Alias Alice

il y a
1 min
55
lectures
41
Qualifié

Je suis né et depuis j'attends l'inspiration (et l'amour)  [+]

Alice se pencha un peu trop et finit par basculer dans le vide de son reflet. Elle tomba, tomba, tomba... Elle s'endormit. Le monde était le même de l'autre côté mais plus beau. De l'autre côté des vers, il y a la métamorphose, de l'autre côté du poème, il y a les sentiments. Le chat du Cheshire sourit de toutes ces dents et finit par disparaître.

Comme cette histoire.

Alice écrit des poèmes et des textes sur son écran et Alice n'est pas une petite fille mais un garçon qui subit les âpretés de l'adolescence. Il écrit parce qu'il veut avoir la tête vide. L'ignorance est plus douce... Mais parfois il pense à ce qu'il y a de l'autre côté, de l'autre côté de son ignorance et de l'écran. Derrière son ignorance, il y a des gens peut-être ? Avoir une personnalité et synonyme de schizophrénie ! Non, en fait il y a ses sentiments. Ils attendent la réaction des gens face aux lettres qui s'assemblent dessous la main d'"Alice". Ils sont partagés entre insouciance et "souciance". Mais de l'autre côté de l'écran, ce n'est pas le néant. Il y a des gens, qui vivent, aiment et pleurent au-delà des circuits électroniques. C'est le monde merveilleux. Quand ils lisent les textes d'Alice au fond de son trou de lapin, ils sont heureux. Et quand Alice plonge dans son reflet, dans le reflet de l'écran, le miroir se casse et elle s'endort dans le monde des merveilles.
41

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,