3
min

Albéric ou Kevin ?

Image de Christian Pluche

Christian Pluche

1377 lectures

451 voix

FINALISTE
Sélection Public

Je m’appelle Albéric. C’est drôle parce que j’ai failli m’appeler Kevin. Albéric c’est à cause de la télévision, des fois ça tient à pas grand-chose un prénom qu’on va garder toute sa vie. Mes parents regardaient un jeu télévisé et en zappant pendant les publicités, ils sont tombés dix secondes sur un reportage qui expliquait que le prénom des enfants était un « marqueur social ». Qu’il pouvait être un handicap dans la vie ou bien un laissez-passer. « Prenez un Kévin par exemple, il a toute les chances d’être issu d’un milieu modeste, de banlieue, à faible niveau d’études bla bla bla... Alors qu’un Albéric ou un Jean-Eudes sera perçu comme un français des beaux quartiers, vieille famille française et XVIe arrondissement bla bla bla ». Mes parents avaient échangé un regard avant de remettre leur jeu débile. Ils étaient d’accord ce sera Albéric et pas Kévin. Ils voulaient que je parte dans la vie avec un maximum de chance, alors voilà je m’appelle Albéric Bouaziz.

Au début ça surprend, ça interroge, ça interpelle. La tête de mes profs et des nouveaux copains quand ils découvraient mon nom et mon prénom ! A l’école du quartier j’aurais donné n’importe quoi pour avoir un prénom comme tout le monde, Kévin, Samir, Mamadou ou Mohamed. J’en avais parlé une fois à mes parents, en disant qu’on se moquait de moi à l’école, à cause de mon prénom. Je leur demandais si ce n’était pas possible d’en changer... C’est la seule fois où j’ai vu mon père s’énerver. « C’est pour ta réussite mon fils que nous avons choisi ce beau prénom tellement français que même les vrais français osent à peine s’en servir ! Tu verras plus tard tu remercieras tes parents d’avoir pensé à ton avenir...». J’avais ressenti le trémolo dans sa voix, j’ai battu en retraite, je ne voulais pas lui faire de peine...

Bon, mon avenir j’y pense pas encore trop j’ai failli lui répondre à mon père mais il était déjà retourné à son jeu télévisé. Moi j’aime bien la publicité à la télé, c’est les seuls moments où on se parle en vrai, mais je trouve qu’il n’y a pas assez de publicité pour qu’on se parle vraiment. C’est sûr qu’avec mon prénom, même dans le 9-3 c’est pas facile de faire carrière comme dealer ! J’ai même pas essayé, rien qu’à voir les visages rigolards des caïds de l’immeuble, j’ai compris que je n’avais aucune chance de faire carrière dans l’économie de la cité, il me fallait trouver autre chose.

Là ils ont un bon point mes parents, grâce à eux et à ce maudit prénom je suis resté dans le droit chemin, mais pour le reste, je ne sais pas ce que je veux faire. Footballeur pourquoi pas ? Rappeur j’ai pas envie et puis j’aime pas le rap je préfère la musique classique. Bach, Mozart bien sûr mais aussi la musique baroque. Ou alors dessinateur de bandes dessinées comme Zep. Alors je fais gaffe à tout ce qui se passe à l’école pour le mettre dans mes albums plus tard. C’est comme ça qu’il a fait Zep, il a stocké dans sa tête tout ce qui se passait dans la cours de récré, et voilà le travail ! Maintenant il habite en Suisse dans un beau château et il a plein de francs suisses qui font plus sérieux que les euros.

Un prénom c’est un marqueur social, ça pour être marqué, je suis même remarqué avec le mien. On s’habitue. Même qu’une fois, j’étais en virée dans les beaux quartiers et une mère a appelé son gamin « Albéric ! », alors je me suis retourné l’air interrogatif. Je pensais en moi-même, comment elle me connaît la bourgeoise ? J’avais pas vu son môme et je croyais qu’elle s’adressait à moi la jeune mère de famille nombreuse du XVIe arrondissement, elle a eu peur d’une embrouille et a ramené si vite toute sa couvée sous son aile que j’ai pas eu le temps de lui expliquer la confusion. Je crois bien qu’elle avait tellement de gosses qu’elle aurait pu venir directe du bled. Sauf que le tailleur-foulard et les bas bleus, c’est pas la tenue idéale dans les cités. J’voulais lui dire « Mais M’dame, moi aussi je m’appelle Albéric ! » Mais c’était trop tard. Elle ne m’aurait pas cru je pense et je suis pas du genre à sortir ma carte d’identité si on me la demande pas ! Et même quand on me la demande, rapport au délit de faciès et tout ça.

Pour le moment, j’attends toujours de voir le bénéfice que je vais tirer de mon prénom... j’espère seulement que mes parents se sont pas plantés, j’attends les résultats du concours d’HEC...

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019

Finaliste

451 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Christian Pluche
Christian Pluche  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci à tous ceux qui soutiennent Albéric ET Kevin !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Mon soutien !
·
Image de Patoche
Patoche · il y a
franchement très cool. humour et reflexion; bravo
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Patoche pour ce commentaire... sympatoche !
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Sous l'humour on trouve ici une image de la société jugeante...
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Cher Christian, revoici mes voix !
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Un grand merci Doria ! Avez-vous écrit sur la Déclaration Universelle ?
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Non, je ne me suis pas prêtée à cet exercice.
·
Image de Soseki
Soseki · il y a
l'humour est une véritable victoire sur l'absurde des situations sociales , parfois ..ici c'est le cas pour ce texte si pertinent sur l'enfance dans les quartiers populaires .
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci infiniment Soseki pour votre sympathique commentaire !
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un texte qui a de l'humour .Mais qui au delà du premier degré pose le problème de la place donnee ou laissee à une partie de la population ,celle qui fait peur ,celle que l'on ne veut pas regarder .Il ne doit pas être facile de porter ce prénom mais il l'assume ,je pense ,cela lui donnera la force dont il aura besoin.. J'ai aimé votre texte ,alors je vous donne mes 5 voix.
·
Image de Caroline Rota
Caroline Rota · il y a
Je renouvelle mes voix !
Je vous invite, pour un sourire peut être, à découvrir "Mr Butt a disparu"... A bientôt :)

·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une histoire toujours belle, et toujours bien racontée. Alors revote.
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci Atoutva de ce repassage !
·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Je renouvelle avec plaisir;) J'ai un poème en finale que je vous invite à découvrir: Un bout de Lune - Bonne chance pour la suite ;)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je croise les doigts pour Albéric Bouaziz, 5 ***** de la part de Childéric :-)
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
Merci pour lui Fred !
·