2
min

A l’heure des ombres…

Image de Lélie de Lancey

Lélie de Lancey

444 lectures

409

La lune d’or était pleine. Ronde, hypnotique, posée en équilibre sur le fil d’horizon qui se dessinait en contre-jour, par-delà l’obscurité de la clairière.
La douce torpeur du crépuscule se dissipait lentement.
L’ombre d’encre, puisée à l’antre de la terre, prenait sa profondeur de rêve. Les parfums clairs du soir s’étaient estompés jusqu’à disparaître, remplacés par un air frais, dénué d’odeur, et venu de nulle part.

C’était l’heure... Je le savais...
L’heure où l’impermanence de la vie s’efface, où les forces élémentaires s’unissent ; celle où le Temps, libéré de sa clepsydre d’éternité, se dilue dans l’infini secret de la nuit.

Dans cet instant suspendu, le ciel obscur s’ouvre, béant, sur une nuée insaisissable. Comme des marionnettes inquiétantes, échappées de leur théâtre d’ombres chinoises, les ailes rapides des chauves-souris, se découpent dans les scories de la lumière lunaire que filtrent les grands houppiers. Prélude en voltige, annonciateur d’une grande puissance qui est, ici, à l’œuvre, tout autour de moi.

Le vent de la nuit se déploie et se glisse, imperceptible, jusqu’au cœur crépusculaire de la forêt.
Dans la brise, lancées depuis les bras noueux de leurs vieux chênes, les silhouettes mystérieuses et puissantes des grands-ducs protègent, dans la ronde de leurs vols lourds, l’éveil des ombres.

C’est l’heure... L’heure où les bruits furtifs de la nuit froissent, peu à peu, le silence des bois profonds.

Je l’entends... De moins en moins loin, de plus en plus près... Le murmure lancinant des faunes s’arrache à l’écho des troncs inquiétants et frissonne entre les racines emmêlées des grands arbres.

Pour quelques instants, les grandes fougères aériennes redeviennent des fées sombres en dentelles et se mettent à bruisser, dans les vapeurs des courants d’air. Elles chuchotent au fil de leurs feuilles et sèment, au vent vagabond, leur magie végétale.

Aux pieds enfouis des buis, la mousse humide, délaissée par le ruisseau d’argent, se pare de minuscules perles irisées, et dévoile, au cœur de l’obscurité, une sente invisible où ne viennent y danser que les elfes des bois.

C’est l’heure où l’Irréalité se révèle...

C’est l’heure... L’heure où le grand lac ténébreux devient un miroir sans reflet. L’Esprit des eaux, y est libre à présent.
Majestueux et envoûtant, il s’enivre à l’inéluctable tourbillon de ces flots sans éclat où se baignent de translucides nymphes. Les arabesques brunes de leurs chevelures, comme des ondoyants tentacules, se coiffent d’écume pâle et viennent farder le bord embrumé des berges.

Tout au bord, en équilibre sur les roches de granit abandonnées sur la grève, les salamandres, maîtresses mystiques échappées du Feu de la Terre, se tordent sur elles-mêmes, dans une danse mystérieuse et captivante.

C’est l’heure d’une féerie sans lueur...

Ici, dans l’épaisseur secrète des bois, les esprits invisibles de la forêt, de l’air, de la terre et de l’eau, s’ébattent au secret nocturne de cette cathédrale d’ombres.

Et puis, un hululement grave résonne par-delà la cime noire d’un hêtre. C’est l’heure...

Alors, dans son mouvement lent et silencieux, la lune d’or disparaît, jetant son dernier feu mystique sur les bois et les forêts et rend à la lumière claire du jour, l’âme des ombres estompées.
L’aube éclaircit tendrement le ciel et la douce caresse du soleil levant frôle ma joue.

Et si ce rêve, pourtant si bref, avait bel et bien existé ?

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Très très courts
409

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elisabeth Milliot
Elisabeth Milliot · il y a
Un écrit au rythme magnifiquement lent, des descriptions maîtrisées qui nous y plonge instantanément par la force des mots.
Hâte de lire d’autres de vos œuvres !
Elisabeth

·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'apprécie beaucoup votre belle perception. Un grand merci à vous.
·
Image de Philippe Bruguera
Philippe Bruguera · il y a
Quel style !!
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Merci d'être passé à cette heure...
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Quel agréable moment passé dans cette nature a l'heure des ombres..:)
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture et votre gentil avis :)
·
Image de Laurence Delsaux
Laurence Delsaux · il y a
Inspirant par sa lenteur car chaque détail est ciselé
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très touchée. Merci beaucoup.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Une évocation de la nuit et de la magie qu'elle distille d'une grande beauté et d'une incommensurable poésie. Ce texte contient l'une des plsu belles phrases que j'aie lues depuis longtemps :"L’heure où l’impermanence de la vie s’efface, où les forces élémentaires s’unissent ; celle où le Temps, libéré de sa clepsydre d’éternité, se dilue dans l’infini secret de la nuit"
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Extrêmement touchée par votre lecture et votre si gentille appréciation. Cela me fait d'autant plus plaisir que je tiens particulièrement à ce texte et savoir qu'il est bien perçu, est une magnifique récompense. Merci pour l'avoir fait briller avec vos mots :)
·
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Je n'avais pas encore aimé, c'est fait!
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Et cela me fait très plaisir. Alors un grand merci :)
·
Image de Alma
Alma · il y a
Pour qui sait écouter.... Merci pour ce magnifique moment !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Merci d'avoir pris le temps de vous promener à cette endroit-là... également. Cela me touche beaucoup. merci :)
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Un très beau texte qui plonge le lecteur dans une ambiance un peu étrange, mais en même temps, baignée de quiétude et attirante. Les mots sont très bien choisis. J'ai beaucoup aimé.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Merci beaucoup pour ce compliment qui me touche. Merci Lange :)
·
Image de Alec SansDraps
Alec SansDraps · il y a
Et encore frustrée de ne pas lire la suite...!!
Je me répète, mais vous avez une capacité de planter le décor qui donne envie d'y plonger..
Mise en scène, ambiance, parfum et lumière se jouent de nous, pauvres lecteurs par un fin brutale alors qu'embarqués dans votre univers, prêts à vous suivre pour de longues heures..!
L'écriture est agréable, soignée,, élégante et soyeuse (oui, oui, je la trouve soyeuse et gracieuse, Na!)
Je vous encourage de tout coeur à poursuivre vos écrits...plus long, plus de mots, plus de tout
Encore!

·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Vous êtes d'une grande gentillesse. Cela me fait plaisir de savoir que vous avec aimé cet univers.
Je vous remercie pour vos encouragements, qui font chaud au cœur, qui poussent à prendre confiance aussi un peu, qui rassurent aussi. Merci pour votre bienveillance et je le redis, tout ce temps consacré à découvrir mes petites créations. C'est très émouvant. Merci :)

·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
Une évocation superbe de la magie nocturne, superbement rendue à l'aide d'un vocabulaire riche et d'images profondes. Vous nous immergez dans le mystère et les profondeurs de la nature, de la nuit et des rêves. On est comme envoûté...
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Oh ! Merci beaucoup pour ce très gentil avis qui me fait un grand plaisir. Je suis très touchée par vos jolis mots....
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur