A travers

il y a
2 min
4
lectures
0
Image de Eté 2016
Tous les jours, tu es face à d’innombrables problèmes. Mais regarde, tu passes à travers. Tu le fais. T’en rends-tu seulement compte ?


Quand la météo est grise et mauvaise, tu choisis de sortir avec un parapluie, ou le cas échéant, une capuche pour te protéger de cette eau souillée par la pollution. Lorsqu’au contraire, le soleil d’été decide de sortir réchauffer l’atmosphère, tu protèges tes yeux avec des lunettes, et ta tête avec un chapeau. Tu ne cesses de te demander ce qui est bon pour toi, ce que tu peux ou ne pas manger pour garder la ligne ou la santé. Tu te demandes peut-être dubidativement pourquoi les industries naissantes mettent autant de produits chimiques dans leurs produits alimentaires et tu décides de manger un fruit bio à la place. Lorsque ton appartement est bordélique, il te faut passer à travers les objets pouvant à tout moment te faire tomber pour aller d’un bout à l’autre, alors tu ranges. Et tu passes. Lorsque la fièvre te gagne, tu cherches à te guérir, avec des médicaments, des tisanes de sauge (sauras-tu trouver le conseil phytothérapique caché ?), des infusions, de la nourriture saine ou du sport. Et tu passes au travers de la maladie. Lorsque que quelque chose ne fonctionne pas, tu cherches à savoir pourquoi, tu le démontes, et accessoirement tu n’arrives plus à le remonter par la suite, et tu répares l’objet si tu en es capable, sinon tu fais appel à quelqu’un qui est qualifié pour cela.

Mais sache que tu ne fais pas cela parce que tout le monde le fait également. Tu le fais pour toi, pour te protéger toi-même.

Tous les jours, tu es face à d’innombrabres problèmes. Et tous les jours, tu cherches une solution. Pourquoi les problèmes immatériaux seraient-ils moins importants que les autres ? Si quelque chose ne fonctionne pas en toi, même si tu ne le ressens que par la tristesse, la colère, l’ennui, et tout autre sentiment néfaste à ton bien-être, alors il se doit d’être traversé et réparé comme tout le reste. Ce n’est pas son inaccessibilité qui fait de lui une épreuve insurmontable.

Passe à travers, prends un parapluie pour sécher tes larmes, des lunettes de soleil pour oublier le regard des autres, une capuche ou un chapeau pour traverser les mots blessants, un fruit pour mettre de la couleur dans ta vie. Range tes peurs et tes colères dans ce coffre blindé de non retour. Prends un médicament contre la peur, une tisane contre les cauchemars, une infusion contre la morosité, du sport contre les personnes malintentionnées.

Savoir ouvrir les yeux, voir au travers du filtre, voir l’invisible et savoir ressentir l’intouchable. C’est ce que nous faisons tous les jours, c’est ce que tu fais depuis toujours. Ecoute ce que ton intuition te dit, elle ne le fait pas en vain. Ecoute ce que la vie te dit, elle te mènera à bien.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,