3
min

A l'abord'âges

Image de Francisco

Francisco

66 lectures

58

« Comment faire du jeune avec du vieux » en entête des plaquettes distribuées dans les boîtes aux lettres de tous les retraités des environs, voilà le dernier projet qui mangeait le crâne de Mr Bonnevanne, le Directeur de la maison de retraite au sein de laquelle je torchais des culs depuis quelques mois. Moi, je cherchais juste à finir mes journées de travail sans trop déprimer. Autant dire que j'étais à mille lieux nautiques de ses techniques d'abordages de l'âge.

Quand il changea la plaque de l'établissement «  La Rose des vents » en « Aux centenaires du Cap », l'enthousiasme de tous les vieux du coin explosa, multipliant les demandes et les réservations. Il enchaîna en proposant l'organisation d'une conférence à caractère pédagogique visant à sélectionner les meilleurs éléments susceptibles de remplir les chambres de centenaires en pleine forme. Bien que les familles des pensionnaires en mal d'héritages se liguèrent pour saboter cette soirée, les rentrées d'argent à la clé imposèrent la poursuite des préparatifs de la soirée.

Jamais avare de surprise, il nous présenta Monsieur Clavier, un informaticien, comme chef du projet intitulé « A l'abord'âges ». Le préambule du Directeur fut lapidaire :

- « Un bon centenaire c'est : de l'humour, une bonne sexualité et un mental jupitérien, voilà comment faire du neuf avec du vieux ! ». Monsieur Clavier précisa que, pour une réussite maximisée, il fallait disposer d'un bon produit de départ. C'est ainsi qu'il nous fit part de son invention, un algorithme chargé de cette délicate sélection qu'il convenait de tester avec les pensionnaires comme cobayes. Trois intervenants furent retenus:

- Le Père Hoquet pour le rire chez les centenaires.

- Melle Perruche pour la sexualité tout au long de la vie.

- Le Dr Lacancrue pour le mental d'acier.

La présentation d'une affichette, avec « A l'abord d'âges ! » en gros caractères imprimés sur un drapeau à tête de mort fixé en haut du mât d'un bateau plus proche d'une barque franchissant le Styx que d'une caravelle pour le septième ciel, clôtura la réunion.

Le discours inaugural du Directeur valut son pesant de cacahuètes, d'autant plus qu'il le fit avec un chimpanzé sur l'épaule. Il aborda courageusement le délicat problème des soins quotidiens assurés par le personnel:

- « Vous qui, contre vents et marées, maniez avec la dextérité d'un marin dans les voiles, la serpillière et le gant de toilette, adhérez à mon projet et vous garderez les mains propres ! » Ses paroles, proches d'une sévère incontinence intellectuelle, ne recueillirent que quelques bâillements qu'il négligea en poussant devant lui le premier intervenant.

Le père Hoquet prit tout de suite de la hauteur:

-  « Comme tout le monde ici le sait, tous les chemins mènent à Rome... » Un petit vieux se lève alors en s'exclamant :

-  « Au rhum, vous voulez dire Mr le Curé ! ». Devant tant d'à propos, le père Hoquet enchaîna avec les meilleures blagues de pirates retenues lors de sa précédente vie de marin pauvre pêcheur :

- «Quel pirate rigole le plus ? »

- «  Celui qui s'amarre ! » Hurle un fauteuil roulant du fond de la salle .

- « Que porte le pirate dans ses bottes ? »

 - « Des bas bord » Ne put s'empêcher l'informaticien

Profitant du succès d'estime du Père Hoquet, la sexologue, toutes voiles dehors, s'embarqua dans une diatribe sur la sexualité tout au long de la vie et n'hésita pas longtemps à promettre l'orgasme éternel. Elle employa alors un slogan qui fit l'effet d'une bombe :

- « Une sexualité sans conscience, pourquoi pas ? ». D'après elle, les pensionnaires alzheimerisés trouveraient ainsi un bonheur charnel quotidien, puisque aussitôt oublié, aussitôt recommencé!

