11 lectures

0

Elle marchait dans la rue le sourire aux lèvres, un foulard de soie flottant sur ses épaules, un horrible petit sac à main vert à son bras, ses longs cheveux séquestrés dans un petit chignon, des yeux d'un bleu... des yeux bleu. Rien de plus. Vide, sombre, malheureux.
Elle marchait dans la rue le sourire aux lèvres car elle se devait de rester forte. Elle semblait sûre d'elle, sûre du monde dans lequel elle était, sûre d'être en sécurité. Elle savait qu'elle n'avait rien à craindre, plus maintenant. Les tueurs, les tueurs ne se tuent pas entre eux.
Ainsi marchait-elle dans la rue le sourire aux lèvres et lui s'éteignait lentement, les lèvres, closes.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Face contre terre. Je suis au sol. N’importe qui peut m’atteindre, mais ils me croient mort. Ceci est loin d’être le cas, je n’ai jamais été aussi vivant qu’en cet instant. L’odeur du ...

Du même thème