Ahuri sang

il y a
2 min
88
lectures
44
Qualifié

J'aime les mots depuis... toujours Merci d'avance à celles et ceux qui prendront le temps de me lire  [+]

Image de 2018
Image de Très très court
J’arrivais dans la chambre, assombrie par le rempart des volets. Son corps gisait un bandeau refermant sa mâchoire. Je m’allongeais près de lui. Pourquoi l’avoir tué, qui lui voulait du mal.

La mort remontait à trois jours. La famille avait gardé le corps et les visites se succédaient. " El Padre " était comme le vieux Cordoleone, craint pour son autorité mais apprécié pour sa présence diserte.

La voix de Pavarotti avait accompagné le passage de son cercueil dans l’allée centrale de l’église et les gens avaient pleuré.

Il se racontait que la mort avait été lente, qu’un poison l’aurait tué. Pas de marques apparentes mais un corps reposé. Les yeux étaient restés ouverts comme s’ils regardaient encore celui qui l’avait assassiné.

Des voisins avaient été interrogés. Certains se souvenaient avoir vu se presser jusqu’à sa porte des profils inconnus. Il s’agissait d’hommes ou de femmes, plutôt jeunes et tenant à bout de bras une petite valise. Mais ils repartaient avant la nuit.

D’autres relataient la présence incongrue d’individus sans vergogne laissant pendant de longues heures reposer les moteurs de leurs voitures échauffées. Une nièce dont tout le monde ignorait l’existence avait marqué la mémoire des habitants par l’outrecuidance de ses bonjours ravalés et la rougeur de ses cheveux colorés.

L’héritage convoité serait-il à l’origine de ce meurtre.

Des membres de la famille auraient déclaré avoir remarqué un affaiblissement progressif de l’état de santé del Padre.

Des investigations devaient être menées. Des cahiers nombreux avaient été retrouvés. L’écriture bien qu’étant la sienne n’était jamais la même. Il y apparaissait des phrases telles que : « Rendez-vous le 02 avril 9h 15 ». Ces rendez-vous se succédaient sans que l’on sache avec qui ni pourquoi, ou bien « je vais à la banque, réserves faibles ». Ces bouts de notes avaient été posés là comme les morceaux d’un rébus dont le rassemblement pouvait vraisemblablement aider à résoudre l’ énigme.


Extraits du rapport rédigé par le sergent CRUOR spécialiste des crimes de sang :

"C’est probablement l’introduction d’un agent pathogène dans un circuit fermé qui a causé la mort de cet homme. Il se dégage de cette histoire comme une odeur de sang. Cet homme n’a pas eu de veine..."

La vérité dans cette affaire fut rétablie par des voies détournées. Et c’est une phrase extraite de son carnet de bord qui contribua à la trouver :

« Emma tôt Logis.... »

Pourquoi relater la présence improbable d’une épouse déjà partie...

Les regards circonspects lurent et relurent ces trois mots ???? ????---------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------« Emma tôt Logis.... »


El Padré,,,,,, tu nous as bien menti....... !


Le procès de l’auteur de ce crime se tint dans la 2ème chambre stérile du pôle 3 pour un verdict sans appel

— Accusé levez-vous...

C’est alors que curieusement et sûre de sa victoire à l’instant de son jugement « le mal a dit » :

— je n’ai pas assuré SA défense. Et toutes les clefs que je n’ai pas fournies sont autant de cellules qui sont restées fermées

— Qu’avez-vous à nous dire pour VOTRE défense ?

— Je plaide innosang, je ne suis qu’une pastôtlogis

Profils inconnus, individus sans vergognes, véhicules tatoués du caducée animé du serpent dompté et du miroir qui vous surveille, vous aurez fait ce que vous pouviez en respectant son silence. Et toi la rousse, tu voulus seule te recueillir sur sa dépouille que tu avais si souvent et si précautionneusement piquée...


Ahuri sang !
44

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyszag
Lyszag · il y a
Je remercie l'ensemble des personnes ayant sincèrement apprécié cette histoire et voté. J'avoue avoir un peu de mal avec la lecture enchaînée de certains textes de ce court et noir. (beaucoup de pauvres femmes lacérées, torturées....) Il est donc évident que pour cette raison je ne participerais pas cette fois au vote pour la finale.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un univers nouveau, bien différent du mien ! Mais j'ai apprécié ! Si vous désirez découvrir ma page,
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/allegresse-1

Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
J'avoue être resté un peu de marbre devant ton texte, trop perturbant pour moi par sa forme et son intrigue ^^' Mais de bons jeux de mots !
Merci pour ton texte, Lyszag :)
Si tu le souhaites, n'hésite pas à lire "Gu'Air de Sang", également en compétition !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Où est ma scie ? s'exclama Globu le rouge ! ;-))
Image de Steph
Steph · il y a
Pour le titre, et les jeux de mots bien trouvés. Bravo !
Image de Sophie H.
Sophie H. · il y a
Le titre m'a interpellé et je ne regrète pas de m'être arrêtée sur votre oeuvre. L'intrigue était intéressante, mais le style est vraiment ce qui la démarque. Et les jeux de mots sont juste... parfaits :p Bravo!
N'hésitez pas à allez faire un tour sur mon oeuvre, peut-être vous plaira-t-elle?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-pierre-tombale-impossible

Image de Marie
Marie · il y a
Bien écrit, les jeux mots donnent une connotation particulière et originale. Je vote
Si vous avez un peu de temps pour la lecture, viendrez vous soutenir mon TTC ?. D'avance merci de votre passage
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/loin-des-yeux-loin-du-coeur

Image de Epicurien78
Epicurien78 · il y a
Eh bien, quelle histoire ! Dites-moi, vous avez dû en respirer un peu de cet agent pathogène pour nous faire ce petit délire (Mdrrrr).
Allez, pour vous remettre les idées en place, je vous invite à venir prendre un Expresso. Je vous préviens, il est très noir et assez corsé ! :)))

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Beaucoup de jeux de mots et une ambiance de Parrain .
Si vous le souhaitez , je vous invite à lire mon texte" le prix de la mort" qui est également en compétition .

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un festival de jeux de mots !