1
min

01011011 ? Parce que.

169 lectures

9

« C'est comme pêcher une anguille dans une grotte de loin » me répète t-il en boucle. Je lui dis qu'il se trompe, il ne m'écoute pas. Je redémarre son système et tente une mise à jour. « C'est comme prêcher une naine grise dans une crotte de coin » me sort-il, fier de lui. Enfin, encore faut-il qu'il soit capable de véhiculer des émotions. Je n'en suis pas sûr mais j'ai tendance à rapporter des données informatiques qui prouvent le contraire. Mon robot est bête comme ses pieds qu'il n'a pas. Bref.
La conférence de ce soir porte sur l'étendue de la recherche en matière de robotique appliquée aux interactions humaines. Assez pédant comme sujet je vous l'accorde mais là n'est pas le sujet, si l'on peut dire, mais bel et bien la réponse à la question posée maintenant devant vous : « Pourquoi ? ». Assez concis à vrai dire et ôté de tout artifice superflu, ma réflexion s'est petit à petit précisée pour ne devenir que l'essence même d'une réponse également courte : « Parce que ». Hugues à très bien cerné le problème et s'est retrouvé confronté à un dilemme de taille. Au « pourquoi », pourquoi répondons nous « parce que » ? Et parce que nous y répondons, pourquoi nous posons nous la question en sachant pertinemment que la phrase suivante débutera par un « parce que » ? Et bien je ne sais pas, Hugues non plus et c'est bien là le dilemme des plus grands savants de notre siècle. Pour clarifier un peu la situation, je me permet de vous présenter Hugues qui n'est rien d'autre que mon robot. Un robot épuré certes mais convaincant sur le plan linguistique. Je m'explique. Quand j'ai débuté mon projet de recherche sur les notions d'intelligence artificielle, j'ai demandé à Hugues d'enregistrer dans son disque dur interne une quantité astronomique d'expressions mais le tas de ferrailles qui n'en fait qu'à sa tête s'est opposé à apprendre la liste, se cantonnant seulement à une seule et même phrase : « C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin ». Au début, j'ai cru à un bug informatique. Je me suis permis de trifouiller ses entrailles électroniques mais Hugues n'étant pas très bavard, je n'ai pas été capable de lui tirer les vers du nez. À la question : « Pourquoi, bon sang, répètes-tu qu'une seule expression ? », Hugues s'est mis à clamer haut et fort : « C'est comme pêcher une anguille dans une grotte de loin ». Caractère borné, traits d'humours ou sarcasmes robotiques, je n'ai pas vraiment apprécié sa réponse. J'en ai évidemment conclu qu'il se payait ma tête et décidé en accord avec mon éthique scientifique de le transformer en grille-pain. Pourquoi avoir fait ce choix là ? Pourquoi pas.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Les savants fous
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Cruauté mentale vis à vis de cette pauvre IA que vous aviez pourtant "créée" ! ;-)
En cas de rancune, vos tartines risquent d'être particulièrement "bronzées" ;-)

·
Image de Adaq
Adaq · il y a
Triste fin pour un robot penseur de finir en livreur de toasts . +1
·
Image de Mathieu Yomet Fournier
Mathieu Yomet Fournier · il y a
Oui, l'intelligence est bien trop souvent mise de côté pour ne voir que la médiocrité.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Voilà ce qui s'appelle du recyclage bien pensé. +1
·
Image de Mathieu Yomet Fournier
Mathieu Yomet Fournier · il y a
Merci!
·