A la mémoire du Petit Prince

il y a
1 min
17
lectures
0
J’ai quitté mon astéroïde comme j’ai quitté mon amie la Rose, j’ai voyagé de planètes en planètes, petites ou grandes pour qu’on me dessine un mouton tel le Petit Prince lors de son long voyage. J’ai appris tant de choses, j’ai rencontré tant de personnes, j’ai lu et écrit tant de fois et comme Saint Exupéry a anéantie la vie du petit bonhomme par une morsure de serpent, moi je me suis fait attraper par la vie.
Dessine-moi un mouton, un mouton que je ne vois pas parce que tu n’as dessiné que la caisse. Je n’ai ni les yeux, ni l’esprit du petit prince, je ne vois rien d’autre qu’une caisse noire. Je n’emporterai pas cette caisse et je ne te poserai aucune question. J’ai quitté mon amie la Rose et j’ai besoin d’un ami qui ne s'intéresse ni aux chiffres, ni à prendre possession des étoiles, mais qui peut me dessiner un mouton, pas une caisse noire, un mouton. Je veux voir le mouton à travers la caisse, je veux récupérer mon âme d’enfant, je veux ouvrir mon esprit comme on ouvrirait cette caisse pour en laisser échapper le mouton. Mon amie la Rose est loin, seule et je l’ai laissé pour te trouver toi, toi qui devras prendre tes crayons et une feuille blanche pour dessiner mon destin. Prends-moi dans tes bras et rejoins-moi dans le pays des larmes pour que tu comprennes mon âme. Respire-moi et enivre-toi de mes émotions, libère-moi, montre-moi la vie, montre-moi mon destin.
Le temps passe, je suis loin de chez moi et de mon amie la Rose, je ne vois toujours pas mon destin, la feuille reste blanche, je me suis occupée tant que j’ai pu, qu’attends-tu pour prendre tes crayons? J’ai besoin de voir mon mouton.

M.Janimor
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !