1
min

Al'aube d'une nouvelle vie......

Image de Paule Irat

Paule Irat

19 lectures

32

Londres, Aéroport Heatrow.....
Quatre heures du matin.... Un brouillard épais alourdit le ciel Londonien... L'aube grise et glaciale augmente encore mon sentiment d'inquiètude.
je descends de l'avion, serrant tout contre moi une vieille photo jaunie. Mon coeur bat la chamade. Le moment que j'attends depuis des années est enfin arrivé. Une question me hante : sera-t-elle là ? Soudain, au bout du couloir, j'aperçois une silhouette élégante que je reconnais malgré les soixante-deux ans qui nous ont séparés..... La jeune fille que j'avais aimée sur les bancs de l'école, était devant moi ! Nous avions du mettre fin à notre idylle, nos familles refusant notre amour. Elle se jette dans mes bras et nous pleurons longuement, bousculés par les voyageurs pressés. Aujourd'hui, à l'aube de mes quatre-vingts ans, une nouvelle vie commence !

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une histoire touchante.
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Il n'y a pas d'âge.Mes voix
Mon texte si vous le souhaitez :http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/je-te-promets-6

·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Et la chanson d'Aznavour qui me trotte dans la tête depuis la lecture de ce beau texte. Bref "Non, je n'ai rien oublié !"
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Joëlle est cruelle (sourire). C'est mignon ces retrouvailles après soixante années, mais je ne crois pas qu'on puisse remettre sur un arbre un fruit tombé. Qu'en revanche, un auteur veuille essayer de nous y faire croire, c'est là une de ses missions.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Ne perdez pas de temps : il ne vous en reste pas beaucoup !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un TTC très sympa ! L'amour est enfant de bohème qui n'a jamais connu de loi ! Bravo, Paule ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire un sonnet en compète printemps sur le triste sort d'un migrant : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·