ALERTE AU MUS FLAPI...

il y a
1 min
4
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

En cette matinée bénie par les Gilets jaunes, je me réveillais de fort bonne humeur. D'ici à peu d'heures, notre jardin se transformerait en un repère à gauchos de tout poil. La rançon de notre gloire à peine éphémère. Je gazouillais entre deux brins d'herbe quand soudain l'horreur! Quarante-cinq likes assaillissaient notre Page Facebook bien-aimée. Je pensais tout d'abord à une blague de mauvais goût, à un bugg informatique dont seule la modernité peut s'enorgueillir mais non. MusFlapi, dans sa modération habituelle, l'adepte du harem vide, de la tomate cerise pâle comme un cornichon, avait encore frappé de sa diarrhée frénétique!
Je tentais de garder mon calme, de réfréner la tachycardie qui s'emballait plus que de raison. De relativiser cette saillie des plus inquiétantes. A l'heure où d'honnêtes citoyens vont se jeter corps et âme dans les bras de Morphée avec un féroce appétit, figurez-vous qu'il en existe un - pas deux! qui part liker à tout va la nuit venue. J'en reste coi, interdit, prostré sur mon gazon maudit. Le chant du merle a cessé de me ravir. Le rouge gorge pourrait même m'inquiéter avec ses petits sauts de gazelle sournoise...

Alors, trop conscient du danger qui assaille notre Portail, je décide d'en appeler aux bons et loyaux sévices de Cas - taner qui pourrait sans doute abréger mes souffrances psychiques. Ne pourriez-vous pas vous balader cet après-midi du côté de Montpellier par le plus grand des zazards ? Et aller houspiller le seul type qui se trimbale avec une couscoussière sur la tête, harcelant toutes les gazelles alentour avec une caméra intrusive. Faisant même des blagues éculées que lui seul comprend! Ne le plaquez pas au sol comme pour la pauvre sexagénaire, ça pourrait être fatal pour son fémur. Non, juste un peu d'intimidation, un soupçon de sourcils froncés comme vous savez si bien le faire et un contrôle au faciès, il adore ça. Faites aussi une descente jusqu'à sa ridicule terrassette pour saisir SA tomate cerise, qu'il ne nous enquiquine plus avec une bonne fois pour toutes! Merci mon cher Ministre de l'extérieur, ma reconnaissance vous est d'ores et déjà acquise et éternelle...

Site FB : 《 Pierre Desproges n'est pas mort! Étonnant, non ? 》
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !