1
min

Aérophage

Image de Pierre Gravagna

Pierre Gravagna

1 lecture

0

21 h ·
Hier, vers 17 heures, alors que je flânais dans mon jardin, je n'imaginais pas que ce jour serait historique. Trois jolies perruches dont la robe d'un jaune vifs, était agrémentée de taches multicolores, ornaient une ligne téléphonique. Elles chantaient la joie de vivre libre à Marseille. Une profonde mélodie qui s’adressait à un congénère qui vivait en cage pas très loin de mon jardin. Cette perruche ondulée leur répondait par tant des chants, de sifflements et de gazouillis qu'elles semblaient toutes débattre sur le thème de la liberté. C'est au moment où les trois perruches jaunes s'envolèrent, assurées d'avoir convaincu l'encagé de la valeur de la liberté, que je lâchais un pet tonitruant qui dura plus de 45 secondes. Record battu !

0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur