Image de LenaLi

LenaLi

1196 lectures

213

Qualifié

0,694. C'est le nombre qui est apparu, en vert, sur l'écran de la balance.
De l'autre côté du guichet, les lèvres d'une quadragénaire blonde ont remué mais aucun son n'est parvenu à mon esprit embrumé. Comprenant néanmoins que l'employée venait probablement de m'annoncer le tarif à régler, je lui ai tendu ma carte bancaire d'une main tremblante, puis j'ai composé mon code sur le boîtier posé devant moi. 0. 8. 2. 2. Cela faisait bien longtemps que je n'en avais plus eu besoin, il m'a fallu l'extraire des méandres de ma mémoire.
Et puis ce fut tout.
Je suis resté planté à ma place, incapable de savoir ce que je devais faire ensuite. La blonde m'a lancé un regard insistant en souriant un peu trop fort, me signifiant que je devais m'en aller. « Tout est bon, ça partira dès cet après-midi », ajouta-t-elle comme je ne bougeais toujours pas. J'ai jeté un coup d’œil à la grande enveloppe de papier kraft et j'ai senti la main énorme de l'angoisse broyer mes entrailles.
Mes jambes ont bougé, cependant. Elles étaient raides et maladroites, mais elles ont bougé. Je suis parti à reculons, laissant à contrecœur le fruit de tant de travail entre des mains étrangères, et j'ai bousculé la cliente qui attendait derrière moi. J'ai tenté de balbutier des excuses mais je n'ai émis qu'un grognement inaudible. J'ai tenté un sourire coupable mais je n'ai esquissé qu'une grimace. La femme a eu un mouvement de recul mais n'a pas tourné la tête assez vite pour cacher son expression de dégoût.
Alors seulement j'ai pris conscience de mon aspect. Je n'avais pris de douche depuis des jours ni ne m'étais rasé. Je mangeais si peu et buvais tant depuis tellement longtemps que mon visage devait sûrement s'être émacié, prenant la teinte grisâtre des gens malades. Malade, je le suis, sans aucun doute. Comment expliquer, sinon, que j'en sois arrivé là ?
En sortant de La Poste, j'ai jeté un dernier regard par-dessus mon épaule. La balance affichait toujours 0,694.
Mon cœur a soupiré.

694 grammes, c'est tout ce qu'il me reste d'espoir.
La vie m'a tout donné et j'ai tout pris. Une famille idéale, une santé de fer, une jeunesse insouciante, un métier fort rentable, des enfants adorables, et elle m'a même donné l'Amour. Mais que reste-t-il de tout cela à présent ? Rien. J'ai tout sacrifié pour poursuivre un rêve, j'ai tout gâché pour en arriver là. Alors, vous voyez, que je suis vraiment malade ! Qui sacrifierait ses propres enfants pour de vulgaires chimères ?
Maintenant que je n'ai plus rien, je n'ai plus d'autre choix que de réussir. Car si ce rêve se refuse à moi, tout cela aura été vain. Cette quête obstinée du mot parfait, de la fluidité, de la sophistication dans la sobriété. Cette volonté acharnée de transmettre à chaque ligne ne serait-ce qu'une once d'émotion. Ma vie était parfaite, mais je n'en voulais pas. La perfection, je la voulais dans ce roman. Ce roman, c'est devenu ma vie.

694 grammes, c'est le poids de ma folie.
J'ai laissé mon âme dans cette enveloppe de papier kraft.
Mon corps est revenu seul pour se terrer ici, dans cette chambre presque vide.
Et je suis là, maintenant, assis devant mon ordinateur, incapable de taper un seul mot de plus. J'attends.
J'attends qu'un éditeur daigne poser les yeux sur mon manuscrit.
J'attends qu'il se décide pour le non ou pour le oui.
Et à force d'attendre, je me dilue dans le temps.

694 grammes, c'est bientôt tout ce qu'il restera de moi.

PRIX

Image de Printemps 2018
213

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Potter
Potter · il y a
Très belle oeuvre !!!!! mes voix !!!!!
N'hésite pas à venir jeter un coup d’œil à mon dessin finaliste : https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/poudlard-3?all-comments=1&update_notif=1533195954#fos_comment_2874290

·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Le poids d'un cerveau humain pesant environ un peu plus de 1,3 kg, je me demandais à quoi correspondaient ces 694 grammes, ayant naïvement oublié le poids de l'emballage et crédule, étant persuadé qu'un livre est bien plus léger. Oui, mais pas un manuscrit ! Il est vrai que la littérature (on dit qu'elle est la vie) regorge de ces héros sacrifiant tout pour l'écriture et la publication d'un bouquin. Beau sujet, bien traité. Mon vote
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Bravo ! Très bon texte ! +5 sans hésiter ! Merci Lenali !
·
Image de Carbone
Carbone · il y a
Courage Hélène et Gros bisous Grand Père
·
Image de Kenavo
Kenavo · il y a
Enveloppé par ce récit... MES 5 voix ! Vous pouvez aussi aller voir ma poésie ''Aphrodite 2018'' pour le prix Saint-Valentin...
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
" j'ai laissé mon âme dans cette enveloppe de papier kraft" bravo pour votre texte, mon vote +5
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/un-dernier-baiser-1

·
Image de ASR
ASR · il y a
C'est toujours aussi captivant de vous lire, Lénali! Poursuivez dans cette belle voie qu'est l'écriture! Et merci de nous permettre de vivre ces émotions par vos textes interposés! J'espère sincèrement qu'un jour proche vous terminerez à la première place!
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
694 grammes plus l'espoir plus l'angoisse au fil des jours plus quelques grammes d'une réponse qu'on va lire
Oh oui que ça doit peser lourd!!!

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
De mon côté, je suis en compétition pour Imaginarius 2017 (sujet : la brume) : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Hany
Hany · il y a
l'épreuve ultime avant le verdict ;-) mes voix ! si vous avez un moment et si le cœur vous en dit, merci de lire et éventuellement voter pour l'âme de glace : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lame-de-glace
·