10 lectures

1

Je tremble, voilà qu’on m’expose au vu de tout le monde moi qui ai passé des années enfermé dans un coffre. Dans la salle des gens venus des quatre coins de la planète, des hommes, des femmes, dans leur beau costume avec le regard sérieux, concentré. Je sens que l’on va me manger tout cru.
Je suis né au début du XVIème siècle pour un roi, Louis XII. C’est un célèbre peintre italien qui m’a donné vie avec talent. Je ne suis pas très grand à peine 30cm2. Mon nom est Salvator Mundi. Je représente une figure emblématique du christianisme, le Christ qui donne une bénédiction de la main droite avec l’index et le majeur croisés et une boule de cristal dans la main gauche. Christ porte une tunique bleu-mauve finement brodée avec des garnitures en brocart d’or, et de longs cheveux blonds bouclés. L’orbe et les deux bandes croisées ornées de motifs géométriques répétitifs sur la poitrine de Christ sont des attributs caractéristiques des empereurs. J’ai beaucoup voyagé, j’ai même appartenu à Charles 1er d’Angleterre. J’ai même vécu dans les appartements du duc de Buckingham et de Normanby John Sheffield qui était un poète et homme politique. Puis en 1763 son fils me vend comme un vulgaire objet et depuis le monde a perdu ma trace....
Oh j’en ai vu des salons, des antichambres, des placards durant mon périple de presque 300 ans. J’ai subi des restaurations malheureuses qui n’ont fait que m’enlaidir. Pensez donc on m’a fortement repeint et reverni que je finissais par ressemblait à une vulgaire copie. Une barbe et des moustaches ont été rajoutées pour adapter l’image du Christ à la physionomie officielle. On me traitait d’épave, sombre et lugubre....
En 1958 on m’a vendu pour 45 £ comme un esclave et j’ai fini dans une cuisine quand un brocanteur m’a repéré et contre une bouteille de vin m’a emporté et je me suis retrouvé chez Sotheby’s qui m’a vendu à un consortium de marchands d’art qui ont su me restaurer. Virées la moustache et la barbe et j’ai eu à nouveau fière allure comme à ma naissance et on a certifié ma filiation, mon père est Léonard de Vinci et j’en suis fier. J’ai même été exposé à la National Gallery de Londres de novembre 2011 à février 2012. En 2013 voilà que je file pour Monaco pour une somme colossale chez un Russe qui a fait fortune à l’aide de politiciens véreux et du crime organisé. Moi qui représente le Christ me voilà mêlé à l’argent sale...
Et aujourd’hui 15 novembre 2017 me voilà à New York chez Christie’s sur un chevalet tremblant à chaque fois qu’un chiffre est articulé. Mon prix passe par 53 échelons en 19 minutes pour atteindre la somme de quatre cent cinquante millions de dollars....
Où vais-je finir ? l’acheteur est anonyme. Mais ce qui est sûr à ce prix-là je vais me retrouver dans un coffre-fort hyper sécurisé dans le noir et l’air contrôlé.
Moi qui n’était qu’un bout de Noyer peint à l’huile par un grand maître pour être exposé à la vue du monde, je vais finir ainsi tristement jusqu’à la nouvelle vente aux enchères pendant qu’une pâle copie ornera le salon de mon acquéreur anonyme.

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,