2
min

Air de jeu

Image de The humorist

The humorist

143 lectures

55

S’aéRER, respiRER, s’étiRER... Exercices de base quand on est sur cette ligne. Elle est pourtant bien notée avec son A, mais elle n’a pas conjugué le verbe arriver au bon temps. J’aurais dû m’en douter, en habitant près de la gare de Sucy-Bonneuil. Comment aurais-je pu avoir un bon œil en ayant des soucis ? En même temps, de l’autre côté de la A, j’aurais pu habiter Poissy...

Comme tous les matins direction Auber, je me demande s’ils ne vont pas me la faire version château en Espagne aujourd’hui à la RATP. Ma rame, vogue la galère, va-t-elle arriver à bon port ? Trois jours déjà que mon patron me demande pourquoi j’arrive si tard, je lui réponds sur le ton de l’humour que je joue de la guitare comme instrument de musique mais là ça risque de ne pas passer. Grosse réunion client, on pourrait même dire signature du « deal du siècle » mais pour moi ça commence à ne plus être vraiment l’idylle du siècle avec mon train. Ça devient plutôt le cauchemar à Thon, quarante-deux minutes et dix-neuf secondes de retard, c’est très long...

Ah enfin le voilà qui arrive ! Le seul problème c’est que nous partîmes cent, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes mille en arrivant aux portes. C’était devenu la fameuse et célèbre « coulée debout » du RER A. Après avoir perdu deux ou trois kilos lors de cette séance de liposuccion gratuite, j'entre enfin dans le vif du sujet. Quand je vois le nombre de personnes autour de moi, j’ai soudain l'envie de chanter « Ah ! Qu'est-ce qu'on est serré, au fond de cette boîte ! » mais je me retiens au dernier moment, en l’honneur de la chanson française.

Ce qui me gêne le plus dans ce genre de situation ce n’est pas le fait d’être compressé, ça c’est encore supportable, non ce qui me gêne le plus c’est la tête des gens autour de moi : ils semblent tous sortis d’un mauvais film français avec leur air mi-fatigue mi-zinzin. C'est fatigant de se farcir les mêmes genres de faciès sans facéties, tous fascinés par leur Facebook ; il faut que je fasse un choix, pas facile mais c’est fatal : je dois changer d’air !

Arrivé à la gare de Champigny, sans prendre de gnons, je m'extirpe vers le quai. Toute cette situation, ce sac de nœuds quotidien, m'a cramé intérieurement ! Je me sens comme un des wagons du train de la mine : je suis ma voie. Je ne sais pas où aller, je regarde à gauche puis à droite et finalement je me mets en marche en direction du château de Dracula. Sur le chemin je rencontre Batman et Superman qui me parlent de l’Île de Man et c’est à ce moment-là que j’entends ma mère m’appeler. Mince je dois déjà aller manger... Je ne vois jamais le temps passer quand je joue au grand avec le train électrique que j’ai eu à Noël !

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
55

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Pauvre gosse, s'il s'amuse à souffrir la vie des banlieusarts. Il ne va pas être déçu plus tard
·
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
La chute nous cueille après tant de réalisme dans la presque caricature des trajets en RER aux heures de pointe.
En fait, le cadeau de Noël, c'est pas pour que le gamin puisse s'inventer des voyages et rêver mais juste lui apprendre la dure loi de la vie, du genre :
"Ouais petit, faut que tu saches c'que c'est la vie, la vraie ! Va jouer avec ton RER !"

·
Image de Michael Ford
Michael Ford · il y a
Bravo, François ! C'est remarquablement bien écrit, avec humour et dérision. La tonalité est enjouée et moqueuse. On sent un regard presque amer sur la vie, avec les soubresauts et les tracas du quotidien, entre détachement et absurdité. On se balade avec toi, on est transporté pour découvrir à la fin cette chute vertigineusement amusante. Très réussi ! S'il te plaît, encore un autre récit, j'ai soif de te relire, tavernier de l'écriture courte !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
C'est bien d'avoir jonglé avec les mots. Ça offre un moment de lecture plus étendu... et ça change. Mon vote
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
un wagon d'expressions qui déraillent...dans le même style, je vous invite sur ma page à faire "un arrêt en pleine campagne" et monter dans mon "transport d'avenir". à bientôt pour une autre partie de rigolade
·
Image de Gecko Bleu
Gecko Bleu · il y a
Je tombe sur vus par saint l'hasard et vous me faites rire ;-)
·
Image de Christine Réocreux
Christine Réocreux · il y a
Cher François, je découvre ton talent littéraire! J'en suis baba! Ta mère aurait-elle fauté avec Raymond Devos??? Bravissimo! Christine
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
Je préférais prendre le train de votre récit il est plus sympathique avec ses supers héros et en plus... écologique !
·
Image de Agnès Pnssac
Agnès Pnssac · il y a
Bravo ! Agréable à lire et pleins de jeux de mots amusants ! Tu es le Devos de RER ... dommage qu il n aille pas jusqu'à Troyes.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très amusant, bien construit et chute surprenante, un grand bravo!!
·