1 lettre 1 sourire

il y a
2 min
9
lectures
3
Bien le bonjour inconnu(e). Nous ne nous connaissons pas. Est-ce un bien ou un mal, nul ne le sait. Les rouages du destin ont jugé bon jusqu’à maintenant que cette lettre sera notre seul moyen de communication. Sachez seulement ceci, le soleil brille de toute son incandescence aujourd’hui par chez moi. Je vais alors tenter de me charger de toute son énergie céleste afin d’illuminer votre chambre.

La crise est rude et ce virus n’est pas notre seul adversaire. Il a révélé au goût du jour un mal bien plus dangereux que lui : la solitude ! Qui sévit depuis bien plus longtemps que le Covid. Qui sévit depuis bien trop longtemps. La seule chose que j’ai envie de répondre est... dommage pour toi la solitude. Pourquoi donc me dites-vous ?

Mais parce qu’il vient de s’attirer les foudres de la plus puissante énergie de la nature humaine. Notre arme ultime. La solidarité ! L’histoire nous l’a déjà prouvé à de nombreuses reprises, rien ne peut arrêter la surpuissante vague d’ondes positives de l’Homme. Tyrans, catastrophes naturelles, crises... Tous s’y sont cassés les dents.

Alors je vous le dis à vous, et vous pourrez alors le dire à une autre personne. Vous n’êtes pas seul ! Vous ne l’avez jamais été et vous ne le serez jamais ! Et si un jour tout devient noir pour vous, si un jour le doute vient parasiter vos pensées, si un jour vous ne trouvez plus l’énergie de vous lever, rappelez-vous que vous pouvez chasser l’obscurité en lui rappelant que c’est grâce à vous que j’ai la liberté de vous écrire cette lettre ! C’est grâce à vous que je vis actuellement à la meilleure époque dans un des pays phare du monde ! Vous vous êtes battus pour notre futur. Vous avez sacrifié votre liberté pour que nous puissions y goûter ! Et si vous ne me croyez pas c’est que vous sous-estimé l’effet papillon. A un moment donné de votre vie, vous avez forcément influencé l’insaisissable engrenage du futur par un acte ou un mot. Et pour cela, j’aimerai vous dire... MERCI ! Et ne prenez pas cette reconnaissance à la légère, je l’écris avec mes mains mais c’est mon cœur qui me hurle ses pensées.

J’aimerai aussi m’excuser au nom des générations qui suivent la vôtre. Vous devez surement trouver étrange ce retour en arrière que vous vivez actuellement. Cette sensation d’être traité comme un enfant. Ne plus pouvoir faire ce que vous voulez. Ne plus pouvoir mangez ce que vous voulez. Être obligé de réapprendre à marcher. Devoir obéir plutôt que de donner les directives. J’espère que vous trouverez la force de nous pardonner un jour. L’ignorance nous a forcé à nous lancer dans la facilité. Mais nous avons avant tout besoin de vos conseils, une fois de plus. Ne vous renfermez pas sur vous-même, nous avons besoin de votre vécu. Pour que nous puissions améliorer les choses pour vous et aussi... pour nous. Et n’ayez surtout pas peur de nous vexer, non. Notre façon de faire les choses n’est que de l’ingratitudes envers vos mémoires.

Enfin, je fini cette lettre sur une demande de ma part. Cette nuit, avant de vous endormir, j’aimerai que vous vous remémoriez les moments les plus forts de votre existence. Comme ça, si Morphée à la bonté de me transmettre vos souvenirs d’antan en rêve, je ferrai en sorte que la flamme de votre volonté ne devienne jamais braise.

Un Homme qui parle au nom de tous.
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph
Randolph · il y a
Un texte qui sera et a été de tout temps d'actualité !
Image de yoan verdier
yoan verdier · il y a
Merci :)