3
min

A la merci des ténèbres

Image de Alex Maliraut

Alex Maliraut

97 lectures

70

Ses pas frottant sur la terre résonnaient sourdement dans la nuit. Elle courait à en perdre haleine. Au milieu des arbres, elle se faufilait entre eux aussi vite qu’elle le pouvait. Sa petite ombre se déplaçait à son rythme, glissant d’un tronc à un autre. Ses longs cheveux de jais volaient derrière elle, suivant autant qu’ils pouvaient son doux visage pâle. Essoufflée, elle prit appui contre un chêne noueux, et regarda derrière elle.
Elle n’était pas seule. Une ombre beaucoup plus grande s’étendait à travers la forêt environnante. Une immense bouche pleine de crocs la pourchassait, prête à avaler le paysage d’une bouchée. Par l’effet d’une lumière inconnue, ses traits s'étiraient dans l’obscurité.
Il fallait absolument fuir. Elle reprit sa course, zigzagant entre les racines, esquivant les buissons. Mais c’est comme si l’immense gueule carnassière n’avait que faire des obstacles, et se rapprochait inexorablement. Déformée par la lumière, elle s’étendait à l’infini. On pouvait parfois distinguer une longue langue, imposant son relief sur la flore angoissante.

La jeune enfant, menée par la peur, courrait tant qu’elle le pouvait, s’enfonçant toujours dans les profondeurs de la forêt, de plus en plus hostile, de plus en plus dense. Elle trébucha en se prenant le pied dans une racine, déterrée du sol dans le seul but de la voir chuter.
Elle peina à se relever, mais repris son périple. Malheureusement, la voie était sans issue. Face à elle, un mur d’épines se dressait, aiguisées et menaçantes. Le désespoir commença à prendre prise sur elle. Les éléments dressés sur son chemin, ses émotions la tirant dans le gouffre de la terreur, elle se retrouvait sans repère. Les larmes venaient à ses beaux yeux grenat. Elle se retourna pour faire face à la terrible créature qui arrivait.

L’ombre engloutissait à présent tout espace autour de la fillette. Même sa frêle silhouette jumelle avait disparue, la laissant sans soutien. Elle se recroquevilla sur elle-même, espérant passer inaperçue.
Le sol se mit à trembler, comme à l’approche d’un mastodonte lancé au galop. Une masse solide commença à apparaitre à travers le feuillage des arbres. Certains furent écrasés sur son passage, incapables de retenir la masse qui les repoussait comme du vulgaire roseau.

Le Démon se frayait une voie, et la petite fille entendit clairement les troncs s’écrouler au sol, craquer sous ses pas. Elle entendit même le grognement avide de son poursuivant. Il s’arrêta soudain, tout près. Caché l’un de l’autre par une poignée d’arbrisseaux entrelacés, elle aperçut pour la première fois les reliefs de la créature : Un cuir sombre, recouvert de poil ; une longue rangée de dents immenses, s’étendant sur une mâchoire massive.
Et soudain, entre les feuillages : un œil. Blanc, avec une pupille noire, injecté de sang. Il la fixait avec un mélange de folie et de désir. Le regard était pénétrant, et la taille du monstre était effrayante.
Sans peine, il balaya d’un revers les arbres qui les séparaient. Il imposa ainsi à la vue de la jeune fille son immense et terrifiant corps : Tout de noir velu, quatre pattes démesurées pour son corps, et une immense tête, à la gueule longue et garnie de crocs immenses. Celle-ci s’ouvrit pour émettre un ricanement guttural, qui résonna dans le vide de la nuit.

Sa proie à présent à sa merci, il semblait prendre son temps avant de la dévorer. Son ombre grandissait toujours, plus effrayante à chaque centimètre gagné. Et pourtant, cela sembla soudain le déranger.
Au loin, la lumière se rapprochait. Petit à petit, l’ombre commença à prendre le chemin inverse, et à rapetisser. Mais il n’y eut pas que l’ombre pour qui le mécanisme s’inversa : le Démon aussi commença à mincir.

La jeune femme ne comprenait pas ce qu’il se passait. Elle resta recroquevillée sur elle-même, cachant son visage de ses bras. Une chaleur apaisante vint soudain caresser sa peau. La lumière était à présent haute dans le ciel, et son point d’origine fonça sur eux.
En plissant les yeux, elle pouvait distinguer sa forme : c’était un immense Dragon, dont les écailles luisaient tel le soleil, comme nourries d’un éclat infini. Avec ses immenses ailes, il fonçait vers la terre ferme.

Le Démon éblouit, à présent ridiculement diminué et chétif, ne se senti pas de taille à affronter le Dragon. Par couardise, il s’enfuit, se jetant dans les ronces pour se cacher derrière elles. Accroché aux épines, il blêmit de douleur, mais continua sa veine cavalcade. Il ne put échapper à son destin.
Le puissant et majestueux Dragon était à présent tout prêt. Ses yeux ne montraient nulle colère, mais une farouche détermination. Il prit une profonde inspiration. Puis il déclencha un torrent de flammes purificatrices. Tout s’embrasa, d’immenses langues de feu se répandirent alentour. Elles détruisirent la forêt ténébreuse, elles détruisirent les ronces épineuses, elles détruisirent le Démon qui se tordit de douleur, avant de se désagréger en poussière.

Seule la femme resta intacte. Baignée dans la lumière, elle se releva plus grande, plus forte. Éblouissante dans ce décor de cendre, elle sourit pour la première fois depuis longtemps. Ses longs cheveux de jais étaient à présent d’un blanc de neige, aussi pur que le cœur d’un glacier.
Le Dragon se posa près d’elle. Détenteur d’un savoir immense, il proposa de le partager, afin qu’elle aussi puisse le transmettre, pour qu’ensemble ils luttent contre les ténèbres et leurs démons. Pleine de reconnaissance, elle accepta, et tendit son âme vers lui. De leur union spirituelle, une puissante magie se dégagea. La vie revint autour d’eux. De la cendre, se releva l’herbe en un magnifique tapis. Les fleurs percèrent la terre, étalant leurs ramages. Des arbres solides et colorés se dressèrent vers le ciel. Tout respirait la pureté d’un monde apaisé et harmonieux.
Le Dragon et la femme partirent alors dans un long voyage, apportant avec eux leur don précieux. Et ensemble, ils construisirent un monde sans peurs.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
70

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Image de Reveuse
Reveuse · il y a
Jolie histoire ou l'effroi se mêle au fantastique c'est bien imaginé. Et on est soulagé quand le bien l'emporte sur le mal.vous avez mes votes et si le cœur vous en dit vous pouvez aller lire mon texte L'ombre de Baptiste
·
Image de Polotol
Polotol · il y a
Jolie fable. A+
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Les forces contraires s'affrontent, votre plume est de qualité, je vote, +5*****
Si votre temps vous le permet :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-nuit-des-ombres

·
Image de Alex Maliraut
Alex Maliraut · il y a
Merci beaucoup :)
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Joli conte au royaume de nos peurs, mais qu'aurions nous à affronter si on ne les avait plus ? J'ai apprécié toutes la description et l'intensité de cette course poursuite. Oserez-vous venir vous perdre dans " le brouillard ", où les démons sont plus ludiques ?...
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
La création pure et sans ombres . Une sorte de genèse ... Un texte à résonance mythique .
Une invitation à découvrir " la fontaine aux bulles" en lice également . Merci beaucoup .

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
J'ai vu Cosette dans la forêt allant chercher de l'eau au puits...Je vote !
Aimerez-vous ma fourchette d'or ou mon soleil nocturne ? Merci au cas où...

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une histoire bien écrite et captivante, Alex ! Mes voix ! Une invitation à
venir découvrir “Sombraville” qui est également en lice pour le Prix Imaginarius
2018. Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
J'ai pensé à Daenerys la mère des dragons, peut-être un peu trop
·
Image de Alex Maliraut
Alex Maliraut · il y a
Cela n'était pas voulu, mais je vois ce que vous voulez dire effectivement :)
L'inspiration pioche dans tout ce que l'on connait, et on y prend pas toujours attention.

·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Oui c'est tout à fait exact et cela ne retire en rien la qualité de l'écrit
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'ai beaucoup également, l'alliance du dragon et de la femme, la Lumière, pour vaincre l'Ombre.... Une histoire comme un conte de fée...
·
Image de Alex Maliraut
Alex Maliraut · il y a
Conte de fée à la morale cachée, comme toujours. je vous laisse trouver !
·