Image de Claire Bouchet

Claire Bouchet

135 lectures

36

— Aklébaïde, Minoxène, à table ! C’est l’heure de déglutationner. Au menu : soufflet de reptiloviçaire et cornétales en gelée. Cela fait longtemps que vous n’en avez pas mangé. Il faut vous entraîner.
— Oh mais Mama-Mitonne, tu sais bien que nous n’arrivons pas à digérer ces aliments-là. Notre estomac est encore bien trop fragile. L’opération est si récente.
— Vous ne m’apprenez rien mes adolescensibles préférés. Mais vous avez entendu le diétitologue : après une intervention comme celle que vous avez subie, l’important est d’y aller pas à pas, fourchetée après fourchetée, pour que la nourriture piscivolifère s’habitue à vous et que vous vous acclimatiez également à elle. Vous n’avez pas le choix.

Je m’adresse à vous, lecteur et lectrice : avez-vous compris ce dialogue de fou ? Sommes-nous sur une autre planète ? Dans une dimension parallèle ? Ou bien dans un laboratoire culinaire expérimentant de nouvelles recettes à destination de la jeune génération ?

Nous sommes en présence d’un foyer familial des plus classiques, avec des jeunes dont les habitudes alimentaires sont quelque peu malmenées après des décennies de malbouffe chez les jeunes générations qui les ont précédées. SI le vocabulaire vous apparaît comme une langue étrangère, rien que de très normal.

Regardez par le petit bout de la lorgnette du Pass’avenir temporel, et vous constaterez que nous avons fait un bond dans le temps, dans la France de 2044. Vingt-cinq ans pour atteindre des mutations trans-alimentaires destinées à pallier à la fois des troubles métaboliques collectifs importants, et l’anéantissement de nombreuses ressources végétales et animales.

Déguster un steak de bovin élevé en plein air, manger du filet de cabillaud de l’Atlantique ou des choux-fleurs cultivés sur le sol breton est devenu impossible. Place aux nouvelles denrées pour adeptes convaincus de végétarisme et flexitariens chevronnés, ou jeunes estomacs transformatés pour accueillir goûts, saveurs et textures expérimentaux.

C’est ainsi qu’Aklébaïde et Minoxène, deux frères jumeaux de 16 ans, se sont vu installer un système digestif de synthèse destiné à compenser à la fois les excès alimentaires et les carences en vitamines, oligoaliments, etc. Pour l’heure, ils essaient d’amadouer leur mère pour éviter les plats qu’elle leur a concoctés, mais c’est peine perdue. Elle se montre inflexible sur le protocole diétético-médical tout en jouant quand même sur leur corde sensible.

— Aklébaïde, mon super-fils ultra-connecté ! Aurais-tu envie de sculpter des petits légumes de notre potager souterrain avec notre Aliment’ Imprim 3D ? Tu pourrais aussi t’inspirer des tutoriels disponibles sur internet pour créer des mini pizzas Regina. J’ai justement fait le plein de cartouches de farine, d’huile, de sauce tomate et de fromage liquide. Les champignons lyophilisés devront être réhydratés. Je peux m’en occuper si tu veux.
— Dis donc Mama-Mitonne ! Toi tu sais t’y prendre pour arriver à tes fins. OK, je vais le faire. Mais me faire avaler ton soufflet de reptiloviçaire ou tes cornétales en gelée, jamais !
— Très bien ! Alors je vais les remplacer au menu par des blinis de criquets aromatisés à la spiruline et des raviolis à la sauterelle de Madagascar. C’est rempli de protéines. J’en ai justement des barquettes au congélateur. Il suffit de quelques secondes pour les ramener à température en les plongeant dans le thermofuseur à ondes fortes.
— OK d’ac’. J’ai compris. Ne sors rien d’autre. C’est pire que tout, les insectes ! Tu as gagné ! Je vais... nous allons déglutationner ce que tu as préparé !

Minoxène, qui jusqu’à présent avait soigneusement évité de mêler de la conversation, préférant comme toujours rester dans l’ombre de son aîné de 1 min 29 s, prit la parole d’une voix quelque peu hésitante :

— Est-ce qu’on pourrait boire de la Ooho® ? En même temps qu’on déglutationne ? C’est tellement agréable de percer la bulle d’eau avec les dents et de sentir le liquide envahir toutes les papilles !
— Et en plus, c’est écologique, renchérit son frère. Et puis moi, j’aime bien la texture et le goût d’algue de la membrane protectrice, biodégradable et comestible. Que demander de plus ?

Toujours la même histoire dans cette maison de demain : négocier de drôles (en tous les cas pour nous, êtres humains de 2019) et surprenants menus avec des adolescents rebelles (là rien n’a changé : belle marque de stabilité !!) et marqués à la fois du sceau de la food-technologie du futur et de l’hyper-connexion. Tiens ! Le Drone Livr’ à Dom’ des supermarchés Extense Millenium est justement en train de livrer une commande d’épicerie sèche en cubes assortis conditionnés dans des caissons compartimentés ultralégers. Aklébaïde le réceptionne et signe le bordereau de livraison numérique.

Tout doucement, sans faire de bruit, éloignons-nous de la lorgnette du Pass’avenir temporel et laissons cette famille apprivoiser son assiette du futur.

Pour nous, 2044, c’est demain...



_________________________
Note de l’auteur : Certains mots utilisés ici sont de la pure invention. Vous les reconnaîtrez aisément : ils sont écrits en italique quand ils apparaissent pour la première fois dans le texte. Pas de définitions proposées : elles tombent sous le sens !
36

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Ça m'a donné faim tout cela, je vais allumer mon barbecue, on peut encore manger des merguez en 2020 !...:)
Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
bravo pour cette vision futuriste de la gastronomie, on n'arrête pas le progrès.
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Tout est affaire de mesure dans le progrès. Nous le savons bien. Merci à vous Freddy.
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Horreur totale !!! J'espère juste que l'humanité ne perdra pas si vite le goût des bonnes choses... Mais comment savoir ? Chacun, pour éviter celé, a le devoir d'éduquer le goût de ses enfants !
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Oui c'est vrai ! Garder ses papilles en éveil pour conserver le goût et la mémoire des bonnes choses, c'est important. Et la transmission est bien évidemment une des clés possibles. Merci à vous Françoise.
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Si vous le voulez Claire, un petit tour sur ma page ? Un agriculteur y travaille justement à conserver le patrimoine se son territoire...
Image de Isa. C
Isa. C · il y a
Ça m'a donné faim tout ça.. Je me ferais bien un petit criquet! .. Très sympa cette tambouille futuriste🙂
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Un belle façon d'écrire et l'invention des mots c'est quelque chose dans cet univers d'écriture j'aime ce texte qui nous fait voyager et penser à autre chose que cette activité de fin du monde !
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
En grand amateur de science-fiction je ne pouvais que lire et aimer cette belle histoire !
Je vous invite à découvrir le texte que vous avez porté en finale ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-legende-des-etoiles

Image de De margotin
De margotin · il y a
Hello Bonjour à vous!
Je vous invite à découvrir et à soutenir Nilie au concours du Prince oublié. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Image de Marc
Marc · il y a
Bravo pour cette pertinente observations et extrapolations évolutive de note cuisine. Dommage que cette évolution soit au détriment du plaisir gastronomique et de la perte d'un de nos sens préféré , le gout.
Mais peut être est ce la préparation pour notre départ vers la colonisation d'une autre planéte........

Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Nos ancêtres ont dû écrire le même texte, à quelques nuances près, sur nos repas d'aujourd'hui lyophilisés, aseptisés, etc... Sans parler du lait UHT , des poissons panés et autres. Et nous nous battons pour l'écologie!!! G.A.
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Eh oui Gérard ! À chaque époque son lot d'inquiétude, d'espoirs, de renoncements, d'envies... Et nous nous adaptons à chaque fois, du moins nous essayons !!
Image de Duje
Duje · il y a
2044 , c'est demain , d'ailleurs tant de choses sont promises pour 2050 . Invitation à lire "La verve de Pluton" (en libre).
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Merci d'être passé me lire et d'avoir plongé dans cet univers... alimentaire !! À bientôt sur nos pages !!

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème