4
min

6 juin 2044

Image de Marc Zouco

Marc Zouco

50 lectures

38

- Ce temps est déprimant. On se croirait dans du coton !
En ce week-end de septembre, les parisiens affluaient en masse vers les plages pour profiter de l’été indien qui faisait régner sur la France une chaleur moite tout à fait surprenante. Mais dès Rouen passée, ils avaient été surpris par une brume épaisse qui semblait s’être abattue sur la Normandie et les contraignait à rouler au pas sur l’autoroute tels des escargots en colonne attirés par l’humidité de la côte.
- Tu n’es jamais content. Moi je file à la plage et, soleil ou pas, j’y passe la journée.
Pour Chloé, un week end à la mer, c’était 2 jours allongée recto verso sur sa serviette de plage. Un point c’est tout. Et ce n’est pas ce brouillard épais qui allait l’en dissuader.
Pourtant les poissons aussi en avaient assez de cette brume qui pesait sur la Manche depuis plus d’une semaine et la révolte grondait.
- Ras le bol de ces humains qui polluent la planète, détruisent la couche d’ozone. Résultat les glaciers fondent, la mer s’évapore et le soleil bloque la brume au-dessus de l’eau. Ça devient pesant. Il nous faut prendre une décision rapidement.
Le chef des thons avait toujours le verbe haut et il capitalisait sur le dérèglement climatique pour assoir son autorité sur les bancs de ses congénères.
- Tu as raison Tonio, depuis le temps qu’on vous dit qu’il faut sortir, c’est le moment. Toutes nos tentatives sont restées vaines jusqu’à maintenant mais si vous venez avec nous les garçons, on va enfin se faire respecter par tous ces va nu pieds qui nous méprisent sur les plages.
Janine, la reine des méduses, avait enfoncé le clou. Elle agita ses antennes vers la troupe qui était derrière elle, prête à foncer sur la rive.
- Le jour est venu de les envahir, et avec la brume, l’effet de surprise sera total.
Cela faisait des siècles que certaines espèces de poissons mutaient progressivement pour s’adapter à la vie terrestre. Il y a 400 millions d’années, lorsque le continent unique a commencé à se disloquer, des mollusques et petits poissons vertébrés comprirent que la proximité de denrées abondantes à l’air libre devait les inciter à entreprendre une mutation progressive en vue d’une sortie de l’eau.
D’après de nombreux experts ce scénario était en train de se rejouer. Mais cette fois c’était l’homme le coupable. Le réchauffement climatique, provoqué par notre grande entreprise de pollution humaine, bouleversait les équilibres. Les océans se réchauffaient, les poissons prédateurs se déplaçaient, autant de bonnes raisons pour de nombreuses espèces d’entreprendre le même parcours que leurs lointains prédécesseurs.
Tonio demanda aux poissons-volants de faire les repérages nécessaires. Plusieurs dizaines, disposés en escadrille, survolèrent la plage et inspectèrent le rivage.
Pendant ce temps chaque espèce marine avait pris sa place dans un ordre savamment étudié.
Le commandant de la flotte des poissons-volants fit son compte rendu :
- Avec la brume, le plafond est bas et nous avons été obligés de voler en rase motte. Mais la voie est libre. Les surveillants de plage n’ont même pas pris leurs jumelles à cause du brouillard. L’effet de surprise sera total. Nous conseillons une attaque immédiate.
Tonio demanda à la reine des méduses de faire une première approche avec ses troupes, histoire d’éloigner les baigneurs qui pourraient donner l’alerte. Puis tout s’enchaina très vite. Des baigneurs regagnaient la terre ferme en agitant leurs jambes constellées de méduses collées.
Des milliers de poissons débarquaient déjà.
Sur la plage les sauveteurs perchés sur leurs hautes chaises, alertés par les cris, scrutaient la brume sans rien voir. Ils descendirent, s’avancèrent vers le rivage et découvrirent ce spectacle incroyable. L’un d’eux empoigna son haut-parleur et demanda que tout le monde sorte de l’eau et quitte la plage.
Sur le sable, c’était la débandade
Les grondins gris, avec leurs nageoires pectorales munies de pattes qui leur permettent depuis toujours de marcher au fond de l'eau, avaient été placés en première ligne et progressaient rapidement.
Les poissons volants réapparurent. 3 escadrilles se suivaient. Les premiers étaient fins et volaient plus vite, en éclaireurs. Les seconds se déplaçaient plus près du sol. Ils avaient quelque chose dans leur gueule. Ils se mirent à survoler les baigneurs qui courraient vers le parking pour se réfugier dans leur voiture. Ils les poursuivirent et lâchèrent leur chargement de méduses urticantes sur les fuyards.
Les gens hurlaient et glissaient sur les masses gluantes qui jonchaient le sol.
La troisième escadrille était aisément reconnaissable. Il s’agissait de rascasses volantes avec leurs piquants si caractéristiques. Deux d’entre elles fondirent sur un sauveteur qui était resté sur sa chaise et s’écrasèrent sur lui. Après les éclaireurs, puis les bombardiers, c’était le tour des kamikazes ! L’homme tomba et des centaines de poissons se jetèrent sur lui. Il y avait de tout : des vives, des loups, des sabres noirs, des grenadiers.
Sur la plage, Chloé s’était faite surprendre sur sa serviette. Elle somnolait, des écouteurs sur les oreilles, et n’avait rien perçu de l’agitation qui l’entourait. Très vite un banc de maquereaux l’avait encerclé lui interdisant toute retraite.
Les baleines s’étaient mises en ligne puis s’étaient échouées près de la plage. L’alignement formait un arc de cercle qui conduisait au rivage. Seuls leurs dos dépassaient de l’eau et formaient comme un quai. Le requin qui assurait le commandement jubilait :
- Et dire que les hommes croient avoir créé le premier port artificiel à Arromanches en 44. Nous, il y a longtemps qu’on connait ça. Celui-là, on va l’appeler quai des brumes !
Déjà des crabes, araignées de mer, oursins, homards avançaient sur la jetée formée par le dos des baleines. Tonio fut rassuré de voir les blindés débarquer et venir épauler l’infanterie.
Il pouvait conduire les 5 bancs de thons qui constituaient ses troupes à l’assaut des 2 objectifs qu’il s’était fixé.
Le brouillard était à couper au couteau. Heureusement les poissons scies avaient pris les devants.
Il se réjouit en apercevant le toit de la conserverie. Lui Tonio, le grand chef des thons, allait enfin permettre à son peuple de prendre sa revanche. La principale entreprise de la ville employait une bonne partie de la population. On y fabriquait des conserves de thon, de maquereaux et de sardines, à l’huile et à toutes sortes d’aromates.
Tonio constata que les deux compagnies de requins qu’il avait envoyé en éclaireurs avaient déjà fait une bonne partie du travail. Des corps alignés et serrés les uns contre les autres baignaient dans des bacs pleins d’huile. Les employés de la conserverie avaient permis de créer les premières boites de conserve d’hommes à l’huile.
- Juste retour des choses, se dit Tonio.
Il félicita les requins, laissa sur place une compagnie et donna des consignes pour que les hommes encore vivants soient mis en conserve au vin blanc pour venger les maquereaux.
Il continua sa route vers le centre nautique et s’approcha par l’arrière. Des hommes tournaient en rond dans la piscine. Elle avait été vidée de son eau et les poissons-scies avaient cisaillé les échelles. Les yeux hagards des captifs ressemblaient à ceux des poissons rouges dans un bocal. La piscine avait été transformée en aquarium pour humains !
Tonio donna l’ordre de bloquer la porte du sauna dans lequel trois baigneurs s’étaient réfugiés.
- Ils vont apprendre ce qu’est la cuisine à l’étouffé, cria-t-il à ses troupes. Faites pareil pour le hammam. Il faut bien sacrifier à leur nouvelle mode de cuisine à la vapeur !
En traversant le jardin ils entendirent des cris qui provenaient du jacuzzi. A 30 mètres de là, ils virent les tacauds et les turbots qui jetaient des plantes sur des hommes dans l ‘eau qui bouillonnait.
La vapeur du court bouillon se mêlait à la brume.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
38

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition avec une brume brumeuse ... :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Meryma Haelströme
Meryma Haelströme · il y a
Oh que j'ai rit ! J'adore ! Mes voix vous sont acquises. Si le coeur vous en dit, je vous invite à lire mon petit texte : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/retour-au-pays-2

Bravo encore !

·
Image de Marc Zouco
Marc Zouco · il y a
j'ai voté . 3 voix pour vous ! joyeux Noel
·
Image de Meryma Haelströme
Meryma Haelströme · il y a
Merci beaucoup ! Joyeux noël à vous aussi :)
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
La vengeance des animaux sera terrible !
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Le pire c'est qu'en poussant un jour je risque de connaître 2044. Mes votes. Si le cœur vous en dit mon univers vous est grand ouvert (L'héroïne - Tata Marcelle).
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Des poissons qui mettent le turbot ...décidément j'aime bien le thon de cette histoire
·
Image de Marc Zouco
Marc Zouco · il y a
Excellent !
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
puisqu'on est dans le même peleton de la même compétition, je me permets de vous signaler mon propre texte http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/distorsion-1, tout aussi fantastique
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Très drôle cette histoire de révolte et de mutation... Je ne suis pas prête d'aller à la mer ! Je vote...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle œuvre bien menée et réussie ! Mes votes ! Mon récit, “Croisière”, est en lice pour le Prix 2017 Imaginarius. Une invitation à faire le voyage si vous ne craignez pas la brume épaisse en mer. Merci d’avance !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Will431
Will431 · il y a
Chacun son tour ! En 2044 j'aurai... ça criant ! je serai pas vieux !
·