. Je me sens très mal et me mets à hurler quand sa main, étroite et glacée, me touche et que ses ongles démesurément longs glissent tout près des veines de mon poignet.
Je voudrais courir mais comme dans les cauchemars je ne peux pas, mes jambes sont de plomb. Et si c’était une sorcière ? Une folle, tout simplement ? Elle peut très bien enfoncer ses ongles dans mon cou et me saigner à mort, là, dans un recoin. J’ai la gorge sèche et le cœur battant...

Je vais m’évanouir lorsque : « Tranquilla, tranquilla » me dit la créature en espagnol. Je reviens dans le monde que je connais juste avec ce mot très prisé en Espagne et qui m’a toujours paru véritablement apaisant... C’est qui « celle-là » ? Elle m’explique que je ne peux pas passer par là, que mon mari me cherche ; elle va me guider, hay que salir por la entrada, señora, il faut sortir par l’entrée, madame. J’ai froid, mon genou me fait mal, je n’y vois toujours rien et cette torche est trop faible. Heureusement qu’elle ne parle pas que le basque, cette femme ! La remontée est pénible, il faut tout tâter et quand elle me prend la main pour m’aider, je ne peux m’empêcher de frémir encore.
L’entrée ! C’est la large entrée que je reconnais mal puis, en quelques pas, le portillon d’accès. La brume ici se fait plus légère et flotte en lambeaux épars au-dessus de la ruelle. Il fait encore jour.
Pierre est là, visiblement soulagé. Je dois être un peu défaite : il pose son bras sur mes épaules en me demandant, taquin, ce que je pense de mes copines de sabbat.

Je remercie avec force compliments ma sorcière, qui n’est pas plus rassurante à l’air libre mais que je reconnais comme l’extravagante fille du bar que nous avions aperçue dans le restaurant. Elle me décoche un sourire édenté et s’en va, claudiquant.

Je sens que nous allons en reparler bien des fois de mon ancêtre Cathalina ! Je suis un peu dans le brouillard, moi aussi fondue dans le paysage. Douce chaleur de la voiture, je m’endors au moment où mon mari me signale que mon écharpe était restée sur mon siège.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
230

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Alice au pays des sorcières. C'est vivant, légèrement inquiétant et non sans humour.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci beaucoup, Guy !
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Alors .... déjà Alice c'est le prénom de ma filleule... et le reste ce n'est que du bonheur ...
·
Image de Marie
Marie · il y a
Trop mignonne, Maryse ! Un grand merci.
·
Image de Maud
Maud · il y a
Bravoooo ! ♡
·
Image de Marie
Marie · il y a
Un grand merci, Maud ! (Sais pas comment tu as fait le coeur ! ). Passe un bon dimanche !
·
Image de Maud
Maud · il y a
Avec le téléphone ♡♡♡
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bonjour, c'est la première fois que je lis votre texte, un peu tard pour le concours mais bon, il y en aura d'autre et je vous suivrais car j'aime votre 'déroulé' dans les faits et gestes de vos personnages. Un agréable moment de lecture. Bon, voyez-vous, j'ai mon rocher de Bellevarde qui tente de résister. Si vous voulez le défier ;)
·
Image de Marie
Marie · il y a
Vous êtes très bien classé et vous devriez vaincre mais il est vrai qu’il reste pas mal de temps avant la fin de cette finale... J’y ai participé avec un haïku qui traduit un véritable moment de bonheur. Mais je préfère écrire des nouvelles et j’estime ne pas connaître suffisamment l’Isère pour l’évoquer dans un TTC. Cela m’aurait amusée malgré tout d’ être dans les 15 premiers retenus d’office.
Je m’en vais revoir votre texte. Bonne chance !

·
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Je suis très touchée par vos textes, d'une part parce que je suis espeletar d'adoption depuis 17 ans et que la grotte de Zugarramurdi m'a fait un tel effet la première fois que je j'y suis allée ! Mais plus comme si j'y sentais ce qu'avait dû y être la vie des hommes préhistoriques, que le côté "sorcières". Merci
·
Image de Marie
Marie · il y a
Oh, ravie de savoir que ce lieu magique vous a impressionnée ! Merci, José !
·
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Je m'aperçois que j'ai écrit "d'une part"et que j'ai oublié l'autre part qui concerne votre texte. Vous avez su rendre cet étonnement ravi qui nous prend dans ce lieu vraiment magique comme vous dites, devant cette grotte à ciel ouvert. Ce que je voulais dire c'est que je m'attendais davantage à y rencontrer un de nos très lointains ancêtres que des sorcières plus récentes. Mais je les aime beaucoup elles aussi. Je suis d'accord avec vous. Le musée est très interessant.
·
Image de Adonis
Adonis · il y a
J'aime beaucoup Marie !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Vous connaissez peut-être le coin. Merci d’être passé en tout cas parmi ces étranges créatures !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une découverte bien tardive ..., mais un vote solidaire et enthousiaste.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci beaucoup, Miraje !
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Un texte dont on ne décolle pas. Pas de suspense, mais une atmosphère bien rendue
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Loodmer !
·
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Ah le mystère des grottes souterraines et les frayeurs qu'elles réveillent...
J'en ai photographié quelques unes et lorsqu'on se trouve seul dans ces profondeurs silencieuses et faiblement éclairée on n'en mène pas large et on est soulagé de retrouver la lumière diurne.

·
Image de Marie
Marie · il y a
Celle que j’évoque est spacieuse, quasi propre et sans obstacle. Mais j’en connais de tortueuses et dangereuses. Ne me dis pas que tu as fait de la spéléologie, l’idée m’étouffe un peu. De beaux lieux, les grottes, pour des photos ! Merci pour ta visite, Alain.
·
Image de Pierre
Pierre · il y a
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle. Vous avez bien du talent.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Tiens, un Pierre ! Merci beaucoup pour cet avis indulgent !
·
Image de Agnès
Agnès · il y a
Marie, quel régal de te lire à nouveau ! Une journée tranquille qui coule soudain dans les brumes du fantastique à la rencontre mysterieuses de femmes méconnues... Merci
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Agnès, d’avoir fait le détour par Zugarramurdi que je te recommande. C’est un peu loin de chez vous mais vous faites des voyages bien plus lointains.
Très Bonne Année à tous.

·
Image de Praxitèle
Praxitèle · il y a
Mélisandre est parfois si touchante...
J'ai dévoré ma lecture :)
Merci Marie
Et merci Zutalor pour le lien !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci à vous pour cette visite enthousiaste !
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Très beau texte que j'ai pris plaisir à lire tant par son style que son histoire !
Apprécierez-vous un "Vol en parapente" en lice pour le prix Short paysages ?

·
Image de Marie
Marie · il y a
Un commentaire bien agréable, Yasmina, et je vous sais franche ! Pourquoi pas un vol en parapente en effet... J’y vais voir.
·
Image de Yasmina Sénane
Image de Hubert
Hubert · il y a
texte finement rédigé, tout en subtilité en même temps porteur de quelque dose d'angoisse. On sent la praticienne de rites anciens et mystérieux, une adepte des cabales médiévales et une voyageuse fréquente à Salem
·
Image de Marie
Marie · il y a
Ah, tu me perces à jour car tu connais mes sabbats, cher Hubert !
·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
"On craint mille morts, et l'on n'en vit qu'une...Toute angoisse est imaginaire le réel est son antidote. " Quand on vous lit, on se prend presque à regretter d'avoir avalé l'antidote ! istorio eder !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Je pensais à Sénèque ou Cioran mais c’était Comte-Sponville. Merci pour cette citation intéressante. Il est vrai que de grands angoissés ne le sont plus lorqu’ils doivent affronter une réelle adversité, même grave. Ils savent alors contre quoi lutter.
Parleriez-vous basque ? Moi pas mais milesker pourtant !

·
Image de Jean Jouteur
Image de Marie
Marie · il y a
Compris !
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Pas moi... (?)
·
Image de Marie
Marie · il y a
C’est codé !
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
"Deusetaz, deusetaz..."
Un dieu à nom savoyard allié à un confrère suisse...
Serait-ce possible zalors ? Réfléchissons en écoutant une chansonnette d'inspiration italienne :
https://www.youtube.com/watch?v=EC7Re8cczj0
Mais bon sang mais c'est bien sûr !
C'est lui, c'est le gars que j'ai interviewé et qui avait convoqué Clément Paquis ! Rappelle-toi :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/premiere-interview-de-dieu

·
Image de Marie
Marie · il y a
En fait j’ai deviné d’après le contexte etje viens de vérifier sur mon guide de conversation français-basque (oui, oui, j’ai un tel guide !).
Je vais voir ce que devient cette fameuse interview.

·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Marie ! Mais quel texte haletant ! Mais quelle belle écriture !
Encore plus sérieusement :
j'adore les phrases en español qui donnent une crédibilité supplémentaire à l'aventure d'Alice. Beau travail, inspecteur de la grotte des brujas !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Sur ce texte, je dois beaucoup à mon lecteur-commentateur préféré qui se reconnaîtra !
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...

·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Piochant au hasard le titre m'a attiré dans votre grotte aux sorcières. J'adorais dévorer les livres bibliothèque verte d Alice détective...J'ai pris plaisir à vous lire au pays Basque. Merci pour cette belle histoire.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Le hasard a bien fait. Merci à vous, Diamantina !
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Beau récit à l'atmosphère inquiétante, notamment lorsque la narratrice avance en aveugle dans cette grotte ! À bientôt Marie !
·
Image de Oriel
Oriel · il y a
l'imagination est tellement plus éprouvante!
·
Image de Marie
Marie · il y a
Oh, que oui ! Mais les lieux valent aussi le détour. Merci, Oriel. Je te souhaite une Très Bonne Année 2018, partant du principe que l’on n’a jamais trop de vœux.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ma chère Marie tu nous as fait attendre ton Imaginarius mais c’était pour mieux nous enchanter ! Et tu sais me prendre par les sentiments dès la première phrase pour ne plus me lâcher jusqu’à la fin, avec Biarritz, Ainhoa, Zugarramurdi, les brujas, la langue basque que je chante sans la comprendre dans mon chœur, l’Inquisition, qui sévit autrefois aussi en Béarn et fut exercée par des personnes dont on l’aurait le moins attendue...et puis la brume, qui est au rendez-vous et s’intègre dans le quotidien en y ajoutant un pincement de frayeur. Je t’offre 5 ingrédients de potion magique des sorcières car j’en suis une et je dis Abracadabra, Marie sera en finale !!
Merci pour ton commentaire élogieux et tes votes pour ma Camanchaca, et merci d’avoir deviné qu’avec moi il n’y a pas besoin de demander pour que je vienne te lire !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci pour ce commentaire enthousiaste et bien encourageant pour ce texte posté bien tard ! Je vois que ces lieux et ces thèmes te parlent et cela me ravit. Puisse ton vœu s’accomplir, chère bruja !
·
Image de Christine Śmiejkowski
Christine Śmiejkowski · il y a
Moi aussi j'ai posté le mien bien tard car je ne venais plus sur ce site et j'ai découvert ce concours par hasard, presque fini pour le dépôt des textes.

Mais comme dit Fred, il y a le jury qui sélectionne les meilleurs textes et être choisie par le jury a bien plus de valeur que d'arriver dans les 15 premiers par des voix mendiées à longueur de récits.

Je ne parle pas de Fred que j'apprécie énormément - Fred, c'est un cas à part et elle le sait - mais de certains dont j'ai pu apercevoir les demandes, des dizaines, des centaines de fois même, à en devenir écœurant tellement ils ont dû passer du temps pour glaner les votes, pour venir pleurer après des voix - et ça marche, c'est ça qui est terrible.

Je viens encore d'avoir un message privé où on m'a juste balancé un "bonne année" suivi de deux liens.
Style "allez, va voter pour moi".
Ce type ne s'est même pas soucié que j'existais ailleurs que comme votante.
Mais oui, Monsieur N*****, je ne suis pas qu'un pion naïf qui vote juste pour voter...

Alors dis-toi que si ton texte en vaut la peine, il sera qualifié mais qualifié pour sa valeur...

Tu as mes votes non pas parce que tu me les as demandés mais parce que j'ai estimé que tu les méritais !

J'espère te retrouver en finale.

Christine

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah ne m’en parle pas (des délais d’envoi )... je me suis dépêchée d'écrire le mien avant les fêtes, car je savais que ce serait mission impossible pendant. Mais heureusement il y a le jury qui sélectionne les meilleurs textes, même postés tard, tu as donc toutes tes chances.
Et dire que la course va recommencer pour écrire car j’ai l’intention de participer au prix des Paysages d’Isère comme l’an dernier ! Short fait tout pour que nous entretenions notre inspiration, pas de repos pour les accros de l'écriture !

·
Image de Margue
Margue · il y a
mes votes! j'ai eu peur avec vous ....la chute m'a détendue !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Oui, je cherche moi aussi parfois des objets que je n’ai même pas égarés ! Merci, Margue.
·
Image de Plumareves
Plumareves · il y a
Tout devient fantastique quand l'imagination galope sur les ailes du temps...Grâce à la sobriété de votre narration, on s'identifie facilement à votre héroïne qui nous confronte à nos peurs irrationnelles alors qu'on se voudrait tellement cartésiens. Une belle histoire efficacement contée.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Vous avez tout à fait perçu ce que je voulais dire. Merci pour votre lecture et vos jolis textes.
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Un récit bien mené qui nous mène par le bout du nez au fil des frayeurs de la narratrice!!
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci beaucoup. J’ai pu vous relire et m’enchanter de votre poésie !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un belle histoire dont on ne perd miette et une chute des plus hilarantes. Bravo, Marie ! Vous avez mes cinq votes.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Mon cher Jean, je suis ravie de vous voir ici ! Eh bien , je l’avoue, la chute est un reflet de la fréquente réalité ! Encore tous mes vœux !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Tous mes vœux pour vous aussi, Marie !
·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
On se laisse prendre par votre histoire, Marie. On éprouve les mêmes angoisses que votre personnage.
·
Image de Marie
Marie · il y a
C'est un lieu à voir. Merci, François.
·
Image de Isabelle Nury
Isabelle Nury · il y a
C’etait Angoissant !! Mais vraiment prenant !!! Bon moment que j’ai passé là !
Quel beau pays Basque !!!!

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Isa. Tu iras voir là-bas à ton prochain voyage. Bises.
·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Ah la grotte des sorcières !! je me souviens être aller m'y perdre 2 ou 3 fois il y a fort longtemps pour la fête de la musique je crois. A l'époque, l'endroit accueillait des milliers de "fêtards" mais, pour des raisons de sécurité, l'événement a été interdit. Endroit magique aux dimensions colossales où jouaient des groupes de rock basque avant que s'avance tard dans la nuit, au milieu de la foule, la procession aux flambeaux. Son but allumer un grand feu pour y faire périr la sorcière, figurée par un épouvantail. Votre récit m'a rappelé ces bons moments, je vous en remercie.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Et moi je vous remercie pour ce témoignage ! Effectivement ce devait être quelque chose de colossal cette fête avec la musique, la foule et la procession aux flambeaux pour allumer le grand Feu ! J'aurais bien aimé voir ça juste un petit moment.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
J'ai appris beaucoup de choses sur la région, tout me semble idyllique et bien sûr l'univers bascule en un rien de temps vers l'inquiétude. C'est judicieusement orchestré. Merci pour ce moment de lecture !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Et surtout merci beaucoup à vous pour ce commentaire charmant et votre soutien ! A bientôt sans doute.
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Whaouh... il y a tout comme dit Dolo. Je retiendrai plus l angoisse que l humour. C est super réussi Marie! Et bonne année comme Je te tiens!
+5

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci ma Brune ! J’ai bien hésité à envoyer un texte aussi tard, le 4 janvier, mais le thème était intéressant. Je n’ai pas encore trouvé naturellement le chemin de ton texte, recommandé par le Grand Z, mais cela ne saurait tarder. J’essaie d’en lire un maximum, difficile car il y en a beaucoup et plusieurs Prix. Bonne Année, Brune !
·
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Oui il était temps!!! Bises à Zorro!!!!
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Je l'aime toujours autant ce texte ;-). Tout y est, du tourisme aux origines, de l'angoisse à l'humour. Bonne route Marie !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Dolo ! Je te sais sincère.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
J'y suis passé , je l'ai vue également, mais j'ai trouvé une astuce pour la détourner :" Vous n'auriez pas vu une écharpe rose par hasard ? je l'ai laissée là cet après midi ! " . Elle m'a répondu "Non, non, Yaouna (Monsieur) le coup d'Alice on me l'a déjà fait!". ;-))
Bonne chance pour votre concours Marie, vous méritez la note suprême!

·
Image de Marie
Marie · il y a
Forcément, un homme c’est plus courageux et plus malin ! Mais non, les Filles, ne m’arrachez pas les oreilles, c’est une blague de l’ancien temps ! ( faut se méfier de ce que l’on dit ou écrit de nos jours !). Au fait, comment sais-je que vous êtes un homme ? À l’ancienne : à l’aide des participes passés !
Je voulais juste savoir si vous connaissiez Zugarramurdi car ça vaut le détour.
Merci Dominique.

·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
ah mais oui je les connais Zugarramurdiko lelzeak,. Une belle montée à faire en vélo depuis Sare ou à pied sur les chemins de dalles. Grottes sobres mais majestueuses.
·
Image de Marie
Marie · il y a
En vélo ou à pied ! Diable, quel homme ! Un Basque peut-être ? Qui semble parler le basque !
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Dominique = Txomin
·
Image de Pénélope
Pénélope · il y a
Excellente progression entre la visite touristique anodine et la plongée dans l'angoisse. J'aime : " Comme si le temps qu'il fait avait donné la main au temps qui passe." Je trouve que les grottes comme les forêts agissent puissamment sur notre imagination et d'ailleurs, les contes en sont remplis. Ce sont les deux premiers endroits menaçants que mon héros doit traverses dans "Les larmes de Wangmo".
·
Image de Marie
Marie · il y a
Et il y a des grottes bien plus accidentées que celle-ci ! Merci bien, Pénélope !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Ce n’est pas Alice au pays des merveilles mais Alice au pays des sorcières, des sortilèges.
Elle se détend dans une auberge espagnole en compagnie de son époux, déambule insouciante, gourmande d'Histoire, dans un musée dédié à ces âmes damnées, ces pauvres hères puis se dirige vers le lieu dit ensorcelé, objet de toute son attention, à l’extérieur l’ambiance est bon enfant. Elle s’engouffre dans la grotte hantée, circule sur la corniche, admire la voûte, le jeu de lumières qui anime ses parois, prend des clichés mais déjà il faut songer à rentrer avant que la nuit ne tombe.

Sortie sous un ciel lumineux, la voici solitaire, plongée dans les ténèbres en quête de son écharpe rose égarée et d’un dernier cliché photo à prendre. Intrépide aventurière que l’on suit pas à pas dans les méandres de l’antre du diable, emplie d’ombres, de brumes et de fantômes du passé qui chuchotent, la frôlent et affolent son cœur qui bat la chamade quand danse le sabbat des sorcières. A présent le sol se dérobe sous ses pieds, les murs, l’entrée se dérobent à sa vue. On frémit, on transpire, on frissonne, on chancelle avec elle, emplie d’effroi et d’horreur, victime de sueurs froides, d’un certain malaise si ce n’est certain et on le serait à moins. On la soutient moralement, on l’accompagne… de loin sur son parcours, son chemin de croix jusqu'à ce retour aux sources, ruisseau dit de L’enfer, au temps de l’inquisition, des bûchers et des terribles exactions qui s’y sont perpétrées.

Son calvaire est sur le point de se terminer, une gentille sorcière bien réelle lui tend la main et tout est bien qui finit bien. Le point d'orgue, le point final, le coup de l’écharpe restée dans le véhicule, tel un coup de grâce, finit en beauté la visite… guidée. Une jolie image sur la Route du Temps, entre deux temps, passé, présent, à la croisée de mondes parallèles, une histoire joliment contée qui s’inscrit au-delà du possible, du plausible, les légendes ont toutes un fond de vérité.
Mes salutations enchantées à Cathalina, votre illustre ancêtre. Je vous joins chère Marie une carte de belle et bonne année avec tous mes meilleurs vœux à l’intérieur, accompagnée d’un carton d’invitation à découvrir Brume de lune qui chapeaute L’heure bleue, plane entre deux espaces-temps.
Pour l’heure, belle journée et à tantôt.

·
Image de Marie
Marie · il y a
La voici la Dame bleue aux mots ensorcelants ! De votre texte elle a absorbé toute la substance et vous le restitue propre et sans fioritures, élégamment présenté, savamment analysé jusque dans les moindres détails, voyageant avec aisance entre les temps et les mondes.
Elle est la plus charmante et la plus vive des épistolières, la plus fine des critiques.
Sachez, chère Jeanne, qu’il existe en plus un film, relativement récent et assez déjanté sur les sorcières de Zugarramurdi. Je ne sais si on peut se le procurer mais certaines scènes sont jouissives avant que l’on ne tombe dans les extrêmes de l’excès.
Je transmets à Cathalina dont je dois avoir la copie du certificat de baptême.
Que l’Année vous soit douce, Jeanne !
p.s : « corniche », c’est le mot qui m’a manqué.

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...pire que le train fantôme , toutes mes voix !
si vous l'aimez , j'ai mon "Ensuquée "dans le même prix ...

·
Image de Marie
Marie · il y a
Hi, hi, j’y ai pensé ! Merci.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Dessinant d’étonnants motifs, des formes fantastiques, et un +5
·
Image de Marie
Marie · il y a
Grand merci, Alain !
·
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Alice détective... Je l'ai lu aussi dans la bibliothèque verte.
En tout cas joli texte qui me paraît bien documenté. La transition entre la partie tourisme un peu nostalgique et l'angoisse dans la grotte passe bien

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Sogsine, votre remarque précise est importante. Je vais voir si vous avez participé et je vous souhaite chaleureusement une Très Bonne Année 2018.
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Mes voix pour ce texte et cette belle région.
Mon univers si vous le souhaitez: http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-lautre-cote-31

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci beaucoup. À bientôt.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle œuvre originale et prenante ! Mes votes ! Une invitation à partir en voyage sur ma “Croisière” si vous ne craignez pas la brume en mer ! Merci d’avance et bonne année !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Keith, et bonne année. À bientôt pour la croisière. Que de voix déjà ! Je me sens toute petite à côté avec ma publication du 4 janvier...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci d'avance, Marie ! Il se peut bien que votre texte soit choisi par le jury pour la Finale ! Bonne chance !
·
Image de Béatrice Gloda
Image de Marie
Marie · il y a
C’est gentil !
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Quelle angoisse! Un très bon récit, bravo Marie.
·
Image de Marie
Marie · il y a
C’est gentil, Abi ! Merci.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit , vous avez mes voix et mes encouragements !

Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici... (au cas où vous ne l'auriez pas lu)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci. Je viendrai mais lentement car je suis très en retard dans les lectures.
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Très bien mené et prenant ce récit sur les sorcières qui nous les fait voir sous un autre jour.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Toujours ravie de vous croiser, MissFree. Bonne Année à vous et merci.
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Meilleurs voeux également Marie !
·
Image de Oliv Yeah
Oliv Yeah · il y a
Qu'il est beau ce pays basque !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Affirmatif ! Merci.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un très bon texte Marie, votre talent de narratrice est bien réel. Mes votes. Peut-être aimerez vous "L'héroïne", " Le Grandpé " ou "Tata Marcelle".
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Pascal. À bientôt !
·
Image de Martin
Martin · il y a
Excellent! Mon vote!
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci, Martin !
·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Eh oui...il n'y a pas que de méchantes sorcières...
·
Image de Marie
Marie · il y a
Et Merlin sait ce qu’il dit sur ce sujet ! Merci.
·
Image de Yann Olivier
Image de Marie
Marie · il y a
Merci. Je viendrai vous lire mais je suis très en retard, en fait je commence juste.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Dépaysement assuré. L'histoire se lit avec plaisir, non seulement parce que le thème choisi est original, mais parce que tant sur le plan de la structure du texte que du style, vous maîtrisez parfaitement la narration. La chute, si elle n'est pas "spectaculaire", est efficace. Mon vote
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci beaucoup, Patrick, pour ce commentaire soigné et aimable !
·
Image de Manu
Manu · il y a
Je connais bien les décors que vous évoquez et le récit qui y prend place est bien écrit, bien structuré, certaines phrases sont assez belles (le temps qu'il fait qui prend la main au temps qui passe, très belle image). Une inquiétante étrangeté savamment amenée avec, toujours, une petite ambiguïté sur la réalité ou pas de la rencontre. On est, encore une fois, pas très loin de Lovecraft, vous avez mes voix ! Il me semble avoir repéré une petite coquille, sûrement un oubli de mot dans la phrase "des hardes violettes à de son cou décharné". Je me permets de vous poster le lien de ma nouvelle, si vous souhaitez continuer à déambuler dans les brumes ! http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ce-pays-aux-etoiles-immortelles
·
Image de Marie
Marie · il y a
On a envie de commenter votre commentaire tant il est bien écrit ! Ravie que vous ayez reconnu le décor réel ! Oui, pour la petite coquille, merci de me la signaler, je vais en faire part à Short. Maintenant habituée à la brume, je viendrai dans votre pays. À bientôt.
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Une belle rencontre même si la protectrice n'était pas très agréable à regarder :-)
·
Image de Marie
Marie · il y a
Tout à fait, Patricia ! Merci.
·
Image de Maour
Maour · il y a
J'aime ce coin de France, je le connais un peu :)
·
Image de Marie
Marie · il y a
C’est bien par là-bas, hein ? Drôle votre visuel. Merci d’ être passé. Je viens de lire votre Petit Poucet, j’y reviendrai pour votes et commentaires.
·
Image de Maour
Maour · il y a
C'est le singe qui fait tout ;)
·
Image de Marie