1
min

Zutique – Au Vallon

Image de Gérald Cursoux

Gérald Cursoux

4 lectures

1

Dans la verdure se cachent les amours forts
Dans un trou ombragé elle a posé sa tête
Les pieds glissés dans l’eau fraiche de la rivière
Quasiment nue sous le chaud soleil elle dort

Ainsi allongée par terre sous les étoiles
N’est-elle pas la sœur de la belle Ophélia
Qui blanche comme lys lentement s’en alla
Sur cette rivière enveloppée dans ses voiles

Mais le sourire sur ses lèvres du baiser
De son amant est devenu une grimace
Jamais hélas on ne pourra le ranimer

Des larmes sur ses joues et des yeux sans éclat
La magie et la beauté de son corps s’en va
Sur sa cuisse nue sa main le sang du viol cache
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
L'élégance des mots pour parler de l'horreur. Bravo.
·