A la recherche du temps perdu

il y a
1 min
338
lectures
146
Finaliste
Public
Image de 2019
Image de Yep's
Où suis-je ? J’examine les alentours.
« Aïe ! » Une douleur insoutenable me monte à la tête. Après quelques minutes de récupération, ma tête est toujours aussi lourde mais, je prends appui sur mes deux jambes et me relève en douceur.
« Mais... Qu’est ce que... ? » en observant autour de moi je me suis aperçu que rien ne tournait rond.
« Quoi ? Non mais... sérieusement ? » des centaines de personnes s’activent autour de moi, dans les airs.
« J’ai due prendre un coup très violent sur la tête ! » ils volent. Oui ils volent ! Je suis resté un long moment là, à les regarder, la bouche grande ouverte. Je n’en crois pas mes yeux !
Après quelques heures à marcher, j’ai aperçu un homme,
« Attendez, est ce qu’il marche comme moi ? Oui je crois ! » je suis allé à sa rencontre. Il m’a avoué être en 2060. 2060 ? C’est impossible. J’ai débattu longtemps avec cet individu, mais il ne voulait rien entendre. J’ai donc décidé de reprendre mon chemin. Sans vraiment savoir où j’allais, j’ai vagabondé. Combien de temps ? Je ne sais pas trois heures, une journée, peut être deux ou trois ? J’ai complètement perdu la notion du temps. J’ai pu réfléchir à beaucoup d’hypothèses pendant mon périple (qui continu toujours d’ailleurs car je marche encore). S’il est vraiment question d’avoir fait un énorme saut dans le futur, cela voudrait dire que toutes mes inventions du passé sont détruites. Mon estomac s’est tordu à cette idée. Ma vie se résume à créer et fabriquer toute sorte d’inventions, inutile ou très pratique, peu m’importe. Je suis obsédé par mes inventions, je dois créer, sans m’arrêter. J’ai beaucoup de temps à rattraper, je dois donc toutes les recréer ! Heureusement mon saut dans le futur ne m’a pas fait perdre le goût de l’invention. Je vais donc essayer de créer une machine qui me ferait retourner dans le passé ! Une machine à remonter le temps !
J’ai passé des mois dans cet espèce de désert à remuer ciel et terre pour trouver n’importe quel matériau pour cette machine, je cherche encore. Lorsque j’ai abandonné l’idée, cette migraine a refait surface et je me suis évanoui.
Je ne sais pas combien de temps je suis resté inerte. Mais quand est venue mon heure de me réveiller, je me suis retrouvé dans ma chambre, accompagné de toutes mes magnifique inventions.
Je suis Léonard De Vinci et mon vécu à inspirer la création de cette machine à remonter le temps.
146

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,