L'intervention du psychiatre fut d'une tenue exemplaire :

-« J'ai quatre fois l'âge que vous aviez quand j'avais l'âge que vous avez. J'ai quarante ans. Quel âge avez vous? ».

Inutile de préciser que le bide fut immédiat chez les pensionnaires comme dans le personnel et le Directeur lui fit signe de poursuivre les investigations. Pour détendre l'atmosphère, il enchaîna:

-« On devrait prescrire le rire et la sexualité comme des vitamines, afin de ne vieillir qu'en bonne santé, comme l'écrit si justement Félix Guattari en parlant de la poésie .»

C'était beau et ce qu'il avait prévu arriva . Les pensionnaires, le personnel, Directeur et informaticien compris, confondirent Félix Guattari, le psychanalyste, avec Georges Guétari, le chanteur. Passablement envahi par un excès de zèle, Monsieur Lacancrue s'écria que la chansonnette transmettait un message et qu'il fallait le creuser jusqu'à la racine. D'un coup il allait mesurer la mémoire avec les paroles retenues, la motricité fine avec les applaudissements...Et il balança aussitôt sur sa mini chaîne la "valse des regrets". Devant les battements de mains réussis, il lança "chic-a-chiquito". Pour ce psychiatre, les maisons de retraite auront toujours un relent d'exotisme, d'île mystérieuse. Et il passa en boucle le refrain:

 

"Emporte-nous pour toujours

Vers l'amour et loin de la peine

Vers le soleil de demain!

Fais sonner ton pas sur le chemin!

Va vers l'horizon toujours nouveau!

 

C'est là qu'un violent orage a éclaté. Une véritable tempête. Les éléments n'eurent aucun impact sur la ferveur du moment et les "Chic-a-Chiquito" ont retenti jusqu'à 22 heures. La catastrophe fut découverte le lendemain, lorsque l'informaticien voulut présenter les résultats de son algorithme chargé de digérer les données enregistrées la veille. Elles étaient effacées.

C'est ainsi que le projet de Monsieur Bonnevanne passa de vie à trépas. Beau joueur, il continua d'innover et travailla heureux jusqu'à la retraite au milieu de ses pensionnaires qui continuèrent de mourir mais à terme. Ses statistiques révélèrent cependant que leur durée de vie s'allongea, mais au pif, quand ils avaient envie de larguer les amarres. Pas facile d'aborder l'âge !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
58

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Pas de doute : l'humour est votre pays, Francisco ! ;)
·
Image de Francisco
Francisco · il y a
merci beaucoup
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un abord d'âge tardif, mais convaincu !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
+5 voix sans hésitation! Merci de m'avoir fait rire, vous etes beaucoup plus que dans le thème ^^

Venez donc me soutenir pour la finale du concours Harry Potter :) https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

·
Image de Potter
Potter · il y a
Mes 5 voix !!!
Super ton texte , j'ai bien aimé !!!!
N'hésite pas a venir me soutenir pour mon dessin finaliste :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/poudlard-3

·
Image de JACB
JACB · il y a
Des jeux de mots, de la dérision de quoi prendre ses rides avec philosophie!
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un sujet d'actualité, drôle sous votre plume.
·
Image de Eloco
Eloco · il y a
J'ai bien ris ! et beau jeu de mot avec le titre !

Je vous propose d'aller voir mon oeuvre : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/je-ne-suis-pas-pretentieux

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Drôle vraiment....un bon moment avec ces bonimenteurs qui nous promettent entre autre une vie sexuelle quasi eternelle. Bravo. Mes voix .
Sans obligation et si vous le désirez je vous invite à découvrir mon tout dernier texte en compétition :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/un-train-denfer
Tres amicalement.

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est un sujet d'actualité . Votre message d'une grande originalité sera très bien reçu dans les maisons de retraite .
·