2
min

1990

170 lectures

85

Une flambée d’étoile dans le ciel, fixe, elles me parlaient sans un mot tant leurs formes ressemblaient à un bateau, une goélette céleste, pas une lettre.

Je fixais ce toit du monde, tout petit devant tant de beauté, sur la route des îles, je le voyais ce fier chevalier des mers, il allait nulle part, il était saisissant sans voilure, immobile et docile.
J’aurais voulu le dompter, le suivre, et monter tout droit vers cet escalier de lumière.

J’aurais voulu vous abandonner pour devenir fantôme et capitaine de ce fier destrier, or il n’en est rien, juste témoins de la force de l’invisible, témoins des murmures des anciens.

Imaginez un feu de bois !

Ça crépite, ça crécelle, et le fruit des étincelles créent des surprises sur le fond de vos murs.

Là-haut le chef des pantins tirait les ficelles, il dessinait pour nous un voilier à sec de toile, mais muni d’une splendeur irréversible, nous étions si petits devant cette danse immobile, en transe, mes pieds tremblaient, mes membres bougeaient, ma tête explosait, et je croyais être envoûté, absorbé par la glace de l’absolue.

Or, je suis là, bien las. Pourquoi, moi, toujours ma petite personne devient singulière ?

Comment un cancre, obtiens son baccalauréat par erreur.

Encore hors sujet, et ben oui, et non. Ecoutez, s'il vous plaît ma révision, un peu avant de rentrer de Nantes, à Brest, sans suivre le canal, ce cours d'eau, j'allais dans ma chambre d’accueil, chez un ami de java, ensemble nous vivions au rythme des effluves du quai de la fosse, quelques bières, sur un chantier, et accessoirement une présence aux cours l'adolescence quoi, pour adulescent c'est normal, or...

je rentrais de la ville de Nantes heureux que la "fiesta" notre voiture regagne le garage, et se couche.

Là moi qui avait vu neuf fois "il était une fois la révolution" prit dans mes mains sales, un feuillet et tombais sur la forêt d'Amazonie, je ne pouvais comprendre alors que j'irai là-bas trouver de l'or. je voulais juste dans mon cortex onirique devenir couleur, chat chasseur, pêcheur, je dérive non, je rentrais et à la porte mes parents, Roger, Suzanne, souriants, et j'eu mes 21 ans en 1990 le baccalauréat au rattrapage, et le sourire d'avant la mort de ceux qui vous donnent la vie, l'eau de vie, pour ma pomme.

j'allai cherche la bande de Lanildut, près le bonheur de voir le couple unis pour la première fois, personne au bar, bon ben je me couche.

Là, vous n'allez plus me croire. Pourquoi ?

Endormi, depuis peu je sentie l'angoisse tel une mascaret s’infiltrer en mon sang froid, devenu chaud.

je me sentit observé, qui, que, quoi, comment, je ne sais pas.

D'abords une sensation, puis la vision nocturne de deux yeux, puis quatre yeux, puis deux têtes, deux visages qui est-ce en cette nuit sombre ?

J'ai peur.

Qui. mon bêta-cerveau s'affole, une liste des possibles s'affiche, mes frères, mes sœurs,, nièces, neveux, non. Erreur fatale.

Frayeur le degrés monte, j'ai chaud, je ne suis plus étendu en œuf, je suis assis sur mon lit et regarde une main se tendre.

Des fantômes, ils sont des chevaliers du ciel, annoncent ma vie non structurée...

Peur.

Le couple que je vois se tiennent la main amoureux digne.

Lévitation, ils naviguent dans les airs froid ou chaud à ce stade, on s'en fout !

Je saute de mon vieux lit aux sculptures de bois, un vieux lit breton.

Eux se tiennent la main les deux mains maintenant face à face, les corps des deux fantômes qui s'évadent tel "Coriolis" et la force d'un anticyclone, ça tourne ça tourne et hops plus de preuve.

Ils sortent par le plafond ses deux amoureux qui monté dans ce fouillis, ce carnaval des cieux.

Moi, je deviens insomniaque, compris le message, de la femme" n'ai pas peur", et rien de ma personne, même pas fait une Saint-valentin de ma vie.

Pourtant dieu que j'ai été fou amoureux de tes cheveux roux...

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
85

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Votre oeuvre est est l'une des meilleures oeuvres des cette compétition je vous rends mes voix. Je vous invite à découvrir la mienne sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant et merci d'y laisser vos voix
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci mais j'y est laissé des coquilles
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Catégorie fantastique, des fantômes amoureux ça ne court pas les rues. Mignon Je vote. moi aussi je fais un saut dans le passé, avec: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/palimpseste-3
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci, en promenade, je lis vos textes ce matin.
·
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
Un style à la fois poétique et déconcertant, non sans originalité.
Une invitation pour "Le chant du merle" si l'envie vous prend. A bientôt.

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci "le chant du merle" beau titre
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Une belle écriture :)
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci et une flopée de "coquillage" mon ordinateur est comme moi ancien
·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Très belle création!
J'ai beaucoup apprécié. Votre texte est parfaitement dans le thème, très poétique et très riche dans le fond.
Sans hésiter, je vous donne mes voix.
Si vous avez un instant, passez également me lire dans "Entre justice et vengeance" : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
lu et voté
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien narré, mais de petites coquilles. Bravo tout de même. Je vote. *** Mes voix. Je vous invite
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci il me fallait mieux relire mes textes en comportent souvent
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Bonjour Jean-François, un beau TTC porté par une plume de qualité. Bravo,mon soutien pour cette Matinale +5*****
Julien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/pour-un-dernier-sourire
Si ce n'est encore fait, ce texte est en finale, merci de le soutenir.

·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
fait
·
Image de Randolph
Randolph · il y a
Un beau et grand voyage métaphorique, merci
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
merci :)
·
Image de Katia Bodenes
Katia Bodenes · il y a
Bravo ! Très beau
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
thank's you katia
·
Image de Olivier Lancien
Olivier Lancien · il y a
Une belle écriture que je connais bien et que je chante. Bientôt notre EP La Tête à l Ouest
·
Image de Jean-François Joubert
Jean-François Joubert · il y a
eh un entre les lignes puisque tu poses ta voix sur mes mots et aussi un peu de ton ressentie de la vie
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur