Ah ah ah...

il y a
1 min
96
lectures
75
Qualifié

je tiens a signaler que la plupart de mes écrits sont retranscrit ici tels que dans mon esprit ils ont paru et surtout je ne me prends pas AU SERIEUX !!!! ...les mots écrit sont les cris silencieux  [+]

Image de 2019
Image de Très très court

Derrière cette porte, assise au coin de l'âtre, les yeux fuyant la lumière astrale, je me tenais à l'écart des turbulences silencieuses des ces corps putrides et puant la perversions coulant de leurs enveloppes .
Jadis elles devaient être séduisantes fragiles et aussi sensibles que les rêves.
Elles se laissent voir nues, offrant a mes yeux la froideur de leurs âmes... ces êtres décharner baignaient dans la poussière de ce lieu oublié du reste du monde .
Plus sombre que les ténèbres, artifices d'une vie passée. Je ne cherche a m’apitoyer, c'est moi la responsable de ce carnage.
Dans un éclair inquiétant ,je fis surgir l'éclat lumineux de ma lame aiguisée, tranchant ça et là des têtes , des bras, dans une éruption sanglante, laissant sur le sol une rivière au senteur ferreuse...
d'un rouge criard, d'un écarlate hurleur, coule a travers les planches du sol
Et de ma gloire toute excitée , je saisis un bras et l'avala tel un festin .
J' entends satisfaire ma vanité, en les dévorant je vole leurs âmes.
Je triomphe seule, curieux n'est ce pas ?
Feindre , ou se montrer avec humanité, c'est les piégées, l'homme est vil et curieux, mais moi je suis la mort.
Comme l'envers d'un siècle érémitique ou tourmenté d' incertitude religieuse, je dévore le monde comme une pieuvre nauséabonde, et tous je viendrais vous chercher.....
AH AH AH AH AH AH AH.......

75

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,