A ma mère

il y a
1 min
150
lectures
11
Qualifié
Image de Été 2013
Je te trouvais si belle Maman, ton visage à peine peint, tes cheveux mi-longs retenus en un magnifique chignon. Mince à souhait, tu faisais virevolter ta robe fleurie, tu me tendais les mains que je saisissais au vol et nous nous jetions ainsi avec bonheur dans une ronde folle.
Nous éclations ensemble du même rire, le bonheur nous portait, dans mes yeux tu pouvais lire tout l'amour que j'avais pour toi, toute l'admiration que je te vouais, je t'aimais à la folie Maman.
Puis, le temps a passé, nous nous sommes éloignées, je t'ai quittée pour vivre ma vie, les larmes ont coulé un moment puis je t'ai laissée sur le chemin qui était le tien.
Aujourd'hui, je te retrouve là dans cette maison qui n'est pas la tienne, on t'a déposée tel un objet avec quelques-uns de tes meubles, des photographies de ton passé trônent de-ci de-là, on n'a pas osé t'avouer que plus jamais, tu ne rentrerais chez toi.
Je te regarde dormir un long moment, tes cheveux sont aussi beaux que la neige au soleil, j'ai une envie folle de caresser ton visage à peine ridé par toutes ces années, je te trouve tellement sereine que j'y renonce afin de ne pas te réveiller. Maman à cet instant mes yeux se brouillent de larmes, mon cœur éclate à l'intérieur de ma poitrine ; je nous revois toutes les deux dans notre jardin, l'enfant que j'étais ne soupçonnait pas un seul instant que ce bonheur pouvait avoir une fin.
Tes yeux s'ouvrent doucement, comme si tu sortais d'un rêve, tu me regardes un long moment, l'étincelle jaillit en toi, alors tu me dis « Ah c'est toi ma fille, j'ai failli ne pas te reconnaître » ton visage s'illumine alors, je te prends dans mes bras et te serre tendrement.
Aujourd'hui, je me sens la mère de ma mère, j'ai tellement envie de la protéger, de lui dire que je l'aime encore et encore. Nous avions l'une et l'autre notre route à suivre, mais Mon Dieu qu'il est difficile d'admettre qu'un jour elle ne sera plus là, que son âme s'envolera laissant son habit de Terre sans vie. J'ai l'espoir que si la vie après la vie existe, Maman chérie, je te retrouverai.

11
11

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Celine Alexandre
Celine Alexandre · il y a
C'est vraiment très beau et bien écrit.On passe un merveilleux moment...
Image de Marie-noelle Mathieu
Marie-noelle Mathieu · il y a
Que c'est beau et émouvant. Merci pour ce très joli moment de lecture.

Vous aimerez aussi !