1
min

Zérocratie

Image de Nicolas Gialo

Nicolas Gialo

18 lectures

3

Envouté par leurs voix de sirènes,
Dans cet isoloir, j'y met tout mon désespoir.
Alors entre les notes je m'abandonne,
Entre les mots je sauve ma peau.

Errant entre deux mondes,
Tentant de fuir leurs destins immondes,
Je m'envole et frôle de mes doigts cette douce canopée,
Ce poumon vert d'une pauvre Terre,
Planète bleue... Bleue de tout ses hématomes.

Ils sont le club des 33,
Des ombres sans fois ni lois,
Des mercenaires accros au numéraire,
Des joueurs comptant les corps à terre.
Ils règnent sur le monde,
Venez et entrez dans la ronde de ces spectres qui contrôlent les ondes,
De ces costards qui mènent les attaques,
De ces terroristes qui invoquent le nasdaq.

Et pendant que les robots glissent dans les couloirs du métros,
Que la mort n'es plus qu'une statistique,
Que dans les labos, l'on shoote des lapins aux malboros,
Les enfants jouent toujours dans les cours,
Alors que la nuit prend le pas sur le jour.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Zérocratie pointée du doigt," entre les mots je sauve ma peau", j'aime beaucoup
·
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Portrait noir d'une époque aux repères chancelants. Bravo
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